Actualites Reggae / Dancehall - Albums - Riddims Reportages & Dossiers reggae Tous les artistes Reggae / Dancehall Sons & Videos Reggae Forum Reggaefrance - Reggae / Dancehall

Voir ce site en Francais  View this website in English
  

INTERVIEW : SIZZLA

Sizzla

 
Propos recueillis par : Alexandre Tonus
Photos : Julian Schmidt - http://www.reggaephotos.de
le mardi 19 juin 2007 - 27 825 vues

 Imprimer 
 
    Réactions
 (61)   

C’est bien connu, il n’est pas aisé d’obtenir un entretien avec Sizzla. Chose acquise par téléphone, il y a plusieurs semaines. Surprise, alors que la réputation du Bobo lui prête une antipathie profonde pour les médias, c’est avec un Sizzla ouvert et volubile qu’il nous a été donné de dialoguer longuement. L'occasion de revenir sur son dernier album d'alors ("The Overstanding") chez Damon Dash, mais aussi d'aborder de nombreux thèmes pas toujours évidents à négocier mais souvent cruciaux dans la rhétorique du deejay.

Cet entretien appelait d'autres questions que nous aurions aimé lui poser alors qu'il est de retour en France après quatre ans d'absence. Mais c'est un tout autre Sizzla, hermétique, que nous avons croisé. Reste cet entretien fleuve avec l'artiste le plus talentueux de sa génération.



Reggaefrance / En travaillant avec Damon Dash, tu as déclaré que l'objectif était d’accéder à une meilleure distribution et promotion de ta musique, quelle était la motivation artistique ?
Sizzla / Il ne s’agît pas que de distribution, même si nous avons besoin d’argent car sans argent, nous ne pouvons pas acheter de choses légalement dans ce système. Mais je suis rasta, car Rastafari est le roi de l’Afrique. Il est le roi d’Afrique qui se lève pour libérer le pays et garder les gens libres et éduqués. Il faut donc que je continue à avancer sur cette voie. Avoir une bonne distribution est une chose, mais là encore il y a un but et une opportunité d'atteindre plus de jeunes à travers le monde, de les unir, d’uniformiser leur culture. Même si c’est pour dire « Salut, bonjour, non au crime, non à la violence », c’est Sizzla Kalonji qui travaille à ce que tout le monde soit éduqué dans le futur. Même si nous n’atteignons que peu de gens, nous devons le faire. Que tu vendes un disque ou des millions, tu atteints toujours du monde.

Tu as aussi parlé de la possibilité de produire des baskets et des t-shirts. C'est sérieux ?
Oui, c’est sérieux. J’ai signé un contrat entre Sizzla et Prokeds, On The Merge dessine des vêtements pour moi. Je donne donc de la musique à Damon, ce qui l’aide pour son DDMG Music Group et Damon m’aide en me fournissant des tennis. Je porte mes propres tennis sur scène. Et puis, ces tennis sont en production actuellement pour être distribué dans toutes les îles à travers les Caraïbes et même aux Etats-Unis. Nous ne voulons pas sortir et paraître manquer de respect aux gens, en s’appuyant sur le crime et la violence pour gagner de l’argent. Partout j’essaye de faire de mon mieux, obtenir un contrat pour des tennis, obtenir un contrat pour des vêtements, un contrat pour de l’eau de source ou quelque chose d’autre, et représenter les gens. Ainsi les gens montreront leur soutien au produit et nous pourrons vivre honnêtement et manger sur une table propre.

Produire des t-shirts ou des tennis, pour un Rasta, c’est un peu paradoxal…
Les Rastas sont connus pour être en marge du système de Babylone. Ca te fait comprendre que nous devons donc bâtir notre propre système. Les Bobos Shantis, les Rastas fabriquent leurs propres vêtements, leurs propres étoffes. La musique va avec la mode, les gens doivent être dignement considérés. Comme le dit la Bible, celui qui a faim doit être nourri, celui qui est nu doit être habillé, celui qui est malade doit être soigné, celui qui est vieux doit être protégé, celui qui est enfant doit être surveillé. Cela vaut pour toute nation, pour tout être humain sur la Terre. Je me tiens donc là-dehors pour guider tous ces gens. Qu’en est-il si ces gens me disent « Sizzla, on a besoin de manger. Où est le restaurant ? Où sont les vêtements ? Où sont les chaussures ? Tu nous donnes de la musique, tu peux faire bien des choses encore. » Je ne suis pas là pour rester assis avec mon talent.

Tu fais vraiment des choses pour les gens, pour ton peuple aujourd’hui ?
Pour ma famille, pour mon peuple, pour ma nation et toutes les autres nations. Toutes les nations soutiennent Sizzla. Quand je suis dans cette salle de concert, tu dois faire attention : Noirs, Blancs, Chinois, Indiens, Syriens, Africains, tout le monde est là. Aussi quand je regarde et que je vois toutes ces belles personnes, ces fils et ces filles, ensemble devant moi, je sais que ma mission est sérieuse. Même le fait de regarder dans le public me rend sérieux. Même si j’étais en train de plaisanter, monter simplement sur scène et regarder la foule me fait me dire « Mon Dieu, je me rends compte combien de gens ont dépensé de l’argent pour acheter des chaussures et des vêtements, combien de filles se sont habillées, juste pour aller à un concert. » Il faut prendre son travail au sérieux et s'ils écoutent ma musique, ça me plairait beaucoup que les filles portent des vêtements dont j’ai créé le design. Je ne les nourris pas qu’avec des mots, je les nourris avec de la nourriture et des vêtements également. Je suis un être humain, j’ai des sentiments, je dois prendre soin de moi et rester propre, je pense donc la même chose de chacun.

Tu as découvert une nouvelle industrie en faisant beaucoup de duos avec des artistes hip-hop ces derniers temps (Busta Rhymes, Foxy Brown, Mos Def). Qu'en retiens-tu ?
C’est une bénédiction ! Car ce sont les dirigeants de ce monde. Pas en termes de système gouvernemental, mais selon les lois de la nature. Les gens suivent ces artistes. En Jamaïque, les gens sont excités par ces artistes d’outre-mer. Lorsqu’ils sortent une nouvelle chanson, ils la mettent en sonnerie sur leurs portables, ils la chantent, ils utilisent les instrus. Et quand ces artistes entendent nos riddims et nos chansons, parfois ils chantent dessus aussi. Je dis donc : « Venir ici et chanter en duo avec Busta Rhymes ! Je suis Sizzla, mais je suis excité à l’idée de faire une chanson avec Busta et Busta aussi. Je vois que nous attendions depuis longtemps de nous associer, alors associons-nous maintenant. »
Je travaille 6 jours de la semaine, je me repose le septième. Et j’ai remarqué que cette bénédiction est arrivée en même temps que 2007. Je dis donc que 2007 ce sera deux mille bénédictions, nous devons aimer et adorer le Mont Sion, le paradis. Nous ne faisons donc pas qu’observer à l’extérieur, nous observons à l’intérieur aussi et nous observons spirituellement. Et puis nous observons les saisons, nous observons le temps, nous observons l’année et ces choses-là, nous observons les choses qui affectent les gens et nous disons « Yo, il y a eu trop de crime et de violence en 2005 et 2006, alors 2007, nous allons en faire un millésime africain. » Le monde sait que le rastaman enseigne la droiture et est un soldat révolutionnaire. Nous prenons donc les choses au sérieux et Dieu me protège en ce moment, je continue donc à avancer.

Et quelle est la position d'artistes comme Busta Rhymes ou Foxy Brown sur Rasta ?
Ils connaissent Rastafari, crois-moi. Parfois ils font juste de la musique pour l'industrie, qui demande un certain type de chanson, commercialement parlant. Simplement pour rapporter de l'argent, pour vendre des disques, c'est leur travail. Chanter des chansons, monter sur scène, c'est un travail, comme pour n'importe qui. Les artistes hip hop sont au courant de ce qu'il se passe, ils savent que des gens souffrent. Parce qu'ils sont conscients et parce qu'ils voient que cette musique peut leur rapporter de l'argent, ils en profitent. Donc ils vont chanter sur l'argent ou les bijoux parce qu'ils ont été négligés, privés de toutes ces choses. Quand j'étudie les rappeurs américains, je les vois chanter sur le bling bling etc. Honnêtement, je ne suis pas tellement différent. C'est juste que je ne chante pas et je n'insiste pas sur le bling bling. Mais si tu te tournes vers le Plus Haut Selassie I, Sa couronne est entièrement faite d'or. C'est à nous maintenant de nous rapprocher de ces rappeurs pour leur montrer et leur apprendre un peu plus sur leur culture. Marcus Garvey vient de Jamaïque mais c'est à Harlem qu'il est devenu important.
Donc je ne suis pas si différent. Je suis là pour unir les jeunes du monde entier, depuis ma nation. En unifiant ma nation, lui donnant quelque chose à faire, elle sera capable d'aider une nation voisine. Sizzla aide la nation Noire à faire des chaussures, des vêtements, des voitures, des maisons, de la musique… Quand je regarde la nation indienne et la nation blanche, je vois un petit quelque chose que je pourrais exploiter. Mais comment les atteindre si je n'ai rien avec moi ? Je n'ai rien à donner. Cela veut dire que je dois travailler pour en avoir. Tout sur cette terre vient des humains. L'argent ne se promène pas dans les rues en disant "Hey Sizzla, viens m'attraper". Non, l'argent est dans les poches des gens, qui le dépensent pour acheter des disques de Sizzla. C'est comme ça que Sizzla gagne de l'argent.

Quelle était ton intention en remixant des chansons "intouchables" comme Black woman and child ou Thank you mama ? Elles sont vraiment similaires aux versions originales.
Ces remixs étaient une idée de Damon. Il adore Thank you mama. Tout le monde l'aime. Aucune nation ne pourrait se battre sans une mère. Personnellement, je n'aime pas me répéter sur album. Sur chaque album, chaque chanson doit être nouvelle. Mais c'est la stratégie du marketing, de la promotion. Cette chanson est très consciente. Parfois quand je regarde la télévision, je vois des jeunes enfants répondre à leurs parents. Ca ne se passe pas comme ça dans les Caraïbes. Quand Damon a parlé de mettre cette chanson sur l'album, je n'ai pas cherché à l'en dissuader parce que je veux que le monde la connaisse. Cette seule chanson peut stopper assez de violence et de crimes.

Tu respectes toujours les sounds et les dubplates aujourd’hui ?
Oui. Tu ne peux pas aller à l‘école sans un stylo et un papier. Ton outil, en tant qu’élève, c’est ton livre et ton stylo. Mon instrument, c’est le micro, le sound system, la guitare, la batterie, la scène. C’est important d’avoir des sound systems, des médias, des journalistes. Ecoute, Sizzla chante juste les chansons. Sizzla ne joue pas les chansons à la radio. Ce sont les disc-jockeys qui jouent les chansons et ils deviennent célèbres parce que les gens écoutent les chansons, ils les aiment et ils les demandent. Je fais les chansons, je ne les vends pas, cela coûte cher de distribuer tes chansons. Les selectors prennent les chansons, vont en danse et les jouent. Donc nous dépendons les uns des autres.
Et les sound systems adorent les chansons qu'ils peuvent jouer en clash. C'est comme ça qu'on gagne de l'argent. Si je chante Thank you mama par exemple, un sound la voudra peut-être en dubplate. Mais c'est une chanson pour les mamans, donc il va te falloir me donner 1000 dollars pour cette chanson. Je me lève tôt le matin et je vois des bébés dire "Papa je vais à l'école et je veux 50 dollars". "50 dollars pour aller à l'école ?" "Non, 60 dollars !". 60 dollars jamaïcains, cela fait 1 dollar américain. Cet unique dollar peut l'amener à l'école pendant deux jours. Quand je vois que je gagne 60 000 dollars jamaïcains juste en chantant Thank you mama, je prends la chose très au sérieux. La musique peut nourrir les gens et beaucoup d'entre eux n'ont pas à manger. Ils viennent, ils chantent et s'amusent et puis repartent. S'ils pouvaient voir ce qui peut naître de la musique, ils auraient vu son potentiel pour nourrir les gens. C'est pour cela qu'il y a tant de jeunes Blancs, Noirs, Indiens, Chinois de nos jours qui chantent. Ils regardent la télévision et voient Puffy, Sizzla, Jay Z qui font des millions de dollars, eux veulent aller à l’école. Et si la musique, une chanson numéro un, peut leur donner des millions de dollars, ils pourront payer l’école. On garde donc cet état d’esprit.

Tu sors toujours beaucoup de singles. Tu n’as pas peur de diluer ton message ?
Non, pas du tout. Regarde la Bible, il y a tellement de livres et de prophéties. On a besoin de plus de livres dans la Bible. Comme en musique. Dans l’industrie, l’habitude est de dire que trop de chansons tuent les chansons, donc tu dois faire des albums pour avoir la place de rendre justice aux chansons, tirer tout ce que tu peux tirer d’elles. Mais c’est une autre vision que celle de faire la musique… Faire de la musique est aussi un business : on travaille, pas de 9 à 5, et toute la vie. C’est un sacerdoce. La raison pour laquelle Sizzla sort autant de chansons, c’est que c'est une autre stratégie pour être partout, garder le buzz, utiliser la musique pour éduquer les gens, enseigner aux jeunes, exprimer la joie, l’amour, le bonheur, la peine ou la fête. J’utilise la musique pour presque tout parce que la musique est un langage universel, Mais nous utilisons la musique pour faire de l’argent. Quand Sizzla fait une chanson, la chanson produit ce qu’elle peut. Mais je ne peux pas attendre que son effet se dilue ou que la chanson soit oubliée avant d’en sortir une nouvelle. Tous les week-ends, les gens sortent dans les clubs, et ils veulent entendre quelque chose de nouveau, Et si les gens aiment les nouvelles chansons qu’ils entendent, ils vont les acheter. Donc continuer à faire des nouvelles chansons, c’est continuer à faire de l’argent neuf.

Tu donnes juste au gens ce qu’ils veulent ?
Oui. Et autre chose aussi. Tu fais le tour du monde, mais tu ne peux pas tourner avec une seule chanson. Quand Sizzla monte sur scène, je n’aime pas chanter dix chansons, mon frère, j’aime chanter une quarantaine de chansons ! Tu sais de quoi je parle. Je chante et les gens disent : «  chante cela, chante celle-ci encore une fois, King ! » et même quand je chante 77 chansons et que je descends de scène, il y a encore des femmes qui me disent : « Sizzla, tu n’as pas chanté ma chanson tu sais ». L’artiste ne doit pas s’éteindre. Cela veut dire qu’il doit toujours avoir une chanson dans les tops à la radio. Quand je sors une chanson, je n’aime que les gens me réclament encore des nouvelles chansons ; ils devraient plutôt dire : « Dada, j’aime cette chanson là, fais-en encore quelques-unes comme ça ». Et quand je fais un album, il leur rend justice.

Parmi tes singles, il y en a beaucoup de différents styles de musique. C’est vraiment ton but de chanter sur du rock ou du rap au lieu du reggae ?
Je suis un artiste, je suis un musicien : je joue de la guitare, de la batterie, du piano quelquefois. Quelquefois, quand j’entends ces instrus rock, ça me rend fou. Mes frères me disent aussi que je devrais chanter sur des riddims hip-hop. Ça vient donc d’un encouragement de leur part mais c’est aussi une stratégie : aller vers les Roc A Fella et autres, c’est bon, ce sont de nouvelles idées pour se positionner dans la musique. Mon groupe (Firehouse, ndlr) peut jouer du hip-hop, du rock, du jazz, du reggae, du dancehall ou du ska. Et autre chose que tu dois savoir sur l’artiste et son public : même si tu as beaucoup de fans de la première heure de Sizzla, qui aiment la culture, il y a aussi des fans qui aiment le hardcore et il y a aussi des filles qui aiment quand les chansons parlent d’elles. Mais Sizzla doit être un professionnel dans le sens où il est capable d’écrire une chanson pour n’importe quel type de riddim. Qu’on soit artiste de reggae ou de dancehall, le jazz, le hip-hop, le RnB, c’est un tempo, des temps, des mesures ou des mélodies. On peut s’adapter, mélanger les genres pour être dans la culture des jeunes.

Tu as monté ton propre label, Kalonji Records. Quel est le but de Kalonji Records étant donné que tu es aussi lié à VP et Greensleeves notamment ?
Mon premier but est d’être une entreprise indépendante parce que là où nous ambitionnons d’être, il y a des méga-entreprises : il faut pouvoir se mettre autour de la table pour négocier avec elles. Je suis le seul boss de Kalonji. Je te le dis direct : je suis le seul qui gère la pression, qui monte sur scène et qui fait le boulot. Je dois donc négocier personnellement, parce que ces sociétés vendent mon travail. Les gens me disent : « Sizzla on suit ton travail, tu dois contrôler complètement ta destinée. On ne suit pas les labels, car ils ne font rien d’autre que se reposer sur tes produits ». Donc le problème devient sérieux : il m’a fallu enregistrer mon entreprise, payer des taxes… Comme ça je peux négocier des contrats.

Mais comment négocies-tu avec VP ou Greensleeves ? Tu travailles toujours avec eux.
Oui, je travaille toujours avec eux. C’est comme cela que tu peux avoir beaucoup de singles. Il y a beaucoup de producteurs qui voient la musique comme une opportunité pour pouvoir en vivre, vendre de la musique et faire de l’argent. Certains ne sont pas dans la musique pour une vraie cause, mais ils ne tuent personne, ils ne vendent pas de drogues donc il faut les laisser faire. Quand ils ont un nouveau riddim, ils veulent Sizzla. Et moi, je ne laisserai pas ce riddim sortir sans moi. Je ne laisserai pas passer cette opportunité d'atteindre du monde.

Indépendamment de ces grands labels, beaucoup d’albums qui sont sortis sur une multitude de labels différents en Europe et aux Etats-Unis. Est-ce que tu gardes le contrôle sur chaque album de Sizzla qui sort tous les mois ?
Oui, j’ai le contrôle sur mes albums. J’ai ma propre compagnie de publication, j’ai mon propre label, j’ai mon comptable, j’ai mon avocat, j’ai mon équipe de management. J’ai toute une structure. Donc quand je fais une chanson, ou que j’ai fait un album pour quelqu’un, si ce n’est pas sur mon label, j’ai toujours mes crédits et toutes ces choses en règle.

Mais quand un album comme cela sort, le label te fait une commande de 20 singles pour en faire une compilation ?
Je peux te dire que pour réaliser un nouvel album, il doit s’agir de chansons que tu ne connais pas et il faut que l’on te nomme ces chansons. En tant que label, si on te donne un nouvel album, et qu’on te donne un autre album, et encore un autre, tu as été autorisé à les enregistrer et à les promouvoir. Donc tu peux toujours sortir une compilation de Sizzla. Il s’agît de trois albums de Sizzla, on ne veut donc pas les perdre. Parfois, tu as des albums qui sortent, qui n’ont pas été produits en studio en tant que tel. Les labels connaissent la stratégie marketing et ils ont vu où ils pouvaient effectivement faire de l’argent. Ils compilent donc un autre album et le sortent. Par exemple, tu as des albums de Capleton, Sizzla et Luciano qui sortent ; personnellement, je ne suis pas allé en studio et n’ai jamais fait un album avec Capleton ou Luciano. C’est le label qui a mis ces albums ensemble. C’est en rapport avec les termes des contrats que nous avons signés sur chaque territoire.

Tu passes tes journées à Judgement Yard ?
C’est à Judgement Yard que se trouve le studio de Sizzla, c’est là que je médite, c’est là que je me réveille tous les matins et vais m’asseoir. Quand le monde se demande : «Où est Sizzla aujourd’hui ?» Il est dans son studio, à Judgement Yard. Nous avons une station de radio là-bas désormais, où les gens peuvent venir quand ils veulent et jouer leurs chansons. C’est un exemple typique de ce qu’est Judgement Yard. La raison pour laquelle j’ai appelé cet endroit Judgement Yard, c’est parce que les gens ne sont pas stupides, les gens visent toujours plus haut. Je me suis donc dit : «Comment puis-je me représenter ?» Je ne veux pas d’un nom stupide, je veux que les gens se disent quand ils entendent ce nom : « Judgement Yard ! Je veux savoir de quoi il est question.» Dans la Bible, il est dit que le Tout Puissant établira un trône du jugement, je me suis donc dit que je voulais établir le trône du jugement dans notre quartier. Tant que le trône du jugement est dans notre quartier, dans notre maison, nous ne ferons rien de mal ou de stupide.

Il y a deux ans, des armes auraient été trouvées à Judgement Yard. Te sens-tu menacé ?
Il n'y a jamais eu d'armes trouvées à Judgement Yard. Si ça avait été le cas, je ne serais pas en ce moment en tournée au Canada ! Mais les médias se sont emparé de ça. C'est pour ça que certains artistes n'aiment pas trop les journalistes, parce qu'ils ne cherchent pas toujours la vérité. Ils veulent Sizzla en une de leur journal, parce qu'ils savent qu'ils vont le vendre comme de petits pains. C'est une stratégie (le site officiel de Sizzla revient pourtant sur la découverte d'une cache d'armes à Judgement Yard en mars 2005, ndlr).
Je ne me sens pas menacé, et je ne suis pas menacé. Et si tu me menaces, tu me feras rire, car je n’ai pas peur de me battre avec toi. Tu crois que tu vas venir et me mettre des coups dans la gueule comme ça, viens alors. Tu veux la bagarre, tu auras la bagarre. Si tu veux de l’amour, tu auras de l’amour. Une fois encore, tout le monde a le droit de vivre, tout le monde est libre et a le droit de se sentir en sécurité. Avant même de parler de flingues, tu as le droit d’avoir un couteau chez toi, par exemple. Et on peut faire beaucoup de dégâts avec. Les armes sont partout. C'est aux gouvernements et aux leaders de ce monde de mettre un terme à tout ça. On pourrait cesser la fabrication d'armes, et toutes les confisquer. Mais des gens s’entretuent, il y des gens qui en violent d’autres, certains n’osent pas sortir seuls et d'autres veulent se défendre. La seule chose qu’on peut faire se trouve dans notre musique. Nous devons donner de la musique aux gens et espérer qu’ils ne se battent pas.

Mais la culture dancehall et les paroles sur les flingues participent à la violence sur l’île…
Non. La montée de la violence vient de la souffrance et des manques des gens, qui n’ont pas un bon système judiciaire, qui n’ont pas de vêtements, de nourriture, qui n‘ont pas d’emploi et ne vont pas à l’école. Ils deviennent des ignorants, et voilà le résultat.

Ca n'a donc rien à voir avec certains textes ?
Quand tu écoutes des gun lyrics, ça ne veut pas dire que tu dois aller te battre. Des artistes se font voler, se font tuer. En tant qu'artiste, je ne peux pas descendre quelqu'un, ou le poignarder. Tout ce que je peux faire, c'est m'exprimer avec des mots. Montrer que je suis vraiment sérieux, faire en sorte que cela se sache qu'on ne peut pas m'attaquer. C'est juste dans la musique, rien de plus.

Tu as des discours très tranchés sur les Blancs et les Noirs…
Tu sais, des Blancs me demandent de faire des concerts où je suis parfois le seul Noir avec mon groupe. Et Sizzla doit être là. Ce n'est pas une plaisanterie : le racisme ne relève pas du préjudice. C'est une question d'égalité et de justice.

Penses-tu que le métissage soit l'avenir ?
Il ne s’agît pas de couleurs. Chacun son combat et sa victoire. L’Afrique aux Africains, l’Amérique aux Américains, le Japon aux Japonais et l’Europe aux Européens. Mais en même temps, l’amour ne connaît pas de limite. Tu ne peux pas leur dire qui être, tu ne peux pas leur dire quoi faire. Tu dois savoir ce que toi tu fais, et eux doivent savoir ce qu'ils font. Mais tu dois aussi conserver une sorte de suprématie. Car il y a des Noirs, ça existe, il y a des Blancs, ça existe, il y a des Chinois, des Indiens, ça existe. Que vas-tu faire ? En tuer la plupart, car ils sont Noirs, Blancs ou Chinois ? Les gens sont libres de faire ce qu’ils veulent, tant qu'ils ne font rien de violent. Mais en même temps, pour maintenir la suprématie de ta nation, un Noir doit prendre une femme Noire, un Blanc une femme Blanche, et un Indien une Indienne. Et pourtant l'amour n'a pas de couleur. Les Blancs et les Noirs doivent trouver l'amour et le confort.

Le message du reggae est-il toujours le même qu'à l'époque de Bob Marley ?
C'est toujours le même. C'est juste que Bob Marley, en tant qu'artiste, jouait d'un instrument et il jouait avec un groupe fabuleux. Les jeunes d'aujourd'hui devraient jouer d'un instrument. C'est la différence. Car c'est pour cela qu'on ne voit plus cette part spirituelle qu'on voyait chez Bob Marley. Il jouait ses propres morceaux, tandis que les autres artistes ont des musiciens qui les jouent pour eux.


 Imprimer       Réactions
(61)   

RÉACTIONS


61 réactions
Appréciation générale :

sizzla je t'aime, qui êtes vous pour le juger, vous n'acceptez pas de voir la lumière que tous essait vraiment de vous montrer, il y'a vraiment un truc censé dans cet affaire je vous en suplie ouvrez les yeux vous qui n'entendez pas jusqu'a lors peace

Sizzla,, soignes-toi.

you make good continuous sound SIZZLA, one day they wil understand. a maximum of respect for all what fights against the system of babylon!!! there are those which remains in shade for sown chaos and there are those which holds remained in the light not to lose themselves and perish by fire !!!La musique n'est plus ce quelle été c'est bien vrais.La musique est la pour nous donner la force que l'on a besoin au quotidien et voir bien plus encore ...
PLISS FOSS BLESS SIZZLA KALONJI

AS sIZZLA SAID"....THEY CAN'T KEEP A GOOD MAN DOWN AND SIZZLA AN EXECELLENT ONE,EVILS AND DEVILS MUST KNOW THAT SIZZLA IS PROTECTED BY THE WHOLE MANKIND ESPECIALLY BY HIS DEARS AFRICAN BROTHERS AND SISTERS, HE IS MORE SOLID THAN A ROCK PLEASE NEVER EVER TRY TO TOUCH HIM OR TO EAT HIS ROYAL FLESH CAUSE HE IS REAL SON OF FARAFINA3BLACK RACE3IN MANDINKANO ONE CAN TAKE HIS CROWN................DEAR BROTHER IN SENEGAL PEOPLR CALL SIZZLA AS U BUT MY REAL NAME IS MOHAMRD LAMINE KOUYATE A DESCENDANT OF THE MOST WEST AFRICAN EMPIRE HEADED BY SUNJATA KEITA AND MY FOREGRANFATHER WAS HIS GRIOT..............NEVER CHANGE,BE YOURSELF,JUST BEIEVE IN BEING NATURAL CAUSE U ARE A POSITIVE MAN......BUT I BEG YOU DO THE BEST U CAN TO COME AND PLAY IN AFRICA MAY BE WE CAN'T PAY YOU BUT WE LOVE YOU FROM THE BOTTOM OF OUR HEARTS........MAY ALLAH BLESS YOU

Tout ceux qui critiquent Sizzla.. ce sont tous des personnes qui n'ont pas compris grand chose !!
Qui na pas besoin D'argent dans cet vie ??
?? !! ?? !!

Sizzla est un artiste talentieux qui ce fais beaucoup de tune !! ouiii !!
Mais il a travaillé pour sa !! Défié les grands !! a crée son prope style .. C'est ce coté la qu'il faudrai regardé !!

Lorsque vous dites que vous n'aimez pas sizzla !! pff vous allez me dire que 50cents (par exemple) à crée un studio pour que les jeunes chantent gratos ? Heinn ?


Sizzla continue a nous faire vibré ;) et sache que moi qui n'aime pas l'anglais llooll je m'éforce de traduire tes son car tout simplement j'aime tes son ... Kalon J the number one

nous les depotes d'afrique ont nousa vole notre argent il est temps de nous le rendre pour nous devellopper!nous avons creer la musik donc c normal que nous en vivions,pour notre reconstruction big up sizzla

sizzla et l1 d meilleur avc capleton les gars ils écraz sur scène ya man big up sizzla kontinué ban nou bou brandnew tchou

Cela prouve que l'on peut faire de la bonne musique tout en étant pauvre d'esprit, et en aucun cas ce n'est vraiment de sa faute, juste un manque d'éducation, plus tard peut-être

ouai meme moi qui critique bien souvent le dance hall jtrouve sa étrange de lire une interview ou autant de chose sont dites pour finalement rien bin écoute franchement c'est honnete de sa part d'assumer ce coté la de l'argent mais parlé de soi a la 3iéme personne... enfin en tt cas il m'est les choses au clair il a besoin de l'argent et il l'assume keskon peut rajouter à cela jsuis daccord ac lui ken il di ke ceux qui ont faim doit etre nourie et tt mais bon c'est bizarre de surproné la bible qui dit de ne pas se corrompre et de resté telle que dieu la demandé et dc allé se fourvoyé dans un systeme qui se base sur la domination d'un homme (le patron) sur d'autre (les employés) jveu dire ya le commerce équitable et plein de chose qui existe pour faire du bizness propre et lui cela n'a pas l'air de l'intéressé puisqu'il n'en parle pas de lui meme enfin bon sa ma tellement ennervé puis tellement fais rire que maintenant j'ai juste envie d'avoir un esprit critique cohérant et que ceux qui veulent écouter écoute et ceux que sa débekte bin il n'écoute pas et puis c'est tout parcontre jdemande juste sans méchanceté keski é bien dans un de ces concerts enfin celui au sundance d'il y a 2ans ct ke des extraits de chansons ou il chanté pas et aprés tt le monde me di ke c une bete de scene, jveu dire sauter é crié c sa un bon concert??????? c tt jveu savoir pour classé c chansons dans reggae ou rock

en tou ka merci a ceux qui on un vrai espri critique é ki savent kil ne fo pas suivre se genre de personne baignant dans le faux et le frik

nivo musical ya du bon et du mauvait (il a un bon flow mais musicalement c'est de la merde ) nous vibrazion on fait du vrais reggae roots depuit 10an maintenant é jpeut te dir que sizzla on len***
philosofiquement il est insultant de dir que se mec et un rasta c'est un gros babylonien ki kif le frik(TOLERANCE) voila ce que vous tous avé besoin

je trouve cette article est vraiment cool chui content d'apprendre que sizzla na pas ou (plus) cette (haine) contre les blanc car ces première sic étais un peu abusé

FUCK tous ceux qui critiques ce dieu du dance-hall car je suppose que ce qui vous satisfait ne vaut que 0sur une échelle de 10un conseil essayez de traduire une chansin de sizzla et ensuite vous porriez l'ouvrir.SIZZLA I LOVE YOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU

Dommage que son humilité ne soit pas à la hauteur de son talent.

pprrrrouuuttttt. c est tt ce que ça m inspire. une grosse flatulence . un bon gros gaz qui fouette comme ce discours. ppprrroouuutttttt. sizzl

  Suivant   
1 2 3 4 5

Ajouter une réaction :
 Note :
 Nom : *
 E-mail :
 Commentaire : *
 
Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, raciste, diffamatoires, menaçants ou tout autre message qui violerait les lois en vigueur.
L'adresse IP de chaque message est enregistrée afin de faire respecter ces conditions.

   
Abijah Sons à l'écoute
  Admiral T Sons à l'écoute
  Admiral Tibet Sons à l'écoute
  Aidonia Sons à l'écoute
  Alaine Sons à l'écoute
  Alborosie Sons à l'écoute
  Alkaline
  Alkaly Sons à l'écoute
  Alozade Sons à l'écoute
  Alpha Blondy
  Alpheus Sons à l'écoute
  Alton Ellis
  Anthony B Sons à l'écoute
  Anthony Cruz Sons à l'écoute
  Anthony Johnson Sons à l'écoute
  Apach Sons à l'écoute
  Assassin Sons à l'écoute
  Avaran
  Azrock Sons à l'écoute
   
Baby Cham Sons à l'écoute
  Baby G Sons à l'écoute
  Barrington Levy Sons à l'écoute
  Bascom X Sons à l'écoute
  Batch Sons à l'écoute
  Bazil
  Beenie Man Sons à l'écoute
  Beres Hammond Sons à l'écoute
  Beta Simon
  Big Youth
  Biga Ranx Sons à l'écoute
  Bitty McLean
  Black Uhuru
  Bling Dawg Sons à l'écoute
  Bob Marley
  Bobby Konders Sons à l'écoute
  Bost & Bim Sons à l'écoute
  Bounty Killer Sons à l'écoute
  Brahim Sons à l'écoute
  Brick & Lace
  Bronco Knowledge
  Broussaï Sons à l'écoute
  Buckey Ranks Sons à l'écoute
  Bugle Sons à l'écoute
  Buju Banton Sons à l'écoute
  Bunny Rugs Sons à l'écoute
  Bunny Wailer
  Burning Spear
  Burro Banton Sons à l'écoute
  Bushman Sons à l'écoute
  Busta Rhymes Sons à l'écoute
  Busy Signal Sons à l'écoute
   
Cali P Sons à l'écoute
  Capleton Sons à l'écoute
  Caporal Nigga Sons à l'écoute
  Carlton Bubblers
  Carlton Livingston
  Cecile Sons à l'écoute
  Charlie Chaplin
  Chezidek Sons à l'écoute
  Chico Sons à l'écoute
  Chrisinti
  Christopher Ellis
  Chronicle
  Chronixx Sons à l'écoute
  Chuck Fender Sons à l'écoute
  Chukki Starr Sons à l'écoute
  Clinton Fearon Sons à l'écoute
  Clive Hunt
  Cocoa Tea Sons à l'écoute
  Collie Buddz Sons à l'écoute
  Conrad Crystal Sons à l'écoute
  Cornell Campbell Sons à l'écoute
  Courtney John Sons à l'écoute
  Crown Prince Sons à l'écoute
  Culture
  Cutty Ranks Sons à l'écoute
   
Daddy Mory Sons à l'écoute
  Daddy Yod Sons à l'écoute
  Damian Marley Sons à l'écoute
  Danakil Sons à l'écoute
  Danny English Sons à l'écoute
  David Rodigan Sons à l'écoute
  Daville Sons à l'écoute
  Daweh Congo Sons à l'écoute
  Dean Fraser Sons à l'écoute
  Delly Ranks Sons à l'écoute
  Demarco
  Dennis Brown Sons à l'écoute
  Determine Sons à l'écoute
  Devonte Sons à l'écoute
  Dezarie Sons à l'écoute
  Diana Rutherford Sons à l'écoute
  Difanga Sons à l'écoute
  Dj Master Will Sons à l'écoute
  Don Carlos Sons à l'écoute
  Don Corleon Sons à l'écoute
  Don Miguel
  Duane Stephenson Sons à l'écoute
  Dub Inc Sons à l'écoute
  Dubmatix
  Dubtonic Kru Sons à l'écoute
   
Earl 16 Sons à l'écoute
  Earl Chinna Smith
  Elephant Man Sons à l'écoute
  Etana Sons à l'écoute
  Everton Blender Sons à l'écoute
   
Fantan Mojah Sons à l'écoute
  Fat Freddy's drop
  Flamengo Sons à l'écoute
  Frankie Paul Sons à l'écoute
  Freddie McGregor Sons à l'écoute
  Frenchie Sons à l'écoute
  Frisco Kid
  Full Hundred sound Sons à l'écoute
  Fundé
  Furybass Sons à l'écoute
  Future Troubles Sons à l'écoute
   
Gappy Ranks Sons à l'écoute
  Garnett Silk
  General B
  General Degree Sons à l'écoute
  General Levy Sons à l'écoute
  Gentleman Sons à l'écoute
  George Nooks
  Ghost Sons à l'écoute
  Ginjah
  Glamma Kid Sons à l'écoute
  Glen Washington Sons à l'écoute
  Gramps Morgan Sons à l'écoute
  Gregory Isaacs Sons à l'écoute
  Groundation
  Gyptian Sons à l'écoute
   
Harry Toddler
  Hawkeye Sons à l'écoute
  Hollie Cook
  Horace Andy
   
I-Octane Sons à l'écoute
  I-Wayne Sons à l'écoute
  Iba MaHr Sons à l'écoute
  Ijahman
  Ill Inspecta Sons à l'écoute
  Iqulah Sons à l'écoute
  Israel Vibration
   
Jabba Sons à l'écoute
  Jah Cure Sons à l'écoute
  Jah Mali Sons à l'écoute
  Jah Mason Sons à l'écoute
  Jah Shaka
  Jah Thunder Sons à l'écoute
  Jah Warrior Sons à l'écoute
  Jah9 Sons à l'écoute
  Jamelody Sons à l'écoute
  Janik Sons à l'écoute
  Jaqee
  Jazzwad Sons à l'écoute
  Jim Murple memorial Sons à l'écoute
  Jimmy Cliff
  John Holt
  Johnny Osbourne Sons à l'écoute
  Josie Mel
  Julian Marley
  Junior Delgado Sons à l'écoute
  Junior Kelly Sons à l'écoute
  Junior Reid Sons à l'écoute
   
K2R Riddim
  Kabaka Pyramid Sons à l'écoute
  Kanka
  Kardinal Offishal Sons à l'écoute
  Ken Boothe Sons à l'écoute
  Khago
  Kiddus I
  King Far I sound
  Kingston Ladies
  Kinkeliba Sons à l'écoute
  Kiprich Sons à l'écoute
  Konshens Sons à l'écoute
  Krys Sons à l'écoute
  Kulcha Knox Sons à l'écoute
  Ky-mani Marley Sons à l'écoute
   
Lady Saw Sons à l'écoute
  Lady Sweety
  Lee Perry
  Lexxus Sons à l'écoute
  Linval Thompson Sons à l'écoute
  Little Espion Sons à l'écoute
  Little Hero Sons à l'écoute
  Livin' Soul
  LKJ
  Lloyd Brown Sons à l'écoute
  LMS Sons à l'écoute
  Lone Ranger
  Loo Ranks Sons à l'écoute
  Lord Kossity Sons à l'écoute
  Louie Culture Sons à l'écoute
  LP International Sons à l'écoute
  Luciano Sons à l'écoute
  Lucky Dube
  Luddy Sons à l'écoute
  Lukie D Sons à l'écoute
  Lusdy Sons à l'écoute
  Lutan Fyah Sons à l'écoute
   
Macka B
  Macka Diamond Sons à l'écoute
  Mad Cobra Sons à l'écoute
  Mad Killah
  Mada nile Sons à l'écoute
  Manasseh Sons à l'écoute
  Manjul
  Marcia Griffiths Sons à l'écoute
  Masicka Sons à l'écoute
  Massive B
  Matinda Sons à l'écoute
  Matisyahu
  Mavado Sons à l'écoute
  Max Romeo Sons à l'écoute
  Merciless Sons à l'écoute
  Meta Dia
  Michael Prophet
  Michael Rose Sons à l'écoute
  Mickee 3000 Sons à l'écoute
  Midnite Sons à l'écoute
  Mighty Crown Sons à l'écoute
  Mighty Diamonds
  Military Man Sons à l'écoute
  Million Stylez Sons à l'écoute
  Mo'Kalamity Sons à l'écoute
  Monty Alexander Sons à l'écoute
  Morgan Heritage Sons à l'écoute
  Moses I Sons à l'écoute
  Mr Vegas Sons à l'écoute
  Ms. Thing
  Munga
  Murray Man Sons à l'écoute
   
Naâman
  Nanko Sons à l'écoute
  Natty Jean
  Natty King
  Natural Black
  Nazareken Tiken Sons à l'écoute
  Neg'Marrons
  Nemo Sons à l'écoute
  Nereus Joseph Sons à l'écoute
  Nicky B Sons à l'écoute
  Niggah Mickey Sons à l'écoute
  Ninjaman
  Norrisman
  Nuttea Sons à l'écoute
   
Omar Perry Sons à l'écoute
   
Pablo Moses
  Papa Tank Sons à l'écoute
  Patrice
  Paul Elliott Sons à l'écoute
  Perfect Sons à l'écoute
  Pierpoljak Sons à l'écoute
  Piratedub Sons à l'écoute
  Popcaan Sons à l'écoute
  Pow Pow
  Pressure Sons à l'écoute
  Prince Alla
  Prince Malachi
  Protoje Sons à l'écoute
  Pupa Jim Sons à l'écoute
   
Queen Ifrica Sons à l'écoute
  Queen Omega Sons à l'écoute
   
Raggasonic
  Raging Fyah Sons à l'écoute
  Ranking Joe Sons à l'écoute
  Ras Attitude Sons à l'écoute
  Ras Mac Bean Sons à l'écoute
  Ras Shiloh
  Red Rat Sons à l'écoute
  Richie Spice Sons à l'écoute
  Rico Rodriguez
  Roberto Sanchez Sons à l'écoute
  Rod Taylor Sons à l'écoute
  Romain Virgo Sons à l'écoute
  Rootz Underground
  Ruff Cutt Sons à l'écoute
   
Saël Sons à l'écoute
  Saïk
  Sanchez Sons à l'écoute
  Sandeeno Sons à l'écoute
  Sean Kingston
  Sean Paul Sons à l'écoute
  Sebastian Sturm Sons à l'écoute
  Seeed
  Sentinel
  Serani Sons à l'écoute
  Serge Gainsbourg
  Seyni
  Shabba Ranks Sons à l'écoute
  Shadow Killa
  Shaggy Sons à l'écoute
  Shockin Murray Sons à l'écoute
  Singing Melody Sons à l'écoute
  Sir Samuel
  Sister Carol Sons à l'écoute
  Sizzla Sons à l'écoute
  Smiling D Sons à l'écoute
  Solo Jah Gunt
  Spanner Banner Sons à l'écoute
  Spragga Benz Sons à l'écoute
  Stanley Beckford Sons à l'écoute
  Starckey Banton Sons à l'écoute
  Steel Pulse Sons à l'écoute
  Stephen Marley Sons à l'écoute
  Stephen McGregor
  Steve Mosco Sons à l'écoute
  Straika D Sons à l'écoute
  Sugar Minott Sons à l'écoute
  Sugar Roy Sons à l'écoute
  Supa John Sons à l'écoute
   
Taïro Sons à l'écoute
  Taiwan MC
  Taj Weekes Sons à l'écoute
  Takana Zion Sons à l'écoute
  Tanto Metro Sons à l'écoute
  Tanya Stephens Sons à l'écoute
  Tarrus Riley Sons à l'écoute
  Tarzan Sons à l'écoute
  Terry Linen Sons à l'écoute
  The Black Seeds
  The Congos Sons à l'écoute
  The Gladiators
  The Pioneers
  The Skatalites
  Third World
  Tiken Jah Fakoly
  Tippa Irie
  Tiwony Sons à l'écoute
  TOK Sons à l'écoute
  Toma  Sons à l'écoute
  Tommy Lee
  Tony Matterhorn Sons à l'écoute
  Tony Rebel Sons à l'écoute
  Tony Tuff
  Toots & The Maytals
  Trinity Sons à l'écoute
  Triston Palmer Sons à l'écoute
  Turbulence Sons à l'écoute
  Twinkle Brothers
  Typical Féfé Sons à l'écoute
   
U-Brown Sons à l'écoute
  U-Roy Sons à l'écoute
  Uman Sons à l'écoute
   
Vybz Kartel Sons à l'écoute
   
Ward 21 Sons à l'écoute
  Warrior King Sons à l'écoute
  Wayne Marshall Sons à l'écoute
  Wayne Wonder Sons à l'écoute
  Willi Williams Sons à l'écoute
  Winston McAnuff Sons à l'écoute
   
Yabby You
  Yahadanai Sons à l'écoute
  Yaniss Odua Sons à l'écoute
  Yellowman Sons à l'écoute
   
Zareb
  Zebra Sons à l'écoute
  Ziggi Recado Sons à l'écoute
  Ziggy Marley
  Zumjay Sons à l'écoute

 
 Vous êtes ici : Accueil >> Artistes à la une >> Interview
  
Site créé par l'agence© 1999-2019