Actualites Reggae / Dancehall - Albums - Riddims Reportages & Dossiers reggae Tous les artistes Reggae / Dancehall Sons & Videos Reggae Forum Reggaefrance - Reggae / Dancehall

Voir ce site en Francais  View this website in English
  

  
Album: GREGORY ISAACS - Gregory Isaacs sings Dennis Brown

GREGORY ISAACS

Gregory Isaacs sings Dennis Brown



Date de sortie :
08/02/2005

Label :
RAS

Tracklist :
1. No Man Is An Island
2. Westbound Train
3. Money In My Pocket
4. Wolves and Leopards
5. Love Has Found Its Way
6. Inseparable
7. How Could I Leave
8. Cassandra
9. Ghetto Girl
10. If I Had the World To Give
11. Love and Hate
12. Hold On
13. Prophet Rides Again
14. Should I
15. Tribulation


Artiste lié :
  • Gregory Isaacs
  •  Son à l'écoute


    CHRONIQUE


      Réactions 
    (3)   
    Chronique écrite par Benoit Georges
    le mardi 12 avril 2005 - 14 962 vues


    En 2003, le label Ras sortait "Dennis Brown sings Gregory Isaacs". L’hommage à ces deux artistes ne pouvait être complet sans la réponse du Cool ruler qui chante ici quelques une des meilleures chansons de Dennis Brown.

    Gregory Issacs et Dennis Brown ont bien plus en commun que leur statut de superstar du reggae. Tous deux sont issus de cette génération de « ghetto youth » qui a embrassé la foi rasta dans les années 70, et qui l’a chanté sur le reggae devenu la musique des « sufferers ». Ils ont également chanté l’amour et connu tous les deux le revers du succès dans les années 80. Comptant parmi les plus belles voix jamaïcaines, ces deux artistes étaient amis et on souvent échangé leur répertoire, s’influençant l’un l’autre.

    La fidélité aux morceaux originaux est de mise ici. Les riddims ont été rejoués à l’identique mais aussi un peu modernisés, avec l’utilisation de synthé à la place des cuivres et d’un vernis digital sur la batterie. On retrouve notamment Flabba Holt, bassiste des Roots Radics, parmi les musiciens. Côté vocal, Gregory Isaacs apparaît en forme et maîtrise parfaitement le répertoire de Dennis Brown. Au côté des grands classiques, tels No man is an island, Money in my pocket, Wolves and leopards ou Love and hate-Here I come, l’album laisse la part belle aux chansons d’amour, créneau commun aux deux artistes. Pour les plus réussies par Gregory Isaccs, il y a How could I leave, Ghetto girl ou Should qu’on croirait écrites pour lui.

    Même si l’album nous fait voyager en terrain connu, avec une impression de « déjà vu », on se laisse entraîner par l’interprétation originale de Gregory Isaacs. Le disque atteint son objectif : rendre hommage aux paroles et aux mélodies de Dennis Brown par la voix d'un des artistes dont il était le plus proche. Un album un peu collector à réserver aux connaisseurs des deux artistes, notamment pour ceux qui ont écouté le premier volume. Ceux qui sont moins familiers de ces deux maîtres préféreront les morceaux originaux.

    3 réactions

    je fais attention aux albums de Gregory que j'achète, parce qu'il y en a pleins et pas toujours top, mais là c'est une très bonne surprise. Depuis quelques temps il me semble que la voix de Gregory Isaacs est bien revenue. Sur cet album comme sur Open The Door il chante presque comme dans les 70's et les 80's semblent bien lointaines.. Tant mieux!!! Ben, l'auteur de la chronique a raison, écoutez en priorité "How Could I Leave" ou "Ghetto Girl", ça fait rêver.. Bravo Gregory, grand grand grand artiste.

    album par excelence tro super c et un tre belle hommage a dennis brown un artisre exceptionnel bravo aussi a mister gregory super artiste aussi a+ jah rastafari

    Il me le faut!


    Ajouter une réaction :
     Note :
     Nom : *
     E-mail :
     Commentaire : *
     
    Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, raciste, diffamatoires, menaçants ou tout autre message qui violerait les lois en vigueur.
    L'adresse IP de chaque message est enregistrée afin de faire respecter ces conditions.

    REACTIONS


    3 réactions
    Appréciation générale :

    je fais attention aux albums de Gregory que j'achète, parce qu'il y en a pleins et pas toujours top, mais là c'est une très bonne surprise. Depuis quelques temps il me semble que la voix de Gregory Isaacs est bien revenue. Sur cet album comme sur Open The Door il chante presque comme dans les 70's et les 80's semblent bien lointaines.. Tant mieux!!! Ben, l'auteur de la chronique a raison, écoutez en priorité "How Could I Leave" ou "Ghetto Girl", ça fait rêver.. Bravo Gregory, grand grand grand artiste.

    album par excelence tro super c et un tre belle hommage a dennis brown un artisre exceptionnel bravo aussi a mister gregory super artiste aussi a+ jah rastafari

    Il me le faut!


    Ajouter une réaction :
     Note :
     Nom : *
     E-mail :
     Commentaire : *
     
    Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, raciste, diffamatoires, menaçants ou tout autre message qui violerait les lois en vigueur.
    L'adresse IP de chaque message est enregistrée afin de faire respecter ces conditions.
     

    Région: 

    Prochain concerts / sounds :
    Demolisha live party - 25/05
    Sanga mama africa& gu - 26/05
    Up like friday #20 - 01/06
    Selecta sarka - 08/06

    Disquaires Reggae :
    Patate records - Paris

    Emissions de radio :
    Sunday culture - Dim
    Party time - Dim
    Interview william wesley - 1.0

    News du Reggae et du Dancehall
    Chroniques CD/DVD/Livres
    Riddims à découvrir
    Charts riddims - Classement hebdo des singles

    Publicité Votre pub sur Reggaefrance
    Espace membres
      
    Login :
    Password :   
    Devenir membre

     
     Vous êtes ici : Accueil >> Actualités / News / Riddims reggae >> Chroniques Reggae / Dancehall >> Chronique
      
    Site créé par l'agence© 1999-2018