Actualites Reggae / Dancehall - Albums - Riddims Reportages & Dossiers reggae Tous les artistes Reggae / Dancehall Sons & Videos Reggae Forum Reggaefrance - Reggae / Dancehall

Voir ce site en Francais  View this website in English
  

  
Album: THE GLADIATORS - Father And Sons

THE GLADIATORS

Father And Sons



Date de sortie :
20/10/2004

Label :
Mediacom / XIII Bis

Tracklist :
1. Promise Me
2. Can’t Get Around Me
3. Can’t Get Around Me (dub)
4. Captivity
5. Bull Buck (Water Out Of Your Fire)
6. Bull Buck (dub)
7. Mercifull
8. Holding On
9. Attack
10. Attack (dub)
11. Jumping
12. Jumping (dub)
13. Farewell
14. Good Old Days


Artiste lié :
  • The Gladiators


  • CHRONIQUE


      Réactions 
    (3)   
    Chronique écrite par Sébastien Jobart
    le mercredi 27 octobre 2004 - 19 148 vues


    Voilà donc ce fameux album des Gladiators dont on a pensé un moment qu’il pourrait être le dernier. Il n’en est rien, puisque si Albert Griffiths se retire de la célèbre formation c’est son propre fils, Al, qui reprend le lead vocal. Place aux Gladiators nouvelle génération.

    C’est le cadeau d’adieu d’Albert Griffiths. Après sa récente tournée en France où il nous présentait son fils Al comme la relève des Gladiators (Voir le reportage ICI), voici le dernier album sur lequel on peut l’entendre. Le titre de l'album, "Father And Sons" n'est pas anodin : la transmission du lead est évidente. Surtout lorsque l'on sait que Anthony Griffiths, autre fils, est à la batterie, et qu'un autre encore touche parfois au clavier lors des tournées. Les Gladiators, une affaire de famille ! Ce "Father & Sons" fait la part belle au chant de Al Griffiths. Mais si l’on s’attendait à retrouver les mêmes intonations vocales que celles de son père, c’est pourtant une toute autre impression qui surgit à l’écoute de Promise Me, premier titre de l’album, où sa voix évoque indiscutablement celle de Wiss Bulgin de Israel Vibration. Le trouble est de courte durée. Dès Can’t Get Around Me, on est frappé par la similitude des voix du père et du fils. La voix de Al, plus claire, plus directe mais aussi moins assurée (Attack), vient soutenir celle d'Albert Griffiths, parfois fatiguée.

    Moins brut, plus diffus
    Les noms illustres ne se limitent plus seulement aux membres de la formation : Bongo Herman, Dean Fraser, Tony Greene et Nambo Robinson viennent compléter une liste déjà fameuse. Car les Gladiators sont maintenant dotés d’une section cuivres. Arrangés par Dean Fraser himself, ils insufflent une nouvelle amplitude aux compositions de la formation. Mais leur son, moins brut, moins rond, est désormais plus diffus. L’homogénéité criante de cet album provoque parfois un sentiment de répétitivité. Les titres Captivity, Bull Buck, Mercifull, ou Holding On, s'ils comptent parmi les plus réussis de l'album, participent tous de la même veine. Une impression renforcée par l’alternance des versions sur l’album (4 au total), au lieu de les faire apparaître en « bonus tracks ».

    La fin de l'album reste décevante. Attack, et Jumping, toutes les deux avec leurs versions, ne constituent pas les compositions les plus franches des Gladiators. La ballade sucrée Farewell de circonstance, où Albert Griffiths adresse ses derniers mots à son public, en étonnera plus d'un. On hésite encore entre la fin de carrière d'un groupe mythique en France, et le début d'une renaissance. Ce Gladiators nouvelle génération est encore jeune, mais a déjà des saveurs. Le temps fera le reste.

    3 réactions

    en tout cas, un grand coup de chapeau à ce groupe qui font vibrer bon nombre de gens partout dans le monde depuis déjàs un bon nombre d'année

    GOOD OLD DAYS!!!!!!!!

    MERCI aux gladiators qui grace a eux a chaque fois que je les ecoutent me font voyager a l'autre bout du monde c a dire en jamaique terre promise ma seul culture musical et je m'en felicite mais encore MERCI lreggaé doit vivre atravers nous et nos enfant JAH LIVE CHILDREN JAH RASTAFARIII


    Ajouter une réaction :
     Note :
     Nom : *
     E-mail :
     Commentaire : *
     
    Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, raciste, diffamatoires, menaçants ou tout autre message qui violerait les lois en vigueur.
    L'adresse IP de chaque message est enregistrée afin de faire respecter ces conditions.

    REACTIONS


    3 réactions
    Appréciation générale :

    en tout cas, un grand coup de chapeau à ce groupe qui font vibrer bon nombre de gens partout dans le monde depuis déjàs un bon nombre d'année

    GOOD OLD DAYS!!!!!!!!

    MERCI aux gladiators qui grace a eux a chaque fois que je les ecoutent me font voyager a l'autre bout du monde c a dire en jamaique terre promise ma seul culture musical et je m'en felicite mais encore MERCI lreggaé doit vivre atravers nous et nos enfant JAH LIVE CHILDREN JAH RASTAFARIII


    Ajouter une réaction :
     Note :
     Nom : *
     E-mail :
     Commentaire : *
     
    Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, raciste, diffamatoires, menaçants ou tout autre message qui violerait les lois en vigueur.
    L'adresse IP de chaque message est enregistrée afin de faire respecter ces conditions.
     

    Région: 

    Prochain concerts / sounds :
    Up like friday - thia - 28/06
    5 majeur feat big red - 29/06
    Dj officiel d'alkalin - 29/06
    Hits 2.0 - 29/06

    Disquaires Reggae :
    Patate records - Paris

    Emissions de radio :
    Sunday culture - Dim
    Party time - Dim
    Interview william wesley - 1.0

    News du Reggae et du Dancehall
    Chroniques CD/DVD/Livres
    Riddims à découvrir
    Charts riddims - Classement hebdo des singles

    Publicité Votre pub sur Reggaefrance
    Espace membres
      
    Login :
    Password :   
    Devenir membre

     
     Vous êtes ici : Accueil >> Actualités / News / Riddims reggae >> Chroniques Reggae / Dancehall >> Chronique
      
    Site créé par l'agence© 1999-2019