Actualites Reggae / Dancehall - Albums - Riddims Reportages & Dossiers reggae Tous les artistes Reggae / Dancehall Sons & Videos Reggae Forum Reggaefrance - Reggae / Dancehall

Voir ce site en Francais  View this website in English
  

  
Album: PROFESSOR - Madness

PROFESSOR

Madness



Date de sortie :
19/04/2011

Label :
Soul Beats

Tracklist :
01. Jah Sending Out
02. Roller Coaster feat. Bernard Collins
03. Mind of Man
04. Intifada
05. East Jerusalem
06. Madness feat. U-Roy
07. Right On Winston McAnuff
08. See Them Come feat. Ashanti Roy Johnson
09. Sending Out A Dub
10. Roller Dubster
11. Mind of Dub
12. Sign of a Dub
13. East Jerusalem Dub
14. Mad Dub
15. Dub On
16. See How They Dub


CHRONIQUE


  Réactions 
(5)   
Chronique écrite par Sébastien Jobart
le mardi 03 mai 2011 - 9 630 vues


Treize ans et sept albums après avoir commencé l'aventure Groundation, son leader Harrison Stafford lance son premier projet solo, "Madness". Un premier opus sous le nom de Professor, en référence à son poste de professeur (il enseigne l'histoire du reggae) dans une université californienne et dont le thème n'a rien de léger. Ecrit pendant son voyage en Cisjordanie, "Madness" ("folie") aborde le conflit israélo-palestinien, et, plus rare encore, adopte le point de vue des Palestiniens. C'est une rencontre avec un poète palestinien lui expliquant que le reggae est considéré comme une musique pro-israélienne en Palestine, qui a décidé Stafford à se lancer dans le projet. On a connu sujet moins casse-gueule pour démarrer une carrière solo.

"Madness" est construit comme l'antithèse de Goundation : plus roots, moins aventureux, et mettant plus l'accent sur les mélodies. Plus jamaïcain, en somme. Enregistré en sept jours entre avril et septembre 2010 au studio Harry J, mixé et masterisé à Kingston, "Madness" a été élaboré avec une batterie de légendes locales en caution musicale : le batteur Leroy "Horsemouth" Wallace (déjà présent sur "Rockamovya"), Flabba Holt, le bassiste des Roots Radics, Lloyd "Obeah" Denton aux claviers, et Dalton Brownie à la guitare. En invités, U-Roy, Winston McAnuff, Bernard Collins (The Abyssinians) et Ashanti Roy Johnson (le baryton de The Congos) se relaient derrière le micro. Il dévie des longues improvisations jazzy et privilégie les formats courts (Roller Coaster, avec Bernard Collins, dure deux minutes). Mais sans renier la touche Groundation, à commencer par la profondeur du sujet.

Sur un sujet aussi clivant, Harrison Stafford adopte l'abstraction nécessaire et fait le choix de l'humanisme, envoyant un message de paix. Le titre éponyme, Madness, renvoie les deux camps dos à dos : c'est la folie qui règne au Moyen-Orient. "Nous ne sommes pas ici pour haïr mais seulement pour defender les libres choix de la volonté des Hommes". East Jerusalem et sa douce mélodie syncopée évoque l'errance du peuple palestinien : "Les politiciens font tout ce qu'ils peuvent mais ne peuvent imaginer combien les gens ont perdu la tête, tant ils ont besoin d'une maison" avant que le refrain lancinant ne reprenne : "Jérusalem-Est est froid la nuit, nous rêvons d'une maison."

Densité du fond et perfection de la forme, on ne trouvera qu'un défaut au premier projet solo de Stafford : sa courte durée. En cela aussi, il se rapproche de ses modèles jamaïcains des années 70, avec seulement huit titres et leurs dubs respectifs (élaborés par Rob Cross, un ami d'enfance de Californie). Mais on aurait tort de s'arrêter à cela : "Madness" est bel et bien une incontestable réussite, et pas seulement pour les amateurs de Groundation.

5 réactions

Du pur bonheur, je les ai vu à Bagneux, leur son est profond, puissant et roots à souhait... A voir absolument en live.

Bon album même si j'avoue que la fausseté des cuivres me dérange quelque peu... !

très trsè bon

enorme!!!! this is madness my friend......

Apres 2 tournees sold out en Israel , Harrison a voulu rencontrer aussi les Palestiniens . Le resultat un tres bel album qui rend honneur au Reggae Roots tant par la musique que grace a un message positif de paix et non de haine .


Ajouter une réaction :
 Note :
 Nom : *
 E-mail :
 Commentaire : *
 
Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, raciste, diffamatoires, menaçants ou tout autre message qui violerait les lois en vigueur.
L'adresse IP de chaque message est enregistrée afin de faire respecter ces conditions.

REACTIONS


5 réactions
Appréciation générale :

Du pur bonheur, je les ai vu à Bagneux, leur son est profond, puissant et roots à souhait... A voir absolument en live.

Bon album même si j'avoue que la fausseté des cuivres me dérange quelque peu... !

très trsè bon

enorme!!!! this is madness my friend......

Apres 2 tournees sold out en Israel , Harrison a voulu rencontrer aussi les Palestiniens . Le resultat un tres bel album qui rend honneur au Reggae Roots tant par la musique que grace a un message positif de paix et non de haine .


Ajouter une réaction :
 Note :
 Nom : *
 E-mail :
 Commentaire : *
 
Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, raciste, diffamatoires, menaçants ou tout autre message qui violerait les lois en vigueur.
L'adresse IP de chaque message est enregistrée afin de faire respecter ces conditions.
 

Région: 

Prochain concerts / sounds :
La roots jam session - 26/10
Black ship + oz one - 16/11
High voltage/ webadub - 16/11
5 majeur - 08/12

Disquaires Reggae :
Patate records - Paris

Emissions de radio :
Sunday culture - Dim
Party time - Dim
Interview william wesley - 1.0

News du Reggae et du Dancehall
Chroniques CD/DVD/Livres
Riddims à découvrir
Charts riddims - Classement hebdo des singles

Publicité Votre pub sur Reggaefrance
Espace membres
  
Login :
Password :   
Devenir membre

 
 Vous êtes ici : Accueil >> Actualités / News / Riddims reggae >> Chroniques Reggae / Dancehall >> Chronique
  
Site créé par l'agence© 1999-2018