Actualites Reggae / Dancehall - Albums - Riddims Reportages & Dossiers reggae Tous les artistes Reggae / Dancehall Sons & Videos Reggae Forum Reggaefrance - Reggae / Dancehall

Voir ce site en Francais  View this website in English
  

  

COMPILATION

Cultural merger vol 4 & 5



Date de sortie :
01/08/2003

Label :
Walboomers

Tracklist :
Volume 4
1. Morgan Heritage – My god and king
2. Freddie Mc Gregor – What’s come over me
3. George Nooks – Signs of the time
4. Anthony B. / Little Devon – Angel in your eyes
5. Tony Rebel – Good for your heart
6. Aaron Silk – Struggling is a must
7. Sizzla – Treat you like a lady
8. Glen Washington – I’ll sing my song
9. Josie Mel – I adore you
10. Turbulence – Feeling da vibes
11. Tamlins – Queen of the minstrel
12. Mikey General – Never give up
13. Cecile – Handle it ruff
14. Lymie – Bless and set it
15. Paul Eliott – Try justice
16. Saba – Health and life
17. Swade – Don’t wanna lie
18. Anthony Cruz – Don’t do me that
19. Gandi – African woman
20. Madd Anju – Sugarcane

Volume 5
1. Luciano – Morality at stake
2. Sizzla – The one I love
3. Paul Eliott – You are the meaning
4. Hawkeye – Buss it up
5. Mikey General – Never give up
6. Turbulence – Born for this
7. Stevie Face – Where did I go wrong
8. Zumjay / Anthony Cruz – Hardcore lover
9. LMS – Turn around
10. Anthony B. – Not guilty
11. Damian Hall / Gangsta Girl – Temperature
12. George Nooks – When was the last time
13. Queen Ifrica – Life
14. Tamlins / Saba – Queen of the minstrel
15. Paul Eliott – Just a prayer
16. Danny English – All about the hype
17. Lymie – A.B.C.
18. Anthony Cruz – Lost in love
19. Aaron Silk - Doing overtime
20. Swade – Beg you a talk


CHRONIQUE


  Réactions 
(0)   
Chronique écrite par Alexandre Tonus
le samedi 05 juin 2004 - 7 402 vues


Pourquoi chroniquer ensemble les volumes 4 et 5 de la compilation “Cultural Merger” produite par le label hollandais Walboomers ? Et bien, parce qu’ils sont parfaitement indissociables. En effet, ils sont tous les deux bâtis sur le même concept - à savoir, compiler des séries de riddim (4 en l’occurrence) - et si l’on veut une vue d’ensemble de ces riddims, il faut pour cela posséder les deux volets de la compilation. Les riddims choisis pour composer ces deux compils sont le Queen of the Minstrel, le Race Track, le Whip et le Perculator, tous déjà produits en singles entre 2001 et 2002, pour le label Energy Beat, par Richard Burgess, plus connu sous le nom de Richie B.

La série la plus importante (12 titres en tout), sur le Queen of the Minstrel riddim, est aussi celle qui comporte le plus grand nombre de gros tunes, déjà bien connus. En effet, Sizzla, qui avait déjà, à l’époque de “Black Woman and Child”, posé son magnifique “Guide over us” sur le même riddim, réitère sa performance ici avec “The one I love”, Anthony B., avec “Not guilty”, ainsi que Glen Washington (“I’ll sing my song”) et Luciano (“Morality at stake”), livrent eux aussi d’énormes tunes. On peut aussi compter sur Morgan Heritage, Anthony Cruz ou encore Swade pour faire du très bon travail. Les Tamlins, seuls ou en featuring avec Saba Tooth, reprennent l’original “Queen of the minstrel”, de Cornell Campbell (en 1973), en lui insufflant une certaine jeunesse, ce qui n’est pas forcément déplaisant. A noter aussi, la présence de LMS, Paul Eliott, Paul «Lymie» Murray, qui font tous des performances appréciables ; de toute façon, le riddim est tellement énorme que ce n’est pas difficile.

La série de 10 cuts sur le Race Track riddim est tout aussi efficace. “What’s come over me” de Freddie Mc Gregor, “When was the last time” de George Nooks et “Born for this” de Turbulence sont autant de big tunes qu’on ne se lasse pas d’écouter encore et encore. Tony Rebel, et son inséparable protégée Queen Ifrica, font tous deux une performance impeccable, respectivement avec “Good for your heart” et “Life”. Mikey General, Swade, Aaron Silk et Lymie restent eux aussi à la hauteur et même Paul Eliott, qui apparaît sur 3 des 4 séries présentées, semble être plus à l’aise sur ce riddim que sur les autres ; “Try justice” est un très bon morceau.

Reste encore une petite série reggae (7 titres), sur le Whip riddim, emprunté à la chanson éponyme des Ethiopians ; il s’agît d’un riddim moins connu que les deux précédents et qui n’accueille presque que des chanteurs, Saba Tooth faisant ici office d’exception, avec son excellent “Health and life”. Les chansons de Josie Mel et Stevie Face, “I adore you” et “Where did I go wrong”, sont à retenir aussi. Paul Eliott et Aaron Silk font, quant à eux, des prestations moins remarquables, mais pas dépourvues d’intérêt pour autant. Le très bon “Signs of the time” de George Nooks aurait été bien plus appréciable si la qualité de l’enregistrement n’avait pas été aussi lamentable ; on croirait écouter un mauvais vinyl, avec le disque qui frotte et qui craque… On remarquera aussi la présence d’un singjay encore inconnu, Gandi, dont l’entraînant “African Woman” promet de très belles choses pour l’avenir.

Pour finir, le dernier riddim présent sur ces deux compils, le Perculator, riddim, est plutôt dancehall à l’ambiance hip-hop, et directement inspiré du hit “Family affair” de Mary J. Blige, hit que détourne d’ailleurs Turbulence dans sa chanson sur ce riddim, “Feeling da vibes”. On peut vraiment se demander ce qu’un riddim pareil vient faire sur une compilation nommée “Cultural Merger”, d’autant qu’à part les cuts corrects de Sizzla ou Anthony B., en duo avec Little Devon, ce sont surtout les artistes dancehall qui ont la part belle (Cecile, Danny English, Zumjay / Anthony Cruz, Damian Hall / Gangsta Girl) et ce sont tout particulièrement les performances de Madd Anju et Hawkeye que l’on retiendra (“Sugarcane” et “Buss it up”). Mais bon, l’ensemble reste quand même de qualité.

Seule réelle erreur de calibrage de ces deux compils, les doublons d’un CD à l’autre ; en effet, on retrouve sur les deux volumes la chanson “Never give up” de Mikey General, sur le Race Track riddim, ainsi que “Don’t do me that” d’Anthony Cruz (volume 4), sur le Queen of the Minstrel riddim, que l’on retrouve sur le volume 5, déguisé sous le nom de “Lost in love”. Ces doublons apparaissent d’autant plus dommage qu’il existe un cut de George Nooks sur le Queen of the Minstrel, ainsi qu’un Lebanculah sur le Race Track, qui, eux, n’apparaissent sur aucune des deux compils. Mais bon, c’est faire là la bien fine bouche devant la richesse et la qualité de ce qui nous est déjà offert.

Pour finir, s’il fallait vraiment choisir un volume plutôt qu’un autre, je pense que j’opterais pour le numéro 5, pour la présence de tunes comme “The one I love”, “Not guilty”, “Born for this” ou “Buss it up”, mais c’est un avis complètement subjectif et je ne saurai que trop conseiller de vous procurer les deux.

REACTIONS


Aucune réaction n'a encore été déposée

Ajouter une réaction :
 Note :
 Nom : *
 E-mail :
 Commentaire : *
 
Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, raciste, diffamatoires, menaçants ou tout autre message qui violerait les lois en vigueur.
L'adresse IP de chaque message est enregistrée afin de faire respecter ces conditions.
 

Région: 

Prochain concerts / sounds :
Wicked vibes - 24/08
Wicked vibes - 25/08
Wicked vibes - 31/08
5 majeur - 29/09

Disquaires Reggae :
Patate records - Paris

Emissions de radio :
Sunday culture - Dim
Party time - Dim
Interview william wesley - 1.0

News du Reggae et du Dancehall
Chroniques CD/DVD/Livres
Riddims à découvrir
Charts riddims - Classement hebdo des singles

Publicité Votre pub sur Reggaefrance
Espace membres
  
Login :
Password :   
Devenir membre

 
 Vous êtes ici : Accueil >> Actualités / News / Riddims reggae >> Chroniques Reggae / Dancehall >> Chronique
  
Site créé par l'agence© 1999-2018