Actualites Reggae / Dancehall - Albums - Riddims Reportages & Dossiers reggae Tous les artistes Reggae / Dancehall Sons & Videos Reggae Forum Reggaefrance - Reggae / Dancehall

Voir ce site en Francais  View this website in English
  

  
Album: SLY & ROBBIE - Blackwood Dub

SLY & ROBBIE

Blackwood Dub



Date de sortie :
27/02/2012

Label :
Groove Attack / Module

Tracklist :
01. Dirty Flirty
02. Shabby Attack
03. Burru Saturday
04. Communication Breakdown
05. Frenchman Code
06. Riding East
07. Ruff House
08. Smoothie
09. The Bomber
10. The Great Escape


CHRONIQUE


  Réactions 
(0)   
Chronique écrite par Rémi Capdevielle
le lundi 12 mars 2012 - 8 475 vues


Ils ont tout vu, tout fait. Mais avoir contribué à certains des plus gros succès jamaïcains ne leur suffisait pas. Sly Dunbar et Robbie Shakespeare nous reviennent en cette année qui célèbre les 50 ans de l'indépendance de la Jamaïque avec un album exclusivement instrumental. Un opus hybride, à mi-chemin entre dub tellurique et beats tribaux. Mais pas question ici de réécrire l'Histoire. Ce "Blackwood Dub" est avant tout un exercice de style. Sans doute parce que le binôme considéré comme étant la crème des musiciens de studio reggae n'a plus les mêmes affinités avec les artistes de la nouvelle scène. Sans doute aussi pour aller voir ailleurs. De l'autre côté de la reverb.

Car outre cette maestria rythmique aux allures de cours de solfège, Sly et Robbie nous enseignent avant tout qu'un style musical est transcendable à volonté. Du dub à l'electro, il n'y a qu'un pas, que « Drumbar » et « Basspeare » franchissent allègrement. Le niveau de ce "Blackwood Dub" oscille entre dub planant (The Bomber, Frenchman code), électro entêtante (Burru Saturday, Riding East) et guitare-basse envoûtante (Dirty Flirty, Communication Breakdown).

Bien épaulés par des pointures et amis de longue date comme Mickey Chung, Ansel Collins, Skully ou Sticky Simpson, Sly and Robbie nous fournissent donc un objet musical non-identifiable, de par sa rythmique surprenante et nuancée, à mille lieux de l'album dub conventionnel. Et quand le tout est mixé au studio Harry J sous l’œil avisé de Gilroy « Rolex » Stewart et d'Alberto « Burur » Blackwood, on saisit plus aisément le caractère technique de l'opus. Chaque arrangement est finement ciselé, chaque instrument a sa place. On sent là le poids de l’expérience d'une dream-team d'anciens inspirés et toujours aussi virtuoses. Comme quoi le renouveau du reggae n'appartient pas forcément à la nouvelle génération.

REACTIONS


Aucune réaction n'a encore été déposée

Ajouter une réaction :
 Note :
 Nom : *
 E-mail :
 Commentaire : *
 
Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, raciste, diffamatoires, menaçants ou tout autre message qui violerait les lois en vigueur.
L'adresse IP de chaque message est enregistrée afin de faire respecter ces conditions.
 

Région: 

Prochain concerts / sounds :
Wicked vibes - 14/12
Wicked vibes - 29/12
Sanga mama africa & t - 12/01

Disquaires Reggae :
Patate records - Paris

Emissions de radio :
Sunday culture - Dim
Party time - Dim
Interview william wesley - 1.0

News du Reggae et du Dancehall
Chroniques CD/DVD/Livres
Riddims à découvrir
Charts riddims - Classement hebdo des singles

Publicité Votre pub sur Reggaefrance
Espace membres
  
Login :
Password :   
Devenir membre

 
 Vous êtes ici : Accueil >> Actualités / News / Riddims reggae >> Chroniques Reggae / Dancehall >> Chronique
  
Site créé par l'agence© 1999-2018