Actualites Reggae / Dancehall - Albums - Riddims Reportages & Dossiers reggae Tous les artistes Reggae / Dancehall Sons & Videos Reggae Forum Reggaefrance - Reggae / Dancehall

Voir ce site en Francais  View this website in English
  

Review

Publication date : Wednesday, September 29th 2010 - 8 990 vues

Vybz Kartel à Paris

Viendra ? Viendra pas ? Le doute a longtemps plané sur la venue de Vybz Kartel à l'Elysée Montmartre à Paris. Trois ans après un premier rendez-vous manqué avec le public parisien, le Teacha est cette fois-ci apparu plutôt en forme… et en retard.

View the photo album      Réactions
(7)   


Jusqu'au dernier moment, on a bien cru qu'il ne monterait pas sur scène. C'était d'abord une question politique, après le vœu formulé par le conseil du XVIIIème arrondissement de Paris demandant au préfet de police « d’envisager les risques de trouble à l’ordre public », en vue de son concert dimanche. Mais Kartel ayant signé le Reggae Compassionnate Act deux jours avant de venir en Europe sous l'impulsion des associations hollandaises (il était à Amsterdam la veille), tout était rentré dans l'ordre.

Kartel était donc bien là, mais en retard. Quand il monte sur scène, Dragon Davy a déjà achevé sa première partie depuis plus d'une heure, et le public commence à s'impatienter. Son premier titre, Nuh fraid a nobody, est couvert par les cris : la salle, comble, est en fusion pour accueillir le chef de file du Portmore Empire. En configuration DJ set avec Not Nice aux platines, le show est bien rodé : grosse basse, son puissant, bons réglages du micro.

Kartel, qui parle même quelques mots de Français ("Bonjour, je m'appelle Kartel"), tient le show seul un premier temps, enchaînant les hits en juggling, et passant plus ou moins rapidement à la chanson suivante selon l'accueil du public. Lequel, le plus souvent, reprend les refrains en chœur. La première demi-heure, très intense, le voit prendre forward sur forward.

Mais on reste quand même sur notre faim : une grosse partie des riddims joués viennent de Not Nice, ce qui n'empêchera pas d'entendre ses plus gros hits produits par Russian. Tant pis pour les fans de la première heure, on entend essentiellement des tunes de 2009-2010 : Bicycle, Thank you Jah, Marie, Last Man Standing, Go go club, Love dem, Without my own, Life sweet, Clarks again (juste avant le Clarks en duo avec Popcaan), Straight jeans and fitted, Touch a button… Les filles du public donnent bien la réplique sur ses gal tunes, comme Ramping Shop ou Come breed me.

Depuis le début, Popcaan fait le doublon de voix, mais on ne le verra sur le devant de la scène qu'à la moitié du show. Il alterne ses propres chansons sur des riddim de Not Nice et de Russian avec celles de Kartel. Dem sell we out et Gangster city prennent de bons forwards. Les deux compères feront aussi quelques duos ensemble, Hot grabba d'abord, et surtout Clarks, le hit du moment, pull up deux fois et qui lèvera l'Elysée une dernière fois. Car il se fait tard, et le public perd en répondant : l'intensité du show va décroissante, jusqu'au moment où Kartel quitte la scène, après avoir enchaîné une bonne soixantaine de morceaux en 80mn.


Report write by Sébastien Jobart & Alexandre Tonus
Photos : Lenshot.fr

Tags : Vybz Kartel (227), Popcaan (64)

View the photo album      Réactions
(7)   

Photos

Reactions

Publication date : 09-29-2010
Vybz Kartel à Paris

7 Comments
General appreciation :

kartel laisse tomber pathetique son concert je l ai vu en jamaique a negril et c etait guere mieux il me decoit de plus en plus et ca c est bien vrai quand movado est venue lui il a bruler le cabaret!!! enfoire de pretencieux de kartel

C'est de la vrai daube !

eh bien moi qui avais vu sa première date en France décevante avec sa voix cassée, monsieur était malade, je ne regrette plus après ces quelques remarques d'avoir manqué ça. A l’époque il était passé avec Aidonia qui avait brûlé tout ça heureusement..... c’était peut être mieux la veille en Hollande ?

Mouais, pas top ce concert de Kartel ! Il a bien endormi la salle !
Big up à Dragon Davy malgré le public glacial, il a fait le taff !

le mec obligé de nous dire toutes les 5 min que sa life is a true story, presque aussi fatiguant que tout ses "gaza mi say" et gaza ceci ou cela....
I have a message for you mr teacha : we don't care bout your fucking hype tingz, we need music & vibes... that's all!

déçu,déçu,déçu,
Kartel s'est (comme beaucoup de jamaicain) cru en soundsystem,il ne nous a pas respecté,franchement il a choisi de jouer des tunes pour un certain public...c'est pas mon cas,a part Kill Dem All je me rapelle pas avoir entendu grand chose a mon gout,moi les histoire de meufs et de chaussures (clarks) ca me soule,
bravo a DragonDavy pour sa 1ere partie,courageux le type,il a galéré,le public etait pire que froid,glacé
meme Kartel au bout de 40mn il avait soulé les gens,trop de groupies aussi a hurler comme des folles (passé 40mn pareil on les entendait plus)
juste pour dire que Mavado avait brulé le cabaret sauvage,Kartel prends en de la graine stp

quelle horreur ce type ( je suis passée dans sa boite à Kingston ... ! ) ... on est franchement loin de l'esprit du reggae ... parfait exemple de le décadence générale actuelle ... !!!


Add comment :
 Rate :
 Name : *
 E-mail :
 Comment : *
 
Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, raciste, diffamatoires, menaçants ou tout autre message qui violerait les lois en vigueur.
L'adresse IP de chaque message est enregistrée afin de faire respecter ces conditions.


Reportages
Dossiers
Photos reportages

Advertising Votre pub sur Reggaefrance
Espace membres
  
Login :
Password :   
Create account

 
 You're here : Home page >> Reports >> Review
  
Site créé par l'agence© 1999-2019