Actualites Reggae / Dancehall - Albums - Riddims Reportages & Dossiers reggae Tous les artistes Reggae / Dancehall Sons & Videos Reggae Forum Reggaefrance - Reggae / Dancehall

Voir ce site en Francais  View this website in English
  

  
Album: PRINCE FATTY - Prince Fatty Versus The Drunken Gambler

PRINCE FATTY

Prince Fatty Versus The Drunken Gambler



Date de sortie :
29/10/2012

Label :
Mr Bongo

Tracklist :
01. Kung Fu Battle Ina Brixton Ft. Horseman
02. Ali Baba Ft. Winston Francis & Alcapone
03. For Me You Are Ft. Hollie Cook & Horseman
04. The Flasher Ft. Horseman
05. And The Beat Goes On Ft. Hollie Cook
06. Got Your Money Ft. Horseman, Hollie Cook & George Dekker
07. Go Find Yourself A Fool Ft. Winston Francis
08. Say What You're Saying Ft. George Dekker
09. Ba Ba Ri Ba Skank Ft. Winston Francis & Alcapone
10. Wet Dream Ft. Horseman, George Dekker & Alcapone


CHRONIQUE


  Réactions 
(0)   
Chronique écrite par FX Rougeot
le mercredi 24 octobre 2012 - 7 122 vues


Féru, entre autres, de références cinématographiques, Prince Fatty avait déjà crevé l'écran avec "Survival of the Fattest" (2007), suivi de "Supersize" (2010) puis de "Prince Fatty meets the Mutant HiFi in Return of the Gringo!" (2011). Trois ovnis qui auraient sans problème pu servir de bande-annonce à la trilogie de "Retour vers le Futur", tant ils oscillaient avec grâce (ou graisse, pour le coup) entre l'ancien - rocksteady, reggae old school…, l'actuel - le hip-hop, notamment - et le nouveau.
Jamais rassasié, le créateur du tube Nina's Dance (celui qui a grandement boosté son éclosion) en remet une savoureuse couche avec Prince Fatty Versus the Drunken Gambler, album de 10 titres une nouvelle fois hébergé chez Mr Bongo Records, label indépendant de Brighton - la ville d'origine de Prince Fatty. Le décor de cet opus à la sauce Bruce Lee est une nouvelle fois le fruit de l'éclectisme de son architecte.

Dans "Prince Fatty Versus the Drunken Gambler", dont la pochette est déjà un argument de vente (on y retrouve une caricature de Pelanconi, le nunchaku à la main, entouré de ses "protégés" Hollie Cook et Horseman), il est question de Kung Fu, de hip-hop, de morceaux classiques revisités, de fantaisie, de dub bien "fat" (ou Fatty, c'est selon) et d'artistes talentueux, parmi lesquels le DJ Dennis Alcapone himself.
Le résultat est à la hauteur de l'attente, et la recette concoctée par Prince Fatty se révèle encore délicieuse.
Il faut avouer que le bonhomme a le nunchaku habile : ses choix de reprises claquent, tout simplement. En ressortant Ali Baba de sa caverne, en remettant au goût du jour le tube interplanétaire And the Beat Goes On ou en calant sur un beat reggae-disco Got Your Money (le pari était osé!), Prince Fatty ne fait pas seulement honneur à John Holt, aux Techniques et ODB. Il dore le blason du reggae 2.0, avec l'aisance insolente de ceux qui ont l'oreille juste et le mix précis.

Entouré comme d'habitude du redoutable Horseman - au timbre définitivement "Shaggy-esque" et de la charmante Hollie Cook, Prince Fatty déroule son Kung Fu en quarante minutes, la qualité de sa production allant de pair avec la qualité de chant de ses autres invités, que ce soit Dennis Alcapone, George Dekker (le petit frère de Desmond et ex-membre du trio les Pionneers) ou Winston Francis.
Dès Kung Fu Battle Ina Brixton, intro chevauchée par Horseman, Prince Fatty a réussi son pari. Car on se délectera avec enthousiasme de la suite, de la reprise de "Bei mir bist du schön", classique des années 30 chanté notamment par les Andrews Sisters (en l'occurrence For Me You Are, avec le duo Cook-Horseman aux manettes) à Go Find Yourself a Foul, morceau des Techniques revisité ici par Winston Francis (qui l'avait déjà repris par le passé), en passant par le coquin Wet Dream de Max Romeo, subtilement remanié par le tandem George Dekker-Dennis Alcapone.

Le tour de passe-passe hip-hop est encore une fois maîtrisé par Prince Fatty, qui s'était déjà fait remarquer ces dernières années avec des reprises de Snoop Dogg et Daz Dillinger (Gin & Juice), ODB (Shimmy Shimmy Ya) et Cypress Hill (Insane in the Brain). Fatty aime décidemment beaucoup l'univers du déjanté Ol' Dirty Bastard, puisqu'il lui rend un nouvel hommage posthume le temps d'un Baby, I Got Your Money que l'électron libre du Wu-Tang n'aurait sans doute pas renié.

Pull Up
Ali Baba
For Me You Are
And the Beat Goes On
Got Your Money

REACTIONS


Aucune réaction n'a encore été déposée

Ajouter une réaction :
 Note :
 Nom : *
 E-mail :
 Commentaire : *
 
Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, raciste, diffamatoires, menaçants ou tout autre message qui violerait les lois en vigueur.
L'adresse IP de chaque message est enregistrée afin de faire respecter ces conditions.
 

Région: 

Prochain concerts / sounds :
Wicked vibes - 29/12
Sanga mama africa & t - 12/01

Disquaires Reggae :
Patate records - Paris

Emissions de radio :
Sunday culture - Dim
Party time - Dim
Interview william wesley - 1.0

News du Reggae et du Dancehall
Chroniques CD/DVD/Livres
Riddims à découvrir
Charts riddims - Classement hebdo des singles

Publicité Votre pub sur Reggaefrance
Espace membres
  
Login :
Password :   
Devenir membre

 
 Vous êtes ici : Accueil >> Actualités / News / Riddims reggae >> Chroniques Reggae / Dancehall >> Chronique
  
Site créé par l'agence© 1999-2018