Actualites Reggae / Dancehall - Albums - Riddims Reportages & Dossiers reggae Tous les artistes Reggae / Dancehall Sons & Videos Reggae Forum Reggaefrance - Reggae / Dancehall

Voir ce site en Francais  View this website in English
  

INTERVIEW : ALPHA BLONDY

Alpha Blondy

 
Propos recueillis par : Sébastien Jobart
Photos : DR
le mardi 19 avril 2011 - 7 803 vues

 ALPHA BLONDY Vision  Album lié
Vision   
    Imprimer 
 
    Réactions
 (2)   

Excusez-moi d'être en retard mais je préparais à manger pour ma fille" s'excuse Alpha Blondy en se glissant dans le fauteuil du salon de l'hôtel. "Aujourd'hui, je suis de baby-sitting", ajoute-t-il dans un sourire. A trois jours de son concert au Zénith, Alpha Blondy est détendu, serre toutes les mains et connaît tous les prénoms du personnel de l'hôtel. D'humeur enjouée, il répond volontiers à nos questions, si ce n'est quand on évoque la Semaine Africaine et Solidaire de Tiken Jah Fakoly. Mais pour le reste, c'est avec un Alpha Blondy affable et prévenant que nous évoquons son dernier album, "Vision".

[NDLR : Cette interview a été réalisée quelques heures avant que Laurent Gbagbo ne soit arrêté. La discussion sur la Côte d'Ivoire ne rend donc pas compte de cette issue.]



Reggaefrance / Il nous a fallu patienter quatre ans avant de découvrir ton nouvel album. Pourquoi ?
Alpha Blondy / Il y a eu des tournées, et puis le temps de gestation. Il faut mûrir l'album. On est en laboratoire, il faut choisir les chansons. J'ai fait trente chansons, et j'en ai gardé treize. C'est un travail qui demande beaucoup de précautions. Le but, c'est de donner quelque chose de propre au public, parce que le public est très exigeant : ce n'est pas tout de le gaver, il faut de la musique de qualité.

Cette fois, c'est le Solar System qui joue sur l'album.
"Jah Victory" avait été fait avec Sly & Robbie et des musiciens en Jamaïque. Mais cette fois-ci c'est avec mon groupe le Solar System et quelques invités : les Gladiators, Tyrone Downie, Ismaël Lo qui nous a gratifiés d'un chorus d'harmonica, ou encore Dennis Bovell qui a mixé l'album. Ce sont des potes, j'aime leur vibe. Pour "Vision", j'avais besoin de leur feeling, qu'ils mettent une pincée de leur sel et de leur poivre à eux pour donner la texture.

Cette musique, elle est très internationale. D'ailleurs tu chantes en trois langues.
J'ai eu la chance de jouer partout, dans des pays où l'on parle espagnol, français, anglais, allemand ou portugais. On a le souci de pouvoir faire plaisir à tous ceux qui viennent à nos concerts et qui ne parle pas forcément anglais ou français. Avec l'apport d'instruments nouveaux, on essaie de les toucher. Quand tu entends une derbouka, si tu es d'Afrique du Nord, ça touche ta culture. Quand tu es Français et que tu entends Stewball, ça te ramène à ton enfance. On a essayé de sortir de la monotonie tribale du reggae. En tant que mélomane, j'aime quand on sort de la monotonie. J'ai invité sur mes disques des instruments qu'on n'entend pas d'habitude dans le reggae : la kora ou la flûte du Fouta Djallon pour exploiter la couleur "reggae africain". En tant que francophone, j'ai voulu réparer une injustice linguistique avec "Vision". D'habitude, il y a plus de chansons en anglais et en dioula qu'en français. Cette fois-ci, je fais la part belle à la langue française. Je n'ai qu'une seule chanson en anglais, le reste est chanté en dioula et français.

   Ce concept d'Ivoirité, c'est une bombe à fragmentation ethnique.    

Quelle est donc cette vision qui donne son titre à l'album ?
C'est ma vision musicale, ma culture musicale : le rock, le reggae, la musique africaine. Ce sont mes influences, c'est moi. C'est aussi ma vision spirituelle du monde, où les politiques ont oublié l'homme. L'homme, qui devrait être au centre des préoccupations et de toutes les politiques, ils l'ont mis de côté et ils ont mis l'argent à la place. Les gouvernements travaillent pour l'argent, la rentabilité, le bénéfice, le profit. Du coup, on a l'impression qu'ils travaillent à l'envers. L'argent a été créé pour l'homme, pas le contraire. Je vais prendre un exemple édifiant : la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, ndlr) avait besoin de 30 petits milliards pour éradiquer la famine de la Terre, pour que plus personne ne meure de faim. Ils ont été incapables de trouver ces 30 milliards pour la faim, mais quand les banques se sont plantées, ils ont trouvé des milliers de milliards pour ça. Je voudrais attirer leur attention : ils sont en train de lâcher la proie pour l'ombre. L'argent, c'est rien. C'est l'homme qu'ils doivent replacer au centre de leurs préoccupations. Sinon on est parti pour des révoltes, des révolutions, comme en Tunisie, en Egypte, en Syrie… C'est cette vision que j'ai.

Tu n'as rien perdu de ta capacité d'indignation.
Ce qui est révoltant, c'est que pour les besoins électoraux des politiques, le peuple est devenu un fonds de commerce. Le peuple est devenu comme le sel qu'on met dans toutes les sauces : ça donne un goût. Mais en vérité, le peuple est victime des ambitions politiques des politiciens. Il faudrait qu'ils apprennent à être honnêtes et sincères. Le peuple, quand il vote, est honnête, il ne triche pas.Je vais emprunter à Coluche une de ses phrases : "la dictature, c'est ferme ta gueule ; la démocratie, c'est cause toujours tu m'intéresses". Au point où on en est, j'aimerais bien qu'on me dise "cause toujours tu m'intéresses". Au moins je peux l'ouvrir, pour dire aux politiques : "Ressaisissez-vous !". J'aime la critique constructive. Soyez sensibles au désarroi et à la souffrance de votre peuple. Le peuple vote par amour et par confiance, vous n'avez pas le droit de le trahir.

L'album paraît amer, plusieurs chansons sont assez dures. Ma tête, ou Soit-disant amis, où tu dis plus "je connais mes amis, mieux j'aime mon chien"…
Il y a mes amis et mes soi-disant amis… A force de parler aux psychiatres et aux psychologues, je fais ma propre psychothérapie. Je ne garde plus les choses au fond de moi. Et ça fait du bien. Dans Ma tête, je dis : "Parle à mon cul ma tête est malade". Quand tu as été exploité par tous les politiciens de ton pays…

C'est à eux que tu t'adresses dans la chanson ?
Oui. Un politicien vient d'être élu. Il te dit qu'il a besoin de toi. Et toi, tu es un républicain : quand ton pays a besoin de toi, tu viens. Mais dès l'instant où on te voit en photo à côté du président, les journalistes de l'opposition commencent à te descendre. Et les journalistes pro-gouvernementaux ne font rien pour te défendre ! Ça a toujours été ça. Tous les partis politiques de Côte d'Ivoire m'ont déjà insulté. Mais tous ont eu besoin de moi, et j'étais là. Cette guerre, je les avais avertis. Mais c'était : "Cause toujours. Ta musique est bien, Alpha Blondy, on est fiers de toi. Autrement t'es trop con, tais-toi" Tu vois ? Vous qui savez tout, messieurs les politiques, votre gestion, c'est ce que vous appelez de la politique ? N'importe quel couillon peut réussir à créer un bain de sang comme vous avez réussi. Donc aujourd'hui, vous voulez que je parle encore ?

Avec le temps, c'était peut-être une erreur de t'engager aux côtés de politiques. Tu le referais ?
Je vais t'aider. Imagine que tu deviens une plume internationale, qui est lue par 1 million de personnes. Que tu le veuilles ou pas, ils arrivent, avec leurs gros sabots. Ils t'invitent, le président va te recevoir. Tu auras une décoration, et le bisou. C'est comme ça : dès l'instant où tu deviens connu, les politiques ont besoin de ton public. Ils ont besoin de toi en tant qu'échelle. Il faut en être conscient. Les politiciens, il faut s'en méfier. Quand ils viennent te voir, ce n'est pas pour tes beaux yeux, ils veulent se servir de toi. Il ne faut jamais leur tourner le dos. Moralité : si tu ne fais pas la politique, la politique te fera. Si tu ne joues pas avec eux, ils te brisent.

Il y a une chanson étonnante sur l'album, c'est la reprise de Stewball de Hughes Aufray.
J'ai d'abord eu la chance d'apprendre la chanson, quand j'étais en 6e. Toute la classe, comme ici en France, ne pouvait pardonner au vilain vétérinaire de tuer Stewball. Et puis j'ai rencontré Hughes Aufray en 1998, en Côte d'Ivoire, et je lui ai demandé la permission d'en faire une reprise reggae, comme j'avais repris Travailler c'est trop dur. Il a accepté, mais dix ans plus tard, je ne l'avais toujours pas faite. J'étais invité sur une radio, et on me dit que la semaine précédente, c'était Hughes Aufray qui était assis à ma place. Ils me racontent que quand ils lui ont dit que je serai le prochain invité, il a rappelé ma promesse non tenue de reprendre Stewball… J'étais un peu embarrassé ! J'ai voulu relever ce défi et laver la honte. Je suis un enfant du rock n'roll, de Best et de Salut Les Copains. Pour moi, Hughes Aufray c'est une pointure, avec Johnny, Sardou, ce sont des grands. Je suis très content qu'il ait aimé ma version.

Finalement, un thème est absent de l'album, c'est la situation politique en Côte d'Ivoire…
Tout simplement, je ne voulais plus en parler. Je voulais juste faire des chansons… Parce que je savais que ça pèterait. Je suis Ivoirien et je nous connais. Je leur ai dit de ne pas venir aux élections avec deux armées face à face. Il fallait donner des papiers aux gens du Nord, je leur ai demandé d'arrêter ce délit de patronymes. Mais ils ne l'ont pas fait. Donc j'ai fait mes chansons, tranquille. Les chansons sur la Côte d'Ivoire, je les ai mises de côté. Je ne veux pas qu'on dise que c'est de l'incitation… Je vais vous dire : je l'ai dit, on ne m'a pas écouté…

Dans le livret, il y a cette mention, "abolissons ensemble le concept d'ivoirité", c'est la seule allusion.
Merci de l'avoir remarqué ! C'est le virus. La guerre qui est là, c'est la guerre de l'ivoirité. C'est comme si en France, on considérait que les gens du Nord ne sont pas des Français. Ce concept d'ivoirité, c'est une bombe à fragmentation ethnique. Ça ne pouvait finir que comme ça. On commence par les gens du Nord, puis par les étrangers, les Français par exemple. On est incapable d'intégrer les Français qui sont nés chez nous ! Tu comprends ? Il est blanc peut-être mais il est Ivoirien ! Tout ça, c'est de l'ivoirité. Après cette guerre, je vais demander au gouvernement de légiférer sur son abolition.

On t'a beaucoup vu dans les médias, commenter la situation dans ton pays. Tu ne redoute pas d'être trop exposé sur ce sujet ? Tu as reçu des menaces ?
(Sourire) Oh les menaces c'est quand je n'en ai pas que je m'inquiète. Mais si j'ai défendu untel parce ce qu'il disait hier était vrai, et puis qu'à un moment donné, il tient un discours qui ne me convient plus, alors je dis que je ne suis pas d'accord avec lui ! Si tu ne veux pas de mon avis, ne me le demande pas ! Chez nous, le problème c'est qu'on n'a pas de journalistes de formation. Tous nos journaux sont des journaux d'opinion et qui appartiennent aux politiciens. Comment veux-tu que les écrits soient objectifs ? C'est impossible, la ligne éditoriale est celle du parti. Dans mon restaurant, je reçois des journalistes, on discute. Et quand je leur parle d'une connerie qu'ils ont écrite dans leur journal, ils me répondent : "Alpha, le patron me demande d'écrire ça, j'ai écrit". Lui-même qui a écrit le texte, ça ne l'engage pas. C'est tout ça qui a créé cette merde.

Tu te produis au Stade de France en juin pour la Nuit Africaine…
Je ne suis pas le seul, hein, toute la tribu est là : l'Afrique du Nord, de l'ouest... J'invite tous les Africains de France qu'ils soient d'Afrique du Nord, d'Afrique sub-saharienne, de la diaspora, des Antilles ou de France, tous les Français sont invités aussi, que tout le monde vienne pour que ce défi qu'on nous a lancé, cet honneur que la France a osé nous faire. Tous les sans-papiers peuvent venir !

L'invitation à Carla Bruni, c'est sérieux ? Elle a répondu ?
Oui c'est sérieux. Puisqu'elle est ambassadrice du Fonds mondial de lutte contre le Sida, ça serait bien qu'elle vienne à cette tribune. Elle est artiste avant d'être Mme Sarkozy, et c'est une mère de famille. Ça serait bien qu'elle vienne racheter ce que son mari a dit à Dakar en 2007.

Ton album sort aussi en édition limitée avec un 2e cd d'artistes que tu produits.
Oui, ce sont les petits frères que je produits : les Môgô du Temple, ça veut dire les hommes du Temple, les Templiers. C'est un collectif d'artistes reggae qui jouait dans les spectacles de mon restaurant, le Café de Versailles. Tous les week end, on joue du reggae live, et j'ai aimé leur style de chant. J'ai voulu les produire et Wagram a bien voulu me donner un coup de pouce, parce que c'est du bon reggae, ils font du bon travail. J'aimerais que les gens les découvrent. C'est la relève du reggae, il y a tout un foisonnement de talents qui ont besoin de se faire connaître.


 ALPHA BLONDY Vision  Album lié
Vision   
    Imprimer       Réactions
(2)   

RÉACTIONS


2 réactions

koro alpha respect a toi le plus intello du reggae au monde

Hallo le Koro national,on t'attend avec impatience au pays pour celebrer la paix,


Ajouter une réaction :
 Note :
 Nom : *
 E-mail :
 Commentaire : *
 
Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, raciste, diffamatoires, menaçants ou tout autre message qui violerait les lois en vigueur.
L'adresse IP de chaque message est enregistrée afin de faire respecter ces conditions.

   
Abijah Sons à l'écoute
  Admiral T Sons à l'écoute
  Admiral Tibet Sons à l'écoute
  Aidonia Sons à l'écoute
  Alaine Sons à l'écoute
  Alborosie Sons à l'écoute
  Alkaline
  Alkaly Sons à l'écoute
  Alozade Sons à l'écoute
  Alpha Blondy
  Alpheus Sons à l'écoute
  Alton Ellis
  Anthony B Sons à l'écoute
  Anthony Cruz Sons à l'écoute
  Anthony Johnson Sons à l'écoute
  Apach Sons à l'écoute
  Assassin Sons à l'écoute
  Avaran
  Azrock Sons à l'écoute
   
Baby Cham Sons à l'écoute
  Baby G Sons à l'écoute
  Barrington Levy Sons à l'écoute
  Bascom X Sons à l'écoute
  Batch Sons à l'écoute
  Bazil
  Beenie Man Sons à l'écoute
  Beres Hammond Sons à l'écoute
  Beta Simon
  Big Youth
  Biga Ranx Sons à l'écoute
  Bitty McLean
  Black Uhuru
  Bling Dawg Sons à l'écoute
  Bob Marley
  Bobby Konders Sons à l'écoute
  Bost & Bim Sons à l'écoute
  Bounty Killer Sons à l'écoute
  Brahim Sons à l'écoute
  Brick & Lace
  Bronco Knowledge
  Broussaï Sons à l'écoute
  Buckey Ranks Sons à l'écoute
  Bugle Sons à l'écoute
  Buju Banton Sons à l'écoute
  Bunny Rugs Sons à l'écoute
  Bunny Wailer
  Burning Spear
  Burro Banton Sons à l'écoute
  Bushman Sons à l'écoute
  Busta Rhymes Sons à l'écoute
  Busy Signal Sons à l'écoute
   
Cali P Sons à l'écoute
  Capleton Sons à l'écoute
  Caporal Nigga Sons à l'écoute
  Carlton Bubblers
  Carlton Livingston
  Cecile Sons à l'écoute
  Charlie Chaplin
  Chezidek Sons à l'écoute
  Chico Sons à l'écoute
  Chrisinti
  Christopher Ellis
  Chronicle
  Chronixx Sons à l'écoute
  Chuck Fender Sons à l'écoute
  Chukki Starr Sons à l'écoute
  Clinton Fearon Sons à l'écoute
  Clive Hunt
  Cocoa Tea Sons à l'écoute
  Collie Buddz Sons à l'écoute
  Conrad Crystal Sons à l'écoute
  Cornell Campbell Sons à l'écoute
  Courtney John Sons à l'écoute
  Crown Prince Sons à l'écoute
  Culture
  Cutty Ranks Sons à l'écoute
   
Daddy Mory Sons à l'écoute
  Daddy Yod Sons à l'écoute
  Damian Marley Sons à l'écoute
  Danakil Sons à l'écoute
  Danny English Sons à l'écoute
  David Rodigan Sons à l'écoute
  Daville Sons à l'écoute
  Daweh Congo Sons à l'écoute
  Dean Fraser Sons à l'écoute
  Delly Ranks Sons à l'écoute
  Demarco
  Dennis Brown Sons à l'écoute
  Determine Sons à l'écoute
  Devonte Sons à l'écoute
  Dezarie Sons à l'écoute
  Diana Rutherford Sons à l'écoute
  Difanga Sons à l'écoute
  Dj Master Will Sons à l'écoute
  Don Carlos Sons à l'écoute
  Don Corleon Sons à l'écoute
  Don Miguel
  Duane Stephenson Sons à l'écoute
  Dub Inc Sons à l'écoute
  Dubmatix
  Dubtonic Kru Sons à l'écoute
   
Earl 16 Sons à l'écoute
  Earl Chinna Smith
  Elephant Man Sons à l'écoute
  Etana Sons à l'écoute
  Everton Blender Sons à l'écoute
   
Fantan Mojah Sons à l'écoute
  Fat Freddy's drop
  Flamengo Sons à l'écoute
  Frankie Paul Sons à l'écoute
  Freddie McGregor Sons à l'écoute
  Frenchie Sons à l'écoute
  Frisco Kid
  Full Hundred sound Sons à l'écoute
  Fundé
  Furybass Sons à l'écoute
  Future Troubles Sons à l'écoute
   
Gappy Ranks Sons à l'écoute
  Garnett Silk
  General B
  General Degree Sons à l'écoute
  General Levy Sons à l'écoute
  Gentleman Sons à l'écoute
  George Nooks
  Ghost Sons à l'écoute
  Ginjah
  Glamma Kid Sons à l'écoute
  Glen Washington Sons à l'écoute
  Gramps Morgan Sons à l'écoute
  Gregory Isaacs Sons à l'écoute
  Groundation
  Gyptian Sons à l'écoute
   
Harry Toddler
  Hawkeye Sons à l'écoute
  Hollie Cook
  Horace Andy
   
I-Octane Sons à l'écoute
  I-Wayne Sons à l'écoute
  Iba MaHr Sons à l'écoute
  Ijahman
  Ill Inspecta Sons à l'écoute
  Iqulah Sons à l'écoute
  Israel Vibration
   
Jabba Sons à l'écoute
  Jah Cure Sons à l'écoute
  Jah Mali Sons à l'écoute
  Jah Mason Sons à l'écoute
  Jah Shaka
  Jah Thunder Sons à l'écoute
  Jah Warrior Sons à l'écoute
  Jah9 Sons à l'écoute
  Jamelody Sons à l'écoute
  Janik Sons à l'écoute
  Jaqee
  Jazzwad Sons à l'écoute
  Jim Murple memorial Sons à l'écoute
  Jimmy Cliff
  John Holt
  Johnny Osbourne Sons à l'écoute
  Josie Mel
  Julian Marley
  Junior Delgado Sons à l'écoute
  Junior Kelly Sons à l'écoute
  Junior Reid Sons à l'écoute
   
K2R Riddim
  Kabaka Pyramid Sons à l'écoute
  Kanka
  Kardinal Offishal Sons à l'écoute
  Ken Boothe Sons à l'écoute
  Khago
  Kiddus I
  King Far I sound
  Kingston Ladies
  Kinkeliba Sons à l'écoute
  Kiprich Sons à l'écoute
  Konshens Sons à l'écoute
  Krys Sons à l'écoute
  Kulcha Knox Sons à l'écoute
  Ky-mani Marley Sons à l'écoute
   
Lady Saw Sons à l'écoute
  Lady Sweety
  Lee Perry
  Lexxus Sons à l'écoute
  Linval Thompson Sons à l'écoute
  Little Espion Sons à l'écoute
  Little Hero Sons à l'écoute
  Livin' Soul
  LKJ
  Lloyd Brown Sons à l'écoute
  LMS Sons à l'écoute
  Lone Ranger
  Loo Ranks Sons à l'écoute
  Lord Kossity Sons à l'écoute
  Louie Culture Sons à l'écoute
  LP International Sons à l'écoute
  Luciano Sons à l'écoute
  Lucky Dube
  Luddy Sons à l'écoute
  Lukie D Sons à l'écoute
  Lusdy Sons à l'écoute
  Lutan Fyah Sons à l'écoute
   
Macka B
  Macka Diamond Sons à l'écoute
  Mad Cobra Sons à l'écoute
  Mad Killah
  Mada nile Sons à l'écoute
  Manasseh Sons à l'écoute
  Manjul
  Marcia Griffiths Sons à l'écoute
  Masicka Sons à l'écoute
  Massive B
  Matinda Sons à l'écoute
  Matisyahu
  Mavado Sons à l'écoute
  Max Romeo Sons à l'écoute
  Merciless Sons à l'écoute
  Meta Dia
  Michael Prophet
  Michael Rose Sons à l'écoute
  Mickee 3000 Sons à l'écoute
  Midnite Sons à l'écoute
  Mighty Crown Sons à l'écoute
  Mighty Diamonds
  Military Man Sons à l'écoute
  Million Stylez Sons à l'écoute
  Mo'Kalamity Sons à l'écoute
  Monty Alexander Sons à l'écoute
  Morgan Heritage Sons à l'écoute
  Moses I Sons à l'écoute
  Mr Vegas Sons à l'écoute
  Ms. Thing
  Munga
  Murray Man Sons à l'écoute
   
Naâman
  Nanko Sons à l'écoute
  Natty Jean
  Natty King
  Natural Black
  Nazareken Tiken Sons à l'écoute
  Neg'Marrons
  Nemo Sons à l'écoute
  Nereus Joseph Sons à l'écoute
  Nicky B Sons à l'écoute
  Niggah Mickey Sons à l'écoute
  Ninjaman
  Norrisman
  Nuttea Sons à l'écoute
   
Omar Perry Sons à l'écoute
   
Pablo Moses
  Papa Tank Sons à l'écoute
  Patrice
  Paul Elliott Sons à l'écoute
  Perfect Sons à l'écoute
  Pierpoljak Sons à l'écoute
  Piratedub Sons à l'écoute
  Popcaan Sons à l'écoute
  Pow Pow
  Pressure Sons à l'écoute
  Prince Alla
  Prince Malachi
  Protoje Sons à l'écoute
  Pupa Jim Sons à l'écoute
   
Queen Ifrica Sons à l'écoute
  Queen Omega Sons à l'écoute
   
Raggasonic
  Raging Fyah Sons à l'écoute
  Ranking Joe Sons à l'écoute
  Ras Attitude Sons à l'écoute
  Ras Mac Bean Sons à l'écoute
  Ras Shiloh
  Red Rat Sons à l'écoute
  Richie Spice Sons à l'écoute
  Rico Rodriguez
  Roberto Sanchez Sons à l'écoute
  Rod Taylor Sons à l'écoute
  Romain Virgo Sons à l'écoute
  Rootz Underground
  Ruff Cutt Sons à l'écoute
   
Saël Sons à l'écoute
  Saïk
  Sanchez Sons à l'écoute
  Sandeeno Sons à l'écoute
  Sean Kingston
  Sean Paul Sons à l'écoute
  Sebastian Sturm Sons à l'écoute
  Seeed
  Sentinel
  Serani Sons à l'écoute
  Serge Gainsbourg
  Seyni
  Shabba Ranks Sons à l'écoute
  Shadow Killa
  Shaggy Sons à l'écoute
  Shockin Murray Sons à l'écoute
  Singing Melody Sons à l'écoute
  Sir Samuel
  Sister Carol Sons à l'écoute
  Sizzla Sons à l'écoute
  Smiling D Sons à l'écoute
  Solo Jah Gunt
  Spanner Banner Sons à l'écoute
  Spragga Benz Sons à l'écoute
  Stanley Beckford Sons à l'écoute
  Starckey Banton Sons à l'écoute
  Steel Pulse Sons à l'écoute
  Stephen Marley Sons à l'écoute
  Stephen McGregor
  Steve Mosco Sons à l'écoute
  Straika D Sons à l'écoute
  Sugar Minott Sons à l'écoute
  Sugar Roy Sons à l'écoute
  Supa John Sons à l'écoute
   
Taïro Sons à l'écoute
  Taiwan MC
  Taj Weekes Sons à l'écoute
  Takana Zion Sons à l'écoute
  Tanto Metro Sons à l'écoute
  Tanya Stephens Sons à l'écoute
  Tarrus Riley Sons à l'écoute
  Tarzan Sons à l'écoute
  Terry Linen Sons à l'écoute
  The Black Seeds
  The Congos Sons à l'écoute
  The Gladiators
  The Pioneers
  The Skatalites
  Third World
  Tiken Jah Fakoly
  Tippa Irie
  Tiwony Sons à l'écoute
  TOK Sons à l'écoute
  Toma  Sons à l'écoute
  Tommy Lee
  Tony Matterhorn Sons à l'écoute
  Tony Rebel Sons à l'écoute
  Tony Tuff
  Toots & The Maytals
  Trinity Sons à l'écoute
  Triston Palmer Sons à l'écoute
  Turbulence Sons à l'écoute
  Twinkle Brothers
  Typical Féfé Sons à l'écoute
   
U-Brown Sons à l'écoute
  U-Roy Sons à l'écoute
  Uman Sons à l'écoute
   
Vybz Kartel Sons à l'écoute
   
Ward 21 Sons à l'écoute
  Warrior King Sons à l'écoute
  Wayne Marshall Sons à l'écoute
  Wayne Wonder Sons à l'écoute
  Willi Williams Sons à l'écoute
  Winston McAnuff Sons à l'écoute
   
Yabby You
  Yahadanai Sons à l'écoute
  Yaniss Odua Sons à l'écoute
  Yellowman Sons à l'écoute
   
Zareb
  Zebra Sons à l'écoute
  Ziggi Recado Sons à l'écoute
  Ziggy Marley
  Zumjay Sons à l'écoute

 
 Vous êtes ici : Accueil >> Artistes à la une >> Interview
  
Site créé par l'agence© 1999-2017