Actualites Reggae / Dancehall - Albums - Riddims Reportages & Dossiers reggae Tous les artistes Reggae / Dancehall Sons & Videos Reggae Forum Reggaefrance - Reggae / Dancehall

Voir ce site en Francais  View this website in English
  

Focus

Date de mise en ligne : vendredi 06 janvier 2012 - 8 400 vues


Bilan 2011



Bye bye 2011, bienvenue 2012. C'est l'heure de dresser le bilan de l'année écoulée avec les artistes, albums, singles et riddims qui nous ont marqué.

  Réactions
(0)   


- Assassin : Buju à l'ombre, Kartel hors-concours, Mavado aux USA et Busy Signal aux abonnés absents : Assassin avait le champ libre cette année en Jamaïque. Le deejay a une nouvelle fois montré une constance impressionnante (Talk how mi feel, Run the place, Late) et toujours en défendant des textes réfléchis et un dancehall "à l'ancienne", loin du hip-hop / rn'b de ses compatriotes. Une question d'attitude.

- Danakil : Un solide troisième album, "Echos du Temps", enregistré entre Paris, Kingston et Bamako, une tournée qui n'en finit plus et un Zénith de Paris plein comme un œuf : Danakil, les champions de la scène française !

- Sizzla : Retour aux sources pour le deejay. Outre son meilleur album depuis des années, "The Scriptures" (produit par John John), il était aussi de tous les projets du renouveau de Xterminator, avorté par le décès de "Fattis". L'agitation autour de son accident de moto a démontré, pour ceux qui en doutaient, que l'attention du public pour Dada n'a pas faibli.

- Bounty Killer : le presque vétéran a réoccupé le devant la scène, à coups de hits et de vrai-faux clash avec Beenie Man, son sparring partner préféré. Bounty Killer a mis KO Beenie au Diamond Splash, et est sorti gagnant du Sting. Toujours en forme, le Warlord.

- Vybz Kartel : Le bleaching, l'émission de télé-réalité Teacha's Pet, la conférence à l'Université des West Indies, un livre, quelques chansons quand même… et une arrestation pour meurtre(s). Incarcéré fin septembre, l'auto-proclamé "World Boss" (ce qui n'est pas rien) a fêté le nouvel An en cellule, et aura passé l'année à faire la Une mais plus pour des questions artistiques. Un vrai soap opera.

Et aussi :

- Protoje : Fort de son premier album, "The seven year itch" produit par son cousin Don Corleon, Protoje a pris son envol cette année.
- I-Octane : parmi nos artistes de l'année en 2010, I-Octane a poursuivi en 2011. En attendant le premier album pour 2012.
- Damian Marley : deux bons singles (Wanted, Set up shop) et un flop ("Superheavy").
- Mavado : Depuis qu'il a rejoint DJ Khaled sur son label We Da Best, Mavado vit son rêve américain, et enregistre avec Drake ou Akon. En 2011, il aussi lancé son propre label Mansion Records avec Delilah.
- Popcaan : Adjoint du World Boss depuis des années, Popcaan s'est émancipé de Vybz Kartel, signant avec Raving son premier numéro un.
- Buju Banton : Arrêté et inculpé en décembre 2009, reconnu coupable en février 2011, Buju Banton ne retrouvera la liberté qu'en 2019. Sauf si son appel, déposé en décembre, connaît un heureux dénouement.
- Colonel Reyel : Coaché par Krys, Colonel Reyel a touché le jackpot grâce à sa mue rn'b : son album "Au Rapport" s'est écoulé à 200 000 exemplaires. Après Celui et Aurélie, Reyel a commis un nouveau titre avec Bob Sinclar, Me not a Gangsta. Bilan du braquage FM : 800 000 singles vendus.





- Hollie CookHollie Cook (Mr Bongo)
- Protoje – The Seven year itch (Don Corleon Records)
- Sizzla – The Scriptures (VP)
- I-Wayne - Life Teachings (VP)
- Alpheus – From Creation (Lone Ark) :

Et aussi :

- Derajah – Paris is burning (Chapter Two)
- Fundé – Hymne à la vie (X-Ray)
- The Mighty Lions – In this time (Ka Records)
- Midnite – Kings Bell
- Danakil – Echos du Temps (X-Ray)
- Paille – Inflammable (Don's Music)
- Stephen Marley - The Revelation Part 1 - The Root of Life (Tuff Gong / Universal)
- Alborosie - 2 Times Revolution (Greensleeves)
- Taj Weekes – A Waterlogged Soul Kitchen (Jatta Records)


EP :
- Tony Curtis – Fight it (Greenyard Records)
- Solo Banton – Music Addict (Jahtari)
- Jimmy Cliff – Sacred Fire (Collective Records)

Mixtape :
- Jahmali - Sounds with purpose (My Youth Foundation)





- Tarrus Riley – Rebel (Maximum Sound)
- Vybz Kartel – Poor People Land (Don Corleon Records)
- Luciano & Capleton – Bun Babylon (Soul Vybz Music)
- Tony Curtis – Fight it (Greenyard Records)
- Assassin – Talk how me feel (DJ Frass)
- Romain Virgo – Rich in love (Lifeline Music)
- Ky-mani Marley, Protoje, Da Professor - Rub a dub soldiers (Don Corleon Records)
- Solo Banton – Music Addict (Jahtari)
- Sizzla – Ghetto Youths Rise (Maximum Sound)
- Vybz Kartel – Summertime (Adde Productions)
- Ky-mani Marley – New Heights (Don Corleon Records)
- Konshens – Do Sum'n (Mi-sick Musik / Ward 21)
- Assassin – Late (Big Ship)
- Mavado - Cleara (DJ Frass)
- Biga – Gypsy Rock (X Ray)
- Soom-T – Soundboy police (Scotch Bonnet)
- Tarrus Riley – Dangerous Love (Troyton Music)
- Damian Marley – Set up shop (Ghetto Youths International)
- Yami Bolo - Babylon System (Furybass)
- Jahvinci – In my life (Not Nice / Corey Todd Records)
- I-Octane – Badmind fi di year (Cashflow Records)





Riddims reggae :


- Skateland Killer riddim (Maximum Sound)
1025

- Jah Army riddim (Ghetto Youth International)
1026

- Antique riddim (Don Corleon Records)
1077


- The Message riddim (Don Corleon Records)
974

- Fuss & Fight riddim (John John)
977

- No Doubt riddim (Diversité)
1052


Riddims dancehall :

- Pepper riddim (Big Ship)

- Overproof riddim (Roach)

- Dancehall Pull Up (First Name Music)

- Island Breeze riddim (Madd Spider Productions)
986

- Summertime riddim (Adde Productions)

- School fee riddim (Subkonshus Music)



Clips :


- Sir Samuel – Urban Classik




- Tarrus Riley – Shaka Zulu Pickney



- Nas & Damian Marley – Patience




- Tom Fire feat. Matthew McAnuff – Brainwash



- Rihanna – Man down





Disparitions

Philip "Fattis" Burell : A la tête de son label Xterminator, il a activement contribué au renouveau roots et spirituel des années 90, lançant les carrières de Sizzla (dont il était le manager) et de Luciano, et produisant même un album dub, "MLK Dub". Après une période de disette à l'aube de l'an 2000, il était revenu aux affaires en 2011 avec plusieurs riddims. Le top producer des années 90 s'est éteint.

Barry Llewellyn : Avec Earl Morgan et Leroy Sibbles, il a fondé le trio vocal The Heptones. C'est lui qui chante le fameux Book of Rules dont il est le co-auteur. On a pu le voir à plusieurs reprises sur scène avec Leroy Sibbles en France ces dernières années, et notamment au Reggae Sun Ska l'été dernier.

Leonard Dillon : Au sein des Ethiopians, il a signé de sa superbe voix chaude certains des plus beaux classiques du rocksteady aux textes d'inspiration rasta. Resté seul à la barre du groupe, Leonard Dillon préparait un nouvel album avant d'être emporté par un cancer.

Nono (Blues Party) : Militant passionné, activiste infatigable aux commandes de son sound system Blues Party, Daddy Nono nous a quittés au mois de juillet. Il a joué un rôle essentiel dans l'animation de la scène reggae en France dès le début des années 90, et ils étaient nombreux à venir lui rendre un dernier hommage au Glazart.

Risto Benji :Michael Benjamin est surtout connu pour son travail avec Jammy et ses fils (Gimmi di money, Don’t pirate it). Signé chez VP début 90, Risto Benji connaît en 1992 l’un de ses plus gros succès avec le hit Passport buddy. Il meurt abattu de plusieurs balles en mai 2011.

Lloyd Knibb : le batteur des Skatalites est décédé à l'âge de 80 ans, des suites d'un cancer. Batteur de la plus célèbre formation ska de Jamaïque en 1964, il suit Tommy McCook au sein des Supersonics, le groupe de studio de Duke Reid (Treasure Isle). En 1983, les Skatalites se reforment ; Lloyd Knibb assurera la rythmique jusqu'en avril 2011.

Anthony Doyley : Membre fondateur, chanteur et parolier du groupe Knowledge (formation méconnue et réhabilitée par Makasound en 2002 avec la compilation "Straight Outta Trenchtown"), Anthony Doley s'est éteint le samedi 26 février 2011 à Londres, à l'âge de 55 ans.

Blaxxx : Le producteur Daniel Lewis, plus connu sous le nom de Blaxxx, a marqué les esprits avec des riddims incontournables. Sur son label Blaxxx, il a sorti le riddim EGyptian (co-produit avec Don Corleon), ou encore le Slingshot. Avec Buccaneer, il avait monté un autre label, Black House, sur lequel était sorti le Blackout riddim mais aussi le Middle East.

Smiley Culture : Célèbre pour ses hits Cockney Translation et Police Officer en 1984, David Emmanuel de son vrai nom a émergé avec le Saxon Sound System, aux côtés de Papa Levi, Tippa Irie ou encore Maxi Priest. Il décède après l'intervention de la police chez, des suites de blessures qu'il se serait lui-même infligées, ce que récuse sa famille.

Jah Woosh : Neveu de Theophilus Beckford, Jah Woosh voit sa carrière de DJ décoller dès son premier album, "Jah Woosh", produit par Rupie Edwards en 1974. Egalement producteur via ses labels Septembre, Skyjuice et Original Music, il avait quitté la scène musicale pour s'installer au Ghana.

Cooper Cat : Repéré par Richie Stephens en 1998, c'est avec lui que Copper Cat (Demar Graham de son vrai nom) a démarré sa carrière. Considéré comme un membre de la famille, Stephens lui écrit de nombreuses chansons, et l'emmène avec lui sur ses concerts, en plus de le produire sur son label Pot of Gold. Il meurt Assassiné pour son téléphone portable.

Pretty Rik (Tek9) : MC de Tek-9 Movements, le sound system de Brooklyn, Pretty Rik, aussi surnommé le "Microphone General", est décédé au début de l'année, victime d'une crise cardiaque pendant son sommeil.

Et aussi :

Boulibaï Vibrations : France Inter n'en finit plus de remanier ses programmes et a fait une nouvelle victime. La seule émission radiophonique nationale consacrée au reggae disparaît : la Boulibaï Vibrations du 26 juin 2011 était donc la dernière, après huit ans consacrés à la découverte et la promotion de la musique jamaïcaine.

Dub Vendor : Le célèbre magasin de disques londonien a célébré son trente-cinquième anniversaire en fermant ses portes. Après celle de Lardbroke Grove en 2008, la boutique porte-étendard de Clapham Junction, particulièrement courue par les Français lors de leur passage outre-Manche baisse le rideau mais perdurera toutefois avec son activité online.


Pour 2012, on attend :

- Le premier album de Konshens, I-Octane, Da Professor.
- Les nouveaux albums de Tarrus Riley, Protoje, Ky-mani Marley, Busy Signal (le fameux album 100% reggae produit par Shane Brown), Mavado (chez We Da Best), Groundation, et puis aussi Nuttea et Raggasonic (on croise les doigts).
- Les envols des révélations Masicka, Jesse Royal, Wasp.



Article écrit par La rédaction


  Réactions
(0)   

Réactions

Date de mise en ligne : 06/01/2012

Aucune réaction n'a encore été déposée

Ajouter une réaction :
 Note :
 Nom : *
 E-mail :
 Commentaire : *
 
Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, raciste, diffamatoires, menaçants ou tout autre message qui violerait les lois en vigueur.
L'adresse IP de chaque message est enregistrée afin de faire respecter ces conditions.


Reportages
Dossiers
Photos reportages

Publicité Votre pub sur Reggaefrance
Espace membres
  
Login :
Password :   
Devenir membre

 
 Vous êtes ici : Accueil >> Dossiers / Reportages >> Focus
  
Site créé par l'agence© 1999-2019