Actualites Reggae / Dancehall - Albums - Riddims Reportages & Dossiers reggae Tous les artistes Reggae / Dancehall Sons & Videos Reggae Forum Reggaefrance - Reggae / Dancehall

Voir ce site en Francais  View this website in English
  

Article

Date de mise en ligne : mercredi 04 septembre 2013 - 9 653 vues

Reggae Sun Ska 2013

16e édition orageuse pour le Reggae Sun Ska. Les caprices de dame Nature ont amputé le plus important festival de reggae français de sa première soirée. Ces impondérables n'ont pourtant pas eu raison de la réussite de l'événement, qui comptabilise cette année plus de 75 000 entrées. Récit d'un week-end mouvementé.

  Réactions
(2)   


Après le quinzième anniversaire de l'événement l'an dernier et sa fréquentation record (plus de 80 000 tickets écoulés), le festival Reggae Sun Ska a de nouveau attiré de nombreux festivaliers qui se pressent, ce vendredi 2 août, pour rejoindre le site de Trompeloup. Oui mais voilà, depuis la veille, une vigilance orage est annoncée. Personne n'y croit vraiment car le temps est au beau fixe depuis la matinée. Malheureusement, la nouvelle tombe dans l'après-midi : la première soirée est annulée par arrêté préfectoral. Le vent arrive, il faut évacuer le camping pour placer tous les festivaliers à l'abri. Coup dur pour tout le monde... La semaine précédente déjà, la tenue de l'événement avait été menacée par les caprices de la météo. Un violent orage avait fragilisé les structures déjà installées, déraciné de nombreux arbres et arraché 2,5 km de barrières. Ce soir-là, le vent soufflait à 165 km/h et a même fait chuter le clocher de l'église ! C'est grâce à une à une forte mobilisation locale (avec équipes de jour et de nuit) que le Reggae Sun Ska pouvait encore espérer avoir lieu.



Mais ce vendredi 2 août, c'est la douche froide. Il faut se résigner à l'annulation pour des raisons de sécurité. Fred Lachaize, directeur du Sun Ska, ne peut que déplorer les aléas météorologiques : «C'est le genre d'événement que tu ne peux pas prévoir et contre lequel tu ne peux pas aller. La décision du préfet tombe et pour des raisons de sécurité, il faut gérer la situation. C'est malheureux pour l'image du festival, pour tout le temps perdu et l'énergie dépensée. Les artistes programmés étaient là, nous avons dû les rapatrier ou les envoyer à l'hôtel. » On ne verra donc pas sur scène les artistes programmés ce soir-là : Tryo, Busy Signal (qui repartait le lendemain), Protoje, U-Roy, Black Uhuru (en fait, Duckie Simpson), ou encore Don Carlos pour ne citer qu'eux.

Pour les festivaliers, d'abord incrédules, ce n'est que partie remise : « Nous venons de Nantes, alors on va quand même profiter de la soirée pour rencontrer du monde et faire la fête, en espérant que tout se passe bien demain. » Les Ecossais du Mungo's HiFi, qui étaient sur place depuis le début de semaine, rient jaune « On a déjà été annulé deux fois à cause des vigilances pluie et orage en France, quand on vient de Glasgow, on n'a pas la même notion de la pluie ou de l'orage, c'est notre quotidien ! » Résultat final, peu de pluie, pas trop de vent et l'orage qui tombe dans les communes aux alentours mais pas à Pauillac...


©Constant Formé-Bècherat


Samedi 3 août 2013

Samedi matin, l'espoir renait. Avec la fin de la vigilance orange dans le département, l'arrêté préfectoral est automatiquement levé. Le week-end s'annonce moins mouvementé. Cette fois nous y sommes, le Reggae Sun Ska peut vraiment commencer. C'est aux sound systems que revient la charge de mettre l'ambiance, à commencer par Irie Ites, qui avait fait une apparition la veille avec Ranking Joe : « Il y a une bonne ambiance aujourd'hui, du passage et de l'envie ! Ça nous permet de faire écouter nos dernières sorties et de faire découvrir de nouveaux artistes. » Même son de cloche du côté de Mungo's Hi Fi : « Très bonne ambiance devant le sound, on sent que le public a envie de musique ! Quelques artistes comme Mc Campeazi, Soom T et Charlie P sont présents pour jouer des morceaux que nous avons fait avec eux, nous prenons beaucoup de plaisir et les festivaliers ont l'air content. »

Le public, en nombre, a cinq scènes pour se composer son programme musical de la soirée : One Love et Natty Dread, les deux plus importantes, Rebel Music, Uprising, et Dub Foundation. Ces scènes permettaient ainsi d'accueillir en moyenne 25 artistes par soir. Inutile de dire que les choix réfléchis étaient de rigueur ! L'affiche proposait ainsi ce samedi un vaste panel du reggae, entre grosses pointures (Raggasonic Barrington Levy, Ska-P, tout en crêtes et en énergie, Turbulence, Tairo, Ijahman Levi…) et plusieurs valeurs montantes – on gardera en tête les prestations de Volodia et de Patko.


Turbulence - ©Constant Formé-Bècherat


Partenaires de l'association JARIA (lire l'interview de son président, Charles Campbell), Music Action et le Reggae Sun Ska ont accueilli cet été la télévision jamaïcaine TVJ, ainsi que deux ministres du gouvernement jamaïcain. «Ils sont ici car le festival travaille depuis longtemps avec la Jamaïque et ils avaient envie de voir à quoi ressemblait le Sun Ska, se félicite Fred Lachaize. Je crois qu'ils ont été surpris par l'ampleur de l'événement et par l'engouement du public, tant mieux ! »

Dimanche 4 août 2013

Avec cette édition amputée de la première soirée, les festivaliers attendaient beaucoup de ce dimanche. Ils n'ont pas été déçus... Rod Anton & the Ligerians à l'ouverture, Gentleman qui fait monter la température en terminant son concert dans la foule, quelques classiques avec Stephen Cat Coore de Third World, Dub Inc qui fait sauter le public et une très belle prestation de Steel Pulse pour conclure. Sans oublier Sinsemilia, Broussai, Tiwony, Macka B et Yannis Odua et Ky-mani Marley. Une soirée sans aucun temps mort, qui fait un peu oublier les péripéties du début du week end. « C'était un super moment, nous sommes seulement un peu déçus de ne pas avoir vu Tryo et Busy Signal le vendredi mais très bon week-end, nous avons rencontré plein de monde, fait la fête, maintenant il faut récupérer et rentrer chez nous ! », raconte un groupe de trentenaires venus de Valenciennes.


©Constant Formé-Bècherat


La forte affluence a également généré des incidents et débordements, à l'image du caillassage d'une navette qui a conduit à l'annulation du service, et contraint les festivaliers à marcher pendant 5 km. Les organisateurs ont déjà indiqué réfléchir à l'amélioration de ce dispositif que la topographie des lieux rend indispensable. « Le but est de responsabiliser un maximum les gens, nous devons faire en sorte que tout se passe bien avec les riverains, les institutions et que chacun se sente en sécurité. On ne veut surtout pas arriver à un flicage intensif du village, à cause de quelques comportements individualistes. »

Mais pour le moment, il est l'heure de faire les comptes. L'annulation du premier soir pourrait peser lourd pour Music Action. L'objectif de 90 000 festivaliers (30 000 par jour) n'a pas été atteint, même si les assurances devraient normalement couvrir le manque à gagner. Les pertes restent à chiffrer : « Nous avons maintenant un gros travail à faire avec les assureurs, répond Fred Lachaize. L'année qui arrive va être particulière, mais nous ferons tout notre possible pour organiser le meilleur festival possible en 2014 ! »


Article écrit par Benjamin Leboyer
Photos : Constant Formé-Bècherat

Tags : Taïro (55), Turbulence (70), U-Roy (54), Yaniss Odua (49), Tiwony (104), Ky-mani Marley (52), Ijahman (41), Gentleman (115), Barrington Levy (77), Macka B (30), Black Uhuru (8), Third World (35), Busy Signal (174), Dub Inc (78), Raggasonic (45), Broussaï (56), Protoje (79), Festivals 2013 (80)

  Réactions
(2)   

Réactions

Date de mise en ligne : 04/09/2013
Reggae Sun Ska 2013

2 réactions
Appréciation générale :

90 000 personnes ? ils sont fou, deja la c'est limie

No ROOTS & no CULTURE, l'esprit n'y est plus. Je dis ça en connaissance de cause, pour y avoir été pendants plusieurs années...
Le sun ska est victime de son succès, trop d'irrespect et de débordement de la part de certains et trop de business rend aveugle les gros de l'organisation.
c'est très dommage de voir le festival se dégrader d'année en année, du coup je n'y vais plus, (malgré quelques bon artiste)...ça fera une place de plus pour les gros fanatiques du festoche...


Ajouter une réaction :
 Note :
 Nom : *
 E-mail :
 Commentaire : *
 
Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, raciste, diffamatoires, menaçants ou tout autre message qui violerait les lois en vigueur.
L'adresse IP de chaque message est enregistrée afin de faire respecter ces conditions.


Reportages
Dossiers
Photos reportages

Publicité Votre pub sur Reggaefrance
Espace membres
  
Login :
Password :   
Devenir membre

 
 Vous êtes ici : Accueil >> Dossiers / Reportages >> Focus
  
Site créé par l'agence© 1999-2018