Actualites Reggae / Dancehall - Albums - Riddims Reportages & Dossiers reggae Tous les artistes Reggae / Dancehall Sons & Videos Reggae Forum Reggaefrance - Reggae / Dancehall

Voir ce site en Francais  View this website in English
  

INTERVIEW : HéLèNE LEE

Hélène Lee

 
Propos recueillis par : Sébastien Jobart
Photos : DR
le vendredi 22 avril 2011 - 7 502 vues

 Le Premier Rasta  Extrait vidéo
Le premier rast...   
    Imprimer 
 
    Réactions
 (5)   

Douze ans après l'avoir écrit, la journaliste et écrivain Hélène Lee ada dans l'adaptation cinématographique du "Premier Rasta", dans les salles le 27 avril 2011. Ou comment réhabiliter Leonarl Percival Howell, surnommé le Gong, fondateur du mouvement rasta.

"Le Premier Rasta" retrace sa trajectoire exceptionnelle du fondateur de la première communauté rasta, au Pinnacle. Son message n'était pas religieux, mais social, identitaire. Révolutionnaire. Arrêté, interné, emprisonné, Howell subit les foudres de la société coloniale britannique. Après la destruction du Pinnacle en 1958, il se cache et mène une vie de reclus jusqu'à sa mort en 1981. Entretemps, l'Histoire a effacé son nom.



Reggaefrance / Le "Premier Rasta", c'est la réhabilitation de la mémoire de Léonard Howell.
Hélène Lee / Absolument. Le personnage, de son vivant, a été jeté en prison, envoyé à l'hôpital psychiatrique, on a brulé ses biens… On a détruit systématiquement tout ce qu'il faisait, au point que les rastas eux-mêmes l'ont oublié. Quand je suis allée au Pinnacle la première fois, il a fallu que je paie quelqu'un pour me couper un sentier à la machette pour arriver en haut. C'était il y a bientôt 20 ans. Entretemps, les choses ont changé. Surtout depuis la parution du livre : même en Jamaïque ils se sont rendu compte que c'était quand même un peu une honte que ce soit une petite blanche qui écrive cette histoire. Pas un Jamaïcain ne s'était penché dessus.

Comment trouve-t-on des financements avec un tel sujet ?
Il faut d'abord avoir une diffusion, c’est-à-dire voir son projet accepté par une chaîne de télévision. C'est un sujet qui n'intéresse personne dans les milieux qui prétendent tout savoir. On essaie de montrer aux gens qui croient tout savoir sur les rastas qu'en fait ils ne savent rien. Aujourd'hui, on monte en épingle tous les petits mouvements d'esclaves rebelles parce que ça ne présente plus aucun danger qu'on en parle. Par contre, les rastas, ils sont quelques millions dans le monde : on n'a pas trop envie de leur dire que leur mouvement, au départ, est social, rebelle et révolutionnaire et que le fondateur de leur mouvement était en contact avec le Komintern.

Adapter le livre en film pose aussi le problème des images d'illustration…
On a mis presque autant d'argent dans l'achat d'images que dans le tournage des témoignages. Ces derniers sont deux fois plus nombreux que les images d'archives, donc ça veut dire que les morts et les hommes d'affaires qui les représentent aujourd'hui (et qui n'ont souvent absolument rien à voir avec la création des images) coûtent deux fois plus cher que les rastas vivants qui ont bien voulu nous donner leur cœur et nous raconter leur vie, avec une telle générosité.

   Il y avait une histoire qui était là, qui attendait d'être racontée. Des gens attendaient depuis 50 ans pour hurler cette histoire.    

Le film va justement à la rencontre de ces anciens habitants du Pinnacle. Cela a-t-il été difficile de les retrouver ?
Cela faisait vingt ans que je les traquais. J'en connais certains depuis les années 80. Ils étaient très fiers de raconter la "vraie histoire du Pinnacle", comme ils me disaient. Ils sont très contents qu'on ait enfin raconté l'histoire par leur bouche, et non par celle de gens qui n'y connaissent rien.

Howell va piocher son message un peu partout, dans la Bible, chez Marx, chez les Indiens, dans le mouvement noir aux USA… En fait, Howell prônait surtout l'autonomie de son peuple ?
Oui, sûrement. Il ne défendait une religion, ça c'est sûr. Ce qu'il a réalisé, c'est l'autonomie, quitte à l'acheter. Il glissait des pots de vin, il jouait de son entregent, faisait intervenir des femmes… Au final, il soudoyait la police pour qu'on laisse les gens tranquilles. Il a essayé de leur fournir presque un petit Etat dans l'Etat, où ils étaient libres. Je regrette qu'on n'ait pas pu mettre dans le film une phrase prononcée par le fils de Leonard Howell : "L'importance du Pinnacle, c'est d'avoir montré que quand on laisse les gens tranquilles sans ingérence extérieure, ils savent se gouverner eux-mêmes en paix". C'est vraiment la grande leçon du Pinnacle.
On ne peut pas tout mettre dans le film mais combien de fois les gens nous ont dit qu'il n'y avait pas de bagarres, de vols, de meurtres. Ils prenaient au pied de la lettre les règles de savoir-vivre dans une communauté, de respect et d'entraide. Je leur ai demandé ce qu'il se passait quand il y avait un problème, si Howell en personne venait arbitrer. Ils m'ont répondu : "Il n'avait pas besoin de venir : il était avec nous, tout le temps".

On raconte aussi qu'il se rendait invisible de la police… D'où vient ce mysticisme autour du personnage ?
Même son fils me dit que c'était un personnage incroyable, que tout le monde en avait peur. Il me raconte qu'il a vu de ses yeux quelqu'un s'évanouir lorsque Howell a marché vers lui, l'air menaçant. C'était un balèze, ancien docker, très beau garçon, et les gens étaient très impressionnés par ses discours. Le pouvoir qu'il avait de créer cette Terre promise et de la protéger des assauts de la police impressionnait beaucoup les gens. Il servait de rempart à la communauté. En plus, il entretenait ce mythe. Par exemple, à la veille du grand raid de 1954, il a convoqué tous ses gens, il leur a parlé jusque tard dans la nuit. Il leur a annoncé des visites, il leur a demandé de ne pas résister, et il est parti. Quelques heures après, 200 soldats investissaient le Pinnacle. Il est revenu déguisé en femme, sur son âne, au milieu de tous les policiers. Tous le cherchaient, et il s'est même glissé dans la battue organisée pour le trouver.

Vous parliez des rapports de Howell avec le Komintern. Avait-il dans l'idée d'importer le marxisme en Jamaïque ?
En 1941, lors d'une interview qu'il donnée au Gleaner, Howell dit quand même qu'au Pinnacle, ils pratiquent le socialisme. Le journaliste lui a demandé à quel moment ils pratiquent leur culte, et Howell lui a ri au nez en expliquant qu'au Pinnacle, chacun fait ce qu'il veut.

En effet, Howell n'impose aucun dogme, à l'inverse des multiples chapelles qui émergèrent après lui…
Le mouvement n'était pas religieux au départ. Colin Grant, qui a écrit un livre sur Marcus Garvey, explique que "le garveyisme a toujours été un mouvement laïque poussé par une lame de fond religieuse". C'est pareil pour Howell, sauf que chez lui c'est le religieux qui a triomphé parce que la population qui venait au Pinnacle était absolument illettrée et sa seule référence était la Bible. La Bible reste un très bon outil de réflexion, ils ont tout trouvé dedans ! En plus, les premiers habitants du Pinnacle étaient des femmes, avec enfants qui ne savaient où aller. Elles étaient toutes dévouées à lui, et prêtes à lui faire incarner le vide laissé par leur abandon du Christ.

Que devient Howell au moment où son message prend tant d'ampleur, avec le succès international de Bob Marley ?
Il a été victime des politiciens qui considéraient qu'il savait trop de chose, puisqu'il avait été en affaires avec certains des plus importants politiciens et chefs de communauté. Il était devenu totalement infréquentable, et la droite comme la gauche voulait se débarrasser de lui. Il était très menacé, donc il s'est caché dans une petite baraque en dessous du Pinnacle, dans un coin dur à atteindre. Il est resté planqué là jusqu'à sa mort, refusant de rencontrer les journalistes. Il voyait les gens de sa communauté, les vrais fidèles, installés à Tredegar Park.

Bob Marley a-t-il rencontré Howell ?
Ce n'est pas sûr, mais ce n'est pas impossible. A cette époque, à la toute fin du Pinnacle, c'est l'époque où lui venait tout juste d'arriver à Kingston. Peut-être l'a-t-il connu après 1958 quand Howell y était encore présent. Mais ce qui est sûr, c'est qu'on parlait du Gong à Trenchtown, où certains des anciens du Pinnacle étaient installés. Il ne l'a probablement pas rencontré, mais tout le monde parlait de Gong Howell.

Howell n'est pas là quand Selassie visite la Jamaïque en 1966.
Non, à partir de 1959, il s'est déjà fait discret. Mortimer Planno a repris la haute main. Il soupçonnait Howell d'être complice du JLP, ce qui est complètement faux. Mortimer Planno est un drôle de bonhomme qui, dans son extraordinaire intelligence, ne nous a pas laissés voir au fond de ses pensées. Je lui ai demandé, mais il n'a pas voulu me dire s'il avait connu Howell. Il est l'une des personnes qui ont fait que le nom d'Howell soit effacé de l'Histoire.

Et ça a marché : en Jamaïque, plus personne ne le connaît…
Howell était quand même un autocrate, tout le monde n'était pas très fan de la vie au Pinnacle et certains s'en allaient. Après, il a été totalement diabolisé avec les raids sur la ganja. Tout le monde a coupé les ponts avec Howell. Je pense que l'attitude de Mortimer Planno a été très importante, d'autant que c'est lui qui a fait l'Histoire : c'est lui qui a provoqué le rapport de l'Université des West Indies sur le mouvement rasta en 1961.

Entre l'enquête du livre, et le tournage du film, comment avez-vous vu évoluer la mémoire d'Howell en Jamaïque ?
Aujourd'hui, tout le monde ne parle que de Howell. Le gouvernement s'en mêle. Olivia Babsy Grange, la ministre de l'Information et de la Culture, nous a empêchés d'aller filmer aux archives. C'est la foire à l'empoigne, tout le monde veut récupérer le Pinnacle, et sa part du gâteau. Un groupe de rastas a voulu m'interdire de filmer, en se prétendant représentants des rastas, alors que j'étais accompagnée du fils d'Howell ! Brusquement, tout le monde veut s'approprier Howell. Il y a une véritable bagarre légale en ce moment autour du Pinnacle.

Cela fait des années que cette terre est désormais vendue à des investisseurs privés...
Cela fait presque 40 ans maintenant ! La femme qui possède le Pinnacle est celle qui exploite la licence Burger King en Jamaïque. Elle possédait l'intégralité du Pinnacle et en a fait des parcelles. Des villas sont construites là-haut, on vend encore des lots... Ils ont même changé le nom de l'endroit : la plupart des gens qui y vivent ne savent pas qu'ils habitent le Pinnacle. J'ai essayé d'avoir le fin mot de cette histoire de propriété. J'ai retrouvé d'abord le cadastre. Le dernier propriétaire des terres est Albert Chang, celui qui a acheté le domaine pour Howell, et qui est mort en 1946. J'ai réussi à me procurer son testament, écrit juste avant sa mort. Il y déclarait qu'il faisait cadeau du Pinnacle aux boy-scouts de Jamaïque, dont il était l'un des mécènes. Mais personne n'a voulu envoyer des gamins sur une plantation de ganja.
Le domaine a été récupéré par le chef de la communauté libanaise, Edward Rasheed Hanna. Après la mort de Chang, il y a eu une histoire très bizarre : comment ce terrain est-il tombé dans les mains de Hanna, qui était un homme d'affaires et l'un des fondateurs du PNP ? En tout cas, il s'est bien gardé d'embêter Howell et ses adeptes. Avec Hannah, ils étaient tranquilles, parce qu'il venait deux fois par an avec son semi-remorque chercher de la ganja ! Perry Henzell raconte ça dans son livre "Power Game", sous les traits d'un des personnages.

Quelle a été la plus grande difficulté posée par le film ?
Le problème c'est qu'au départ, on a essayé de nous imposer un film commercial. On nous proposait de faire un docu-fiction, ou bien de solliciter des réalisateurs connus... On a essayé mais ils arrivaient avec leurs idées, et ils se foutaient de l'histoire. Donc j'ai refusé. On me disait que personne ne connaissait Leonard Howell : c'était vraiment l'argument stupide qui m'est revenu dans la figure le plus souvent. Et puis, le projet ne correspondait pas aux clichés. Le problème c'est que les gens en place pensent qu'il n'y a rien à apprendre sur le mouvement rasta, que c'est une mode sans histoire, un truc de drogués en somme. Les gens d'Arte, du CNC, tous ces gens-là croient tout savoir. Il y avait une histoire qui était là, qui attendait d'être racontée. Des gens attendaient depuis 50 ans pour hurler cette histoire. On est juste venus avec nos micros et nos caméras pour capter ce message. Il y avait un barrage, et tout ce qu'on a fait c'est faire un petit trou dans ce barrage. Je suis tranquille, la fissure est là.


Le Premier Rasta, dans les salles le 27 avril 2011.
Découvrez la bande annonce :





 Le Premier Rasta  Extrait vidéo
Le premier rast...   
    Imprimer       Réactions
(5)   

RÉACTIONS


5 réactions
Appréciation générale :

one love

nouvelle salle pour ce film qui fera date
ce sera à NANTES
lundi 30 MAI
cinéma le Concorde

à 20h45

Hélène sera présente !!

slt j'etait a sa conference a st rose le 11 mai dernier,nickel, le film nickel et le concert de ti-rat apres re nickel....big up helen et good vibes

Superbe itw, merci de mettre en avant son travail. Le trailer donne envie de voir le flim. Je vais me procurer le bouquin.
Big up Helen et RF
Bless

Aujourd'hui 27 avril LE JOUR LE PLUS IMPORTANT DE L'ANNÉE ...
LE PREMIER RASTA le film de HÉLÈNE LEE est à l'affiche dans les meilleures salles de France!!!
PARIS / NOISY LE GRAND / LYON / RENNES / TOULOUSE

BIG UP à toutes les salles qui soutiennent le film et le travail fantastique d'Hélène Lee, Christophe Farnrier, Kidam, Niz!...
...
Courrez dans les salles!!!!!!!!!!!!!!!!

INITY IS ONLY POSSIBILITY...

jahgreg from ROOTSBLOGREGGAE

merci beaucoup Helene Lee pour toutes ces informations.Beaucoup de respect pour tout le travail fournis.Le livre est génial.j'ai hate de voir le film.
NUFF ISPECT!blessed love


Ajouter une réaction :
 Note :
 Nom : *
 E-mail :
 Commentaire : *
 
Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, raciste, diffamatoires, menaçants ou tout autre message qui violerait les lois en vigueur.
L'adresse IP de chaque message est enregistrée afin de faire respecter ces conditions.

   
Abijah Sons à l'écoute
  Admiral T Sons à l'écoute
  Admiral Tibet Sons à l'écoute
  Aidonia Sons à l'écoute
  Alaine Sons à l'écoute
  Alborosie Sons à l'écoute
  Alkaline
  Alkaly Sons à l'écoute
  Alozade Sons à l'écoute
  Alpha Blondy
  Alpheus Sons à l'écoute
  Alton Ellis
  Anthony B Sons à l'écoute
  Anthony Cruz Sons à l'écoute
  Anthony Johnson Sons à l'écoute
  Apach Sons à l'écoute
  Assassin Sons à l'écoute
  Avaran
  Azrock Sons à l'écoute
   
Baby Cham Sons à l'écoute
  Baby G Sons à l'écoute
  Barrington Levy Sons à l'écoute
  Bascom X Sons à l'écoute
  Batch Sons à l'écoute
  Bazil
  Beenie Man Sons à l'écoute
  Beres Hammond Sons à l'écoute
  Beta Simon
  Big Youth
  Biga Ranx Sons à l'écoute
  Bitty McLean
  Black Uhuru
  Bling Dawg Sons à l'écoute
  Bob Marley
  Bobby Konders Sons à l'écoute
  Bost & Bim Sons à l'écoute
  Bounty Killer Sons à l'écoute
  Brahim Sons à l'écoute
  Brick & Lace
  Bronco Knowledge
  Broussaï Sons à l'écoute
  Buckey Ranks Sons à l'écoute
  Bugle Sons à l'écoute
  Buju Banton Sons à l'écoute
  Bunny Rugs Sons à l'écoute
  Bunny Wailer
  Burning Spear
  Burro Banton Sons à l'écoute
  Bushman Sons à l'écoute
  Busta Rhymes Sons à l'écoute
  Busy Signal Sons à l'écoute
   
Cali P Sons à l'écoute
  Capleton Sons à l'écoute
  Caporal Nigga Sons à l'écoute
  Carlton Bubblers
  Carlton Livingston
  Cecile Sons à l'écoute
  Charlie Chaplin
  Chezidek Sons à l'écoute
  Chico Sons à l'écoute
  Chrisinti
  Christopher Ellis
  Chronicle
  Chronixx Sons à l'écoute
  Chuck Fender Sons à l'écoute
  Chukki Starr Sons à l'écoute
  Clinton Fearon Sons à l'écoute
  Clive Hunt
  Cocoa Tea Sons à l'écoute
  Collie Buddz Sons à l'écoute
  Conrad Crystal Sons à l'écoute
  Cornell Campbell Sons à l'écoute
  Courtney John Sons à l'écoute
  Crown Prince Sons à l'écoute
  Culture
  Cutty Ranks Sons à l'écoute
   
Daddy Mory Sons à l'écoute
  Daddy Yod Sons à l'écoute
  Damian Marley Sons à l'écoute
  Danakil Sons à l'écoute
  Danny English Sons à l'écoute
  David Rodigan Sons à l'écoute
  Daville Sons à l'écoute
  Daweh Congo Sons à l'écoute
  Dean Fraser Sons à l'écoute
  Delly Ranks Sons à l'écoute
  Demarco
  Dennis Brown Sons à l'écoute
  Determine Sons à l'écoute
  Devonte Sons à l'écoute
  Dezarie Sons à l'écoute
  Diana Rutherford Sons à l'écoute
  Difanga Sons à l'écoute
  Dj Master Will Sons à l'écoute
  Don Carlos Sons à l'écoute
  Don Corleon Sons à l'écoute
  Don Miguel
  Duane Stephenson Sons à l'écoute
  Dub Inc Sons à l'écoute
  Dubmatix
  Dubtonic Kru Sons à l'écoute
   
Earl 16 Sons à l'écoute
  Earl Chinna Smith
  Elephant Man Sons à l'écoute
  Etana Sons à l'écoute
  Everton Blender Sons à l'écoute
   
Fantan Mojah Sons à l'écoute
  Fat Freddy's drop
  Flamengo Sons à l'écoute
  Frankie Paul Sons à l'écoute
  Freddie McGregor Sons à l'écoute
  Frenchie Sons à l'écoute
  Frisco Kid
  Full Hundred sound Sons à l'écoute
  Fundé
  Furybass Sons à l'écoute
  Future Troubles Sons à l'écoute
   
Gappy Ranks Sons à l'écoute
  Garnett Silk
  General B
  General Degree Sons à l'écoute
  General Levy Sons à l'écoute
  Gentleman Sons à l'écoute
  George Nooks
  Ghost Sons à l'écoute
  Ginjah
  Glamma Kid Sons à l'écoute
  Glen Washington Sons à l'écoute
  Gramps Morgan Sons à l'écoute
  Gregory Isaacs Sons à l'écoute
  Groundation
  Gyptian Sons à l'écoute
   
Harry Toddler
  Hawkeye Sons à l'écoute
  Hollie Cook
  Horace Andy
   
I-Octane Sons à l'écoute
  I-Wayne Sons à l'écoute
  Iba MaHr Sons à l'écoute
  Ijahman
  Ill Inspecta Sons à l'écoute
  Iqulah Sons à l'écoute
  Israel Vibration
   
Jabba Sons à l'écoute
  Jah Cure Sons à l'écoute
  Jah Mali Sons à l'écoute
  Jah Mason Sons à l'écoute
  Jah Shaka
  Jah Thunder Sons à l'écoute
  Jah Warrior Sons à l'écoute
  Jah9 Sons à l'écoute
  Jamelody Sons à l'écoute
  Janik Sons à l'écoute
  Jaqee
  Jazzwad Sons à l'écoute
  Jim Murple memorial Sons à l'écoute
  Jimmy Cliff
  John Holt
  Johnny Osbourne Sons à l'écoute
  Josie Mel
  Julian Marley
  Junior Delgado Sons à l'écoute
  Junior Kelly Sons à l'écoute
  Junior Reid Sons à l'écoute
   
K2R Riddim
  Kabaka Pyramid Sons à l'écoute
  Kanka
  Kardinal Offishal Sons à l'écoute
  Ken Boothe Sons à l'écoute
  Khago
  Kiddus I
  King Far I sound
  Kingston Ladies
  Kinkeliba Sons à l'écoute
  Kiprich Sons à l'écoute
  Konshens Sons à l'écoute
  Krys Sons à l'écoute
  Kulcha Knox Sons à l'écoute
  Ky-mani Marley Sons à l'écoute
   
Lady Saw Sons à l'écoute
  Lady Sweety
  Lee Perry
  Lexxus Sons à l'écoute
  Linval Thompson Sons à l'écoute
  Little Espion Sons à l'écoute
  Little Hero Sons à l'écoute
  Livin' Soul
  LKJ
  Lloyd Brown Sons à l'écoute
  LMS Sons à l'écoute
  Lone Ranger
  Loo Ranks Sons à l'écoute
  Lord Kossity Sons à l'écoute
  Louie Culture Sons à l'écoute
  LP International Sons à l'écoute
  Luciano Sons à l'écoute
  Lucky Dube
  Luddy Sons à l'écoute
  Lukie D Sons à l'écoute
  Lusdy Sons à l'écoute
  Lutan Fyah Sons à l'écoute
   
Macka B
  Macka Diamond Sons à l'écoute
  Mad Cobra Sons à l'écoute
  Mad Killah
  Mada nile Sons à l'écoute
  Manasseh Sons à l'écoute
  Manjul
  Marcia Griffiths Sons à l'écoute
  Masicka Sons à l'écoute
  Massive B
  Matinda Sons à l'écoute
  Matisyahu
  Mavado Sons à l'écoute
  Max Romeo Sons à l'écoute
  Merciless Sons à l'écoute
  Meta Dia
  Michael Prophet
  Michael Rose Sons à l'écoute
  Mickee 3000 Sons à l'écoute
  Midnite Sons à l'écoute
  Mighty Crown Sons à l'écoute
  Mighty Diamonds
  Military Man Sons à l'écoute
  Million Stylez Sons à l'écoute
  Mo'Kalamity Sons à l'écoute
  Monty Alexander Sons à l'écoute
  Morgan Heritage Sons à l'écoute
  Moses I Sons à l'écoute
  Mr Vegas Sons à l'écoute
  Ms. Thing
  Munga
  Murray Man Sons à l'écoute
   
Naâman
  Nanko Sons à l'écoute
  Natty Jean
  Natty King
  Natural Black
  Nazareken Tiken Sons à l'écoute
  Neg'Marrons
  Nemo Sons à l'écoute
  Nereus Joseph Sons à l'écoute
  Nicky B Sons à l'écoute
  Niggah Mickey Sons à l'écoute
  Ninjaman
  Norrisman
  Nuttea Sons à l'écoute
   
Omar Perry Sons à l'écoute
   
Pablo Moses
  Papa Tank Sons à l'écoute
  Patrice
  Paul Elliott Sons à l'écoute
  Perfect Sons à l'écoute
  Pierpoljak Sons à l'écoute
  Piratedub Sons à l'écoute
  Popcaan Sons à l'écoute
  Pow Pow
  Pressure Sons à l'écoute
  Prince Alla
  Prince Malachi
  Protoje Sons à l'écoute
  Pupa Jim Sons à l'écoute
   
Queen Ifrica Sons à l'écoute
  Queen Omega Sons à l'écoute
   
Raggasonic
  Raging Fyah Sons à l'écoute
  Ranking Joe Sons à l'écoute
  Ras Attitude Sons à l'écoute
  Ras Mac Bean Sons à l'écoute
  Ras Shiloh
  Red Rat Sons à l'écoute
  Richie Spice Sons à l'écoute
  Rico Rodriguez
  Roberto Sanchez Sons à l'écoute
  Rod Taylor Sons à l'écoute
  Romain Virgo Sons à l'écoute
  Rootz Underground
  Ruff Cutt Sons à l'écoute
   
Saël Sons à l'écoute
  Saïk
  Sanchez Sons à l'écoute
  Sandeeno Sons à l'écoute
  Sean Kingston
  Sean Paul Sons à l'écoute
  Sebastian Sturm Sons à l'écoute
  Seeed
  Sentinel
  Serani Sons à l'écoute
  Serge Gainsbourg
  Seyni
  Shabba Ranks Sons à l'écoute
  Shadow Killa
  Shaggy Sons à l'écoute
  Shockin Murray Sons à l'écoute
  Singing Melody Sons à l'écoute
  Sir Samuel
  Sister Carol Sons à l'écoute
  Sizzla Sons à l'écoute
  Smiling D Sons à l'écoute
  Solo Jah Gunt
  Spanner Banner Sons à l'écoute
  Spragga Benz Sons à l'écoute
  Stanley Beckford Sons à l'écoute
  Starckey Banton Sons à l'écoute
  Steel Pulse Sons à l'écoute
  Stephen Marley Sons à l'écoute
  Stephen McGregor
  Steve Mosco Sons à l'écoute
  Straika D Sons à l'écoute
  Sugar Minott Sons à l'écoute
  Sugar Roy Sons à l'écoute
  Supa John Sons à l'écoute
   
Taïro Sons à l'écoute
  Taiwan MC
  Taj Weekes Sons à l'écoute
  Takana Zion Sons à l'écoute
  Tanto Metro Sons à l'écoute
  Tanya Stephens Sons à l'écoute
  Tarrus Riley Sons à l'écoute
  Tarzan Sons à l'écoute
  Terry Linen Sons à l'écoute
  The Black Seeds
  The Congos Sons à l'écoute
  The Gladiators
  The Pioneers
  The Skatalites
  Third World
  Tiken Jah Fakoly
  Tippa Irie
  Tiwony Sons à l'écoute
  TOK Sons à l'écoute
  Toma  Sons à l'écoute
  Tommy Lee
  Tony Matterhorn Sons à l'écoute
  Tony Rebel Sons à l'écoute
  Tony Tuff
  Toots & The Maytals
  Trinity Sons à l'écoute
  Triston Palmer Sons à l'écoute
  Turbulence Sons à l'écoute
  Twinkle Brothers
  Typical Féfé Sons à l'écoute
   
U-Brown Sons à l'écoute
  U-Roy Sons à l'écoute
  Uman Sons à l'écoute
   
Vybz Kartel Sons à l'écoute
   
Ward 21 Sons à l'écoute
  Warrior King Sons à l'écoute
  Wayne Marshall Sons à l'écoute
  Wayne Wonder Sons à l'écoute
  Willi Williams Sons à l'écoute
  Winston McAnuff Sons à l'écoute
   
Yabby You
  Yahadanai Sons à l'écoute
  Yaniss Odua Sons à l'écoute
  Yellowman Sons à l'écoute
   
Zareb
  Zebra Sons à l'écoute
  Ziggi Recado Sons à l'écoute
  Ziggy Marley
  Zumjay Sons à l'écoute

 
 Vous êtes ici : Accueil >> Artistes à la une >> Interview
  
Site créé par l'agence© 1999-2018