Actualites Reggae / Dancehall - Albums - Riddims Reportages & Dossiers reggae Tous les artistes Reggae / Dancehall Sons & Videos Reggae Forum Reggaefrance - Reggae / Dancehall

Voir ce site en Francais  View this website in English
  

Focus

Date de mise en ligne : jeudi 19 décembre 2013 - 5 250 vues

Darker Shade of Roots, toujours plus roots

La Suisse c’est le pays du chocolat, des montres, et de l’évasion fiscale. C’est aussi depuis quelques années le pays du reggae. Du roots, du revival. Alors que la galette de Soul of Anbessa est encore chaude, voilà que parviennent à nos oreilles les premiers extraits d’une nouvelle sortie helvète : celle du Darker Shades of Roots. Alerte à la killer tune ! (Cet article a été publié le 11 décembre sur le blog "Killers Without Fillers", sous le titre "La nouvelle série du Darker Shade of Roots", ndlr).

  Réactions
(5)   


Le Darker Shades of Roots, c’est ce crew de Genévois emmené par les voix de Jah Bast et de son pote Ras Ico. Une bande de zicos touchée par la grâce de la musique jamaïcaine qui, depuis quelques années, travaille à reproduire ce son qui les transcende. Et le Darker avance avec de lourds arguments dans la besace : leur musique est 100% analogique, de l’enregistrement au pressage. Drôle d’idée, d’enregistrer sur un magnéto à bandes, en 2013, penserons les plus naïfs : "Z’êtes au courant qu’on a inventé le mp3 depuis ?". Si l’on demande pourquoi à Jah Bast, il vous dira que le son analogique est "plus chaleureux, parce que magnétique et pas numérique". Il ajoutera sûrement que ce son est de fait "plus humain, car imparfait", loin du standard aseptisé qui aligne la Musique plus efficacement qu’un général nord-coréen avec ses troupes. Le genre de considérations qui passe loin, très loin, au-dessus des têtes adoubées par la société du spectacle ; mais pas au-dessus de celles du Darker. Attention : le choix de l’analogique n’est pas dicté par un passéisme transi. Ce n’est pas non plus dans un délire anti-productiviste que les Suisses ont troqué le synthé pour un bel orgue Hammond. C’est simplement à cette fréquence qu’ils vibrent ; et tant mieux, car c’est à celle-là qu’ils nous font vibrer.

Le Darker nous avait habitués, notamment avec leur déjà classique Jah Irror, aux riddims lents et épurés. Avec le premier disque de cette nouvelle série, les suisses accélèrent légèrement le tempo. Et ce premier morceau, Rivers to the sea, suit à la lettre la recette ancestrale du killer roots : une intro à l’orgue digne du plus Jackie de tous les Mittoo, ce skank qui syncope le morceau… et cette première phrase du chanteur, celle qui par son sens et sa puissance va lancer la chanson, celle qui inévitablement, si elle est bonne, provoquera pull-up ou autres forwards en danse : "Man can feel the earth is shaking…" Pas de doute, le sol va vibrer si ce 45 tours est joué en sound.

FACE A


FACE B


Le reste de la série est du même tonneau. Comme à leur habitude, ces névrosés de la note juste apportent un soin tout particulier au chant et backings vocaux. Leur précision dans la justesse des harmonies est jouissive, autant que l’intelligence de leurs paroles. Mention spéciale pour Before the Sun et son dub After the Skank. On sent que ces deux-là, Jah Bast & Ras Ico, se connaissent comme le fond de leur poche : on obtient jamais une telle osmose avec un groupe monté à la va-vite, seulement quand la connexion entre artistes est aussi grande. Et puis, comme le lecteur de Killers Without Fillers n’est pas tenu de croire sur parole son blog favori, voilà en musique la preuve de ce que j’avance plus haut. Profitons-en pour lancer un jeu : faites écouter ces morceaux à vos amis en leur faisant croire que c’est du 70′s jamaïcain. Promis, ils vont plonger. Swiss ting ah carry the swing !

The Shades – Before the sun + After the Skank


The Shades – All as one + Trodding & Learning



Article écrit par Jeremiah (Killers Without Fillers)


  Réactions
(5)   

Réactions

Date de mise en ligne : 19/12/2013
Darker Shade of Roots, toujours plus roots

5 réactions
Appréciation générale :

Honorés !!
Jah waggys, onlyroots, reggae fever, ernie b, dub vendor, etc...
Pour les grosses commandes vous pouvez passer par moi aussi
Guidance
Bast

Super prods! excellet article. On peut les choper où ces galettes en France/Suisse? par correspondance?
Peace

Aie aie aie énorme découverte ! Merci ça sent super bon tout ça,

45t reçus en début de semaine, très très bon!

Well Greetings c’est un sérieux hommage que tu fais à cette musique Jeremiyah et ça va droit au coeur, true! Mais je veux juste préciser quelques trucs: notre label n’est pas emmené par moi, c’est bien cette lumière qui NOUS guide surtout dans les teintes les plus sombres des racines, et grace a elle qu’on voit clair. On ne fait que transmettre ce qu’on ressent.
Après je suis pas tout a fait d’accord perso avec le fait de “reproduire” un son car tout est unique dans l’analog, et on est de loin pas des “nevrosés de notes justes” LOL (elle est enorme celle-la ^^ ) mais chacun ses interprétations et je me fais un point d’honneur à les respecter.
Sur d’autres aspects tu touches droit au coeur perso quand tu parles de l’alchimie musicale entre bredrins notamment. Je leur montrerais ton hommage, nul doute qu’ils en seront honorés au moins autant que je le suis.
Raspect & love
Bast

“An I-ncient tree sown by the river has been cut off at the base, but what they forget, is that the roots are still there, REBIRTH !!”


Ajouter une réaction :
 Note :
 Nom : *
 E-mail :
 Commentaire : *
 
Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, raciste, diffamatoires, menaçants ou tout autre message qui violerait les lois en vigueur.
L'adresse IP de chaque message est enregistrée afin de faire respecter ces conditions.


Reportages
Dossiers
Photos reportages

Publicité Votre pub sur Reggaefrance
Espace membres
  
Login :
Password :   
Devenir membre

 
 Vous êtes ici : Accueil >> Dossiers / Reportages >> Focus
  
Site créé par l'agence© 1999-2019