Actualites Reggae / Dancehall - Albums - Riddims Reportages & Dossiers reggae Tous les artistes Reggae / Dancehall Sons & Videos Reggae Forum Reggaefrance - Reggae / Dancehall

Voir ce site en Francais  View this website in English
  

INTERVIEW : KHALIFA

Khalifa

 
Propos recueillis par : François-Xavier Rougeot et Sébastien Jobart
Photos : François-Xavier Rougeot
le vendredi 05 avril 2013 - 6 005 vues

 Imprimer 
 
    Réactions
 (0)   

Khalifa a retrouvé Sly & Robbie pour réaliser son nouvel album, "(G)Riot.13". Révélé au sein de Positive Radical Sound, Khalifa avait sorti son premier album solo en 2008 avec les Riddim Twins. "J'en suis content et fier, nous raconte-t-il aujourd'hui, mais il ne me correspondait pas. Sans même que je le sache à cette époque, c'était une introduction."

Une introduction à ce "(G)Riot.13" (disponible le 19 avril), enregistré entre Kingston et Caen avec le Taxi Gang et Robbie Shakespeare en réalisateur. Mais s'entretenir avec Khalifa, c'est aussi évoquer son engagement et sa soif de partage, en Normandie, à Kingston et même en Palestine.



Reggaefrance / "(G)Riot.13" devait sortir l'année dernière, sous le titre "(G)Riot. 12". Pourquoi ce titre ?
Khalifa / J'ai toujours du mal à donner des titres aux chansons ou aux albums. Ce titre est venu naturellement. Cet album a été écrit sur trois ans, j'écrivais ce que je vivais. Les chansons passent au prisme de mes émotions, et c'était une belle période pour moi d'un point de vue personnel, à travers mon entourage, ma famille et mes amis. J'étais dans quelque chose de positif. Spirituellement, dans ma relation au monde, je vivais quelque chose d'apaisé. Il y a eu une opposition centre ce que je vivais et ce que je voyais, médiatiquement, le monde qui m'entourait : la scène politique, les événements internationaux, la géopolitique… Le titre complète l'ambiance globale. Il englobe les mouvements dans les pays arabes, les Indignés en Grèce ou en Espagne…

Comment s'est passé l'enregistrement de l'album ?
Robbie m'a invité à venir enregistrer après un concert au Maroc, au festival Mawazine. Une expérience inoubliable : j'ai passé une semaine de résidence avec Sly & Robbie, ce qui nous a rapprochés. Pour ce nouvel album, on a travaillé à Kingston. En fait, je ne connais rien de Kingston ou de la Jamaïque, j'ai passé tout mon temps au studio ou à dormir. Dès le départ, Robbie est le réalisateur de l'album. En matière d'arrangements, il voulait un album épuré. Il a fallu que j'insiste pour avoir des cuivres, que j'ai réussi à imposer sur un titre (Où sont les bandits avec Sugar Minott, réalisé par Isaac Azoulay à Caen, ndlr).

Et d'ailleurs, selon lui, l'album n'est pas assez épuré ! Pour moi c'était une grande école. Souvent, on veut se cacher derrière beaucoup d'arrangements ou d'instruments… Sly & Robbie ont un CV long comme le bras, mais leur modestie est tout aussi grande. Une anecdote intéressante : je veux faire écouter à Robbie une démo sur mon ordinateur. Il refuse et veut m'entendre chanter, la mélodie uniquement. C'était la première fois qu'on me demandait ça ! Sauf que mes mélodies n'étaient pas finies, et sur une qui était un peu bancale, je commence à bluffer. Il tend l'oreille, triture sa basse, puis me dit : "Une chanson, c'est une mélodie, elle doit tenir debout toute seule. Reviens quand tes mélodies sont prêtes." Tout ça avec de la bienveillance et de la gentillesse.

Travailler avec eux t'as mis une pression particulière ?
J'ai une culture de groupe, avec Positive Radical Sound, depuis 17 ans. C'est fait de consensus, de fausse démocratie (rires), avec beaucoup de débats, de discussions… Là, tu arrives avec des gens que tu ne connais pas, des individus, avec qui tu dois travailler. La pression, c'est d'être prêt, car eux ne se planteront pas. Mais grâce à leur gentillesse et leur humilité, il ne restait rapidement plus que le désir de faire du bon travail.

   Je n'imagine pas deux secondes travailler la musique sans transmettre ce que j'ai appris    

Un mot sur le titre avec Sugar Minott, Où sont les bandits
En arrivant à Kingston, on est allés au studio Anchor. J'y arrive pour la première fois, et je découvre cet univers. Je suis dans la cour, où je croise Anthony B, Gregory Isaacs et Sugar Minott… Entre deux sessions, on mange une mangue, on discute… Il écoute ce que je fais, me demande de quoi parle cette chanson Quand je lui réponds de politique et de problèmes sociaux, ça lui parle. Moi je suis timide, j'ai de la retenue, alors que dans ces cas-là il faut foncer… je lui demande, et il accepte. En trois prises, tout était fait.

Ta carrière solo met-elle Positive Radical Sound entre parenthèses ?
On a sorti un album en 2009. Là, on est un petit peu une "cellule dormante". Dès qu'il y a un concert, on nous sollicite, et on se retrouve, mais il n'y a pas de reformation. Chacun est pris par des projets, et on revient à la demande. Donc le groupe existe toujours, avec une section cuivres, et on va bientôt repartir dans une démarche d'enregistrement.

L'envie de passer en solo, c'est dû à la fausse démocratie dont tu parlais tout à l'heure ?
Je ne m'étais jamais confronté à ce que je pouvais faire seul, en composition et en écriture. C'était une grande question, une prise de risques, et aussi parfois des moments de déprime… Pour moi, écrire et faire de la musique, c'est aller sur des sentiers que tu ne connais pas, les voyages et les rencontres te nourrissent. Quand je me produit en live, c'est Positive Radical Sound qui m'accompagne, c'est un backing band hors-pair.

En 2006, tu as fait beaucoup parler avec le titre Ségolène et Nicolas.
Un matin de septembre 2006, je lisais les journaux dans un café. Les élections n'ont lieu qu'au mois de mai, mais déjà, on ne parle que d'eux. On est déjà dans une finale – encore une fausse démocratie, médiatique celle-là. Donc je pousse un coup de gueule : il y a d'autres idées, d'autres programmes qu'on n'entend jamais… Avec un pote on prend une petite caméra. On espérait apparaître dans le journal France 3 du coin, dans Ouest France, bien rigoler et faire parler de nous… Mais l'AFP l'a repris, et c'est là où le malheur est arrivé (rires).

Tu dis "malheur", comment considères-tu cet épisode ?
Ce titre m'a apporté une tribune. Ça m'a permis de me présenter mon travail artistique dans les grands médias. Bien sûr, ce phénomène est un feu de paille, et il faut l'assumer totalement. Ça a duré un mois, on fait plein de télés et de radios, c'était la tournée des grands ducs… Je n'avais même pas d'album à défendre à ce moment-là, c'est dire à quel point on ne s'était pas organisé !

Il y a aussi ce projet atypique de reggae symphonique. Comment est-il né ?
C'est né d'une rencontre fortuite dans un café avec Norbert Genvrin, le chef d'orchestre d'Hérouville Saint-Clair. Je lui glisse mon album, et plus tard, j'apprends que le résultat lui plaît. C'est lui qui me propose de faire ce reggae symphonique. On obtient le budget, on adapte presque tout l'album, on réarrange, et on se voit deux fois en tout avec l'orchestre au complet… C'était une expérience inoubliable, mais il n'y avait personne pour porter le projet et le développer. On est arrivé avec ce projet dans une période où tout le monde cherche des formules à trois personnes. On était vingt musiciens, issus de l'école classique, ça coûte cher… On a fait une unique représentation, et j'étais abasourdi même si c'était la petite formule d'un orchestre symphonique. Mais l'avantage, c'est qu'on peut le refaire : tout est écrit.

Tu participes à des ateliers d'écriture en prison en Normandie, et tu t'es retrouvé avec Nambo Robinson, qui fait la même chose à Kingston…
Je n'imagine pas deux secondes travailler la musique sans transmettre ce que j'ai appris. J'ai souhaité organiser des ateliers. J'ai été sollicité pour intervenir en milieu carcéral. Je n'imagine pas m'inscrire dans une démarche artistique sans partager. Ce sont des moments qui n'ont pas pour but de promouvoir quoi que ce soit. On est dans l'échange. Ca me maintient dans une réalité.

J'ai rencontré Nambo Robinson par l'intermédiaire de Sly & Robbie. Il m'a invité à participer à un atelier musical dont il est l'initiateur, le Idren Workshop. Il aide des élèves et des étudiants à Kingston qui ont des difficultés. Le but est de les rassembler autour de la musique, générer des fonds et les aider dans leurs études. Je suis retourné en Jamaïque pour organiser cet atelier, avec Positive Radical Sound (basse, batterie, clavier). Mon souhait le plus cher, c'est de le faire venir bientôt pour qu'on se produise ensemble (l'interview a été réalisée avant que deux concerts en France ne soient organisés avec Nambo Robinson, les 19 et 24 avril à Caen et Paris, ndlr).

En décembre 2012, tu t'es aussi rendu en Palestine pour y faire un atelier.
Encore une fois, c'est une démarche personnelle. J'ai pris des contacts avec une association Akura à Jénine. Je voulais partir seul, en électron libre, juste avec mon projet artistique mais il y a eu l'attaque des flottilles qui se rendaient à Gaza (en mai 2010, ndlr). Finalement le projet a été annulé, j'étais très déçu. Deux ans plus tard, l'occasion se représente, dans le cadre d'un documentaire avec le réalisateur Jean-Jacques Lion. On me propose d'organiser un atelier d'écriture avec des enfants à Naplouse. On s'est retrouvé dans le camp d'Askar pendant 10 jours avec des enfants de 9 à 15 ans. Ça s'est rapidement transformé en atelier vidéo, parce qu'ils voulaient manier mon appareil photo et la caméra de Jean-Jacques. Tous les gamins étaient surexcités. J'avais avec moi un riddim de Sly & Robbie, tiré de mon prochain album. Je change le refrain et ça donne "Salaam (la paix)". On enregistre ensemble des refrains, et on les aide à tourner les images. En 48 heures, on avait un film. Et puis on organise un goûter, et on projette… Là, ça donne envie de pleurer. C'est un objet unique.

Aller faire ce travail en Palestine a-t-il aussi un sens politique pour toi ?
Si demain j'ai les contacts pour aller en Amazonie et faire un truc avec les Indiens, je pars direct. Pareil pour la Tchétchénie… Il y a aussi un fantasme de la Palestine, vue de loin, par mes origines. Le désir personnel d'y aller était pour voir de mes propres yeux. Pour répondre à ta question, il y a évidemment un engagement politique, qui est de soulager modestement des gens qui souffrent. Il ne fait pas passer beaucoup de temps en Palestine pour constater qu'il y a deux poids deux mesures. Il y a des Israéliens qui travaillent main dans la main avec des associations palestiniennes, qui sont pour la paix, et pas la paix du plus fort. J'ai voulu faire quelque chose, tout simplement, loin de tout discours religieux.

Ton voyage est tombé alors que la Palestine obtenait un siège à l'ONU.
On a assisté à l'annonce du siège de la Palestine à l'ONU, le jeudi 29, à Naplouse. C'était un moment incroyable, une espèce de connexion entre notre travail et cet événement international… J'avais l'impression d'assister à l'acte de naissance de la Palestine. Là, ça dépasse ta démarche d'artiste et tu es pris dans une vague, dans l'Histoire. C'est important pour moi de faire ça.


 Imprimer       Réactions
(0)   

RÉACTIONS


Aucune réaction n'a encore été déposée

Ajouter une réaction :
 Note :
 Nom : *
 E-mail :
 Commentaire : *
 
Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, raciste, diffamatoires, menaçants ou tout autre message qui violerait les lois en vigueur.
L'adresse IP de chaque message est enregistrée afin de faire respecter ces conditions.

   
Abijah Sons à l'écoute
  Admiral T Sons à l'écoute
  Admiral Tibet Sons à l'écoute
  Aidonia Sons à l'écoute
  Alaine Sons à l'écoute
  Alborosie Sons à l'écoute
  Alkaline
  Alkaly Sons à l'écoute
  Alozade Sons à l'écoute
  Alpha Blondy
  Alpheus Sons à l'écoute
  Alton Ellis
  Anthony B Sons à l'écoute
  Anthony Cruz Sons à l'écoute
  Anthony Johnson Sons à l'écoute
  Apach Sons à l'écoute
  Assassin Sons à l'écoute
  Avaran
  Azrock Sons à l'écoute
   
Baby Cham Sons à l'écoute
  Baby G Sons à l'écoute
  Barrington Levy Sons à l'écoute
  Bascom X Sons à l'écoute
  Batch Sons à l'écoute
  Bazil
  Beenie Man Sons à l'écoute
  Beres Hammond Sons à l'écoute
  Beta Simon
  Big Youth
  Biga Ranx Sons à l'écoute
  Bitty McLean
  Black Uhuru
  Bling Dawg Sons à l'écoute
  Bob Marley
  Bobby Konders Sons à l'écoute
  Bost & Bim Sons à l'écoute
  Bounty Killer Sons à l'écoute
  Brahim Sons à l'écoute
  Brick & Lace
  Bronco Knowledge
  Broussaï Sons à l'écoute
  Buckey Ranks Sons à l'écoute
  Bugle Sons à l'écoute
  Buju Banton Sons à l'écoute
  Bunny Rugs Sons à l'écoute
  Bunny Wailer
  Burning Spear
  Burro Banton Sons à l'écoute
  Bushman Sons à l'écoute
  Busta Rhymes Sons à l'écoute
  Busy Signal Sons à l'écoute
   
Cali P Sons à l'écoute
  Capleton Sons à l'écoute
  Caporal Nigga Sons à l'écoute
  Carlton Bubblers
  Carlton Livingston
  Cecile Sons à l'écoute
  Charlie Chaplin
  Chezidek Sons à l'écoute
  Chico Sons à l'écoute
  Chrisinti
  Christopher Ellis
  Chronicle
  Chronixx Sons à l'écoute
  Chuck Fender Sons à l'écoute
  Chukki Starr Sons à l'écoute
  Clinton Fearon Sons à l'écoute
  Clive Hunt
  Cocoa Tea Sons à l'écoute
  Collie Buddz Sons à l'écoute
  Conrad Crystal Sons à l'écoute
  Cornell Campbell Sons à l'écoute
  Courtney John Sons à l'écoute
  Crown Prince Sons à l'écoute
  Culture
  Cutty Ranks Sons à l'écoute
   
Daddy Mory Sons à l'écoute
  Daddy Yod Sons à l'écoute
  Damian Marley Sons à l'écoute
  Danakil Sons à l'écoute
  Danny English Sons à l'écoute
  David Rodigan Sons à l'écoute
  Daville Sons à l'écoute
  Daweh Congo Sons à l'écoute
  Dean Fraser Sons à l'écoute
  Delly Ranks Sons à l'écoute
  Demarco
  Dennis Brown Sons à l'écoute
  Determine Sons à l'écoute
  Devonte Sons à l'écoute
  Dezarie Sons à l'écoute
  Diana Rutherford Sons à l'écoute
  Difanga Sons à l'écoute
  Dj Master Will Sons à l'écoute
  Don Carlos Sons à l'écoute
  Don Corleon Sons à l'écoute
  Don Miguel
  Duane Stephenson Sons à l'écoute
  Dub Inc Sons à l'écoute
  Dubmatix
  Dubtonic Kru Sons à l'écoute
   
Earl 16 Sons à l'écoute
  Earl Chinna Smith
  Elephant Man Sons à l'écoute
  Etana Sons à l'écoute
  Everton Blender Sons à l'écoute
   
Fantan Mojah Sons à l'écoute
  Fat Freddy's drop
  Flamengo Sons à l'écoute
  Frankie Paul Sons à l'écoute
  Freddie McGregor Sons à l'écoute
  Frenchie Sons à l'écoute
  Frisco Kid
  Full Hundred sound Sons à l'écoute
  Fundé
  Furybass Sons à l'écoute
  Future Troubles Sons à l'écoute
   
Gappy Ranks Sons à l'écoute
  Garnett Silk
  General B
  General Degree Sons à l'écoute
  General Levy Sons à l'écoute
  Gentleman Sons à l'écoute
  George Nooks
  Ghost Sons à l'écoute
  Ginjah
  Glamma Kid Sons à l'écoute
  Glen Washington Sons à l'écoute
  Gramps Morgan Sons à l'écoute
  Gregory Isaacs Sons à l'écoute
  Groundation
  Gyptian Sons à l'écoute
   
Harry Toddler
  Hawkeye Sons à l'écoute
  Hollie Cook
  Horace Andy
   
I-Octane Sons à l'écoute
  I-Wayne Sons à l'écoute
  Iba MaHr Sons à l'écoute
  Ijahman
  Ill Inspecta Sons à l'écoute
  Iqulah Sons à l'écoute
  Israel Vibration
   
Jabba Sons à l'écoute
  Jah Cure Sons à l'écoute
  Jah Mali Sons à l'écoute
  Jah Mason Sons à l'écoute
  Jah Shaka
  Jah Thunder Sons à l'écoute
  Jah Warrior Sons à l'écoute
  Jah9 Sons à l'écoute
  Jamelody Sons à l'écoute
  Janik Sons à l'écoute
  Jaqee
  Jazzwad Sons à l'écoute
  Jim Murple memorial Sons à l'écoute
  Jimmy Cliff
  John Holt
  Johnny Osbourne Sons à l'écoute
  Josie Mel
  Julian Marley
  Junior Delgado Sons à l'écoute
  Junior Kelly Sons à l'écoute
  Junior Reid Sons à l'écoute
   
K2R Riddim
  Kabaka Pyramid Sons à l'écoute
  Kanka
  Kardinal Offishal Sons à l'écoute
  Ken Boothe Sons à l'écoute
  Khago
  Kiddus I
  King Far I sound
  Kingston Ladies
  Kinkeliba Sons à l'écoute
  Kiprich Sons à l'écoute
  Konshens Sons à l'écoute
  Krys Sons à l'écoute
  Kulcha Knox Sons à l'écoute
  Ky-mani Marley Sons à l'écoute
   
Lady Saw Sons à l'écoute
  Lady Sweety
  Lee Perry
  Lexxus Sons à l'écoute
  Linval Thompson Sons à l'écoute
  Little Espion Sons à l'écoute
  Little Hero Sons à l'écoute
  Livin' Soul
  LKJ
  Lloyd Brown Sons à l'écoute
  LMS Sons à l'écoute
  Lone Ranger
  Loo Ranks Sons à l'écoute
  Lord Kossity Sons à l'écoute
  Louie Culture Sons à l'écoute
  LP International Sons à l'écoute
  Luciano Sons à l'écoute
  Lucky Dube
  Luddy Sons à l'écoute
  Lukie D Sons à l'écoute
  Lusdy Sons à l'écoute
  Lutan Fyah Sons à l'écoute
   
Macka B
  Macka Diamond Sons à l'écoute
  Mad Cobra Sons à l'écoute
  Mad Killah
  Mada nile Sons à l'écoute
  Manasseh Sons à l'écoute
  Manjul
  Marcia Griffiths Sons à l'écoute
  Masicka Sons à l'écoute
  Massive B
  Matinda Sons à l'écoute
  Matisyahu
  Mavado Sons à l'écoute
  Max Romeo Sons à l'écoute
  Merciless Sons à l'écoute
  Meta Dia
  Michael Prophet
  Michael Rose Sons à l'écoute
  Mickee 3000 Sons à l'écoute
  Midnite Sons à l'écoute
  Mighty Crown Sons à l'écoute
  Mighty Diamonds
  Military Man Sons à l'écoute
  Million Stylez Sons à l'écoute
  Mo'Kalamity Sons à l'écoute
  Monty Alexander Sons à l'écoute
  Morgan Heritage Sons à l'écoute
  Moses I Sons à l'écoute
  Mr Vegas Sons à l'écoute
  Ms. Thing
  Munga
  Murray Man Sons à l'écoute
   
Naâman
  Nanko Sons à l'écoute
  Natty Jean
  Natty King
  Natural Black
  Nazareken Tiken Sons à l'écoute
  Neg'Marrons
  Nemo Sons à l'écoute
  Nereus Joseph Sons à l'écoute
  Nicky B Sons à l'écoute
  Niggah Mickey Sons à l'écoute
  Ninjaman
  Norrisman
  Nuttea Sons à l'écoute
   
Omar Perry Sons à l'écoute
   
Pablo Moses
  Papa Tank Sons à l'écoute
  Patrice
  Paul Elliott Sons à l'écoute
  Perfect Sons à l'écoute
  Pierpoljak Sons à l'écoute
  Piratedub Sons à l'écoute
  Popcaan Sons à l'écoute
  Pow Pow
  Pressure Sons à l'écoute
  Prince Alla
  Prince Malachi
  Protoje Sons à l'écoute
  Pupa Jim Sons à l'écoute
   
Queen Ifrica Sons à l'écoute
  Queen Omega Sons à l'écoute
   
Raggasonic
  Raging Fyah Sons à l'écoute
  Ranking Joe Sons à l'écoute
  Ras Attitude Sons à l'écoute
  Ras Mac Bean Sons à l'écoute
  Ras Shiloh
  Red Rat Sons à l'écoute
  Richie Spice Sons à l'écoute
  Rico Rodriguez
  Roberto Sanchez Sons à l'écoute
  Rod Taylor Sons à l'écoute
  Romain Virgo Sons à l'écoute
  Rootz Underground
  Ruff Cutt Sons à l'écoute
   
Saël Sons à l'écoute
  Saïk
  Sanchez Sons à l'écoute
  Sandeeno Sons à l'écoute
  Sean Kingston
  Sean Paul Sons à l'écoute
  Sebastian Sturm Sons à l'écoute
  Seeed
  Sentinel
  Serani Sons à l'écoute
  Serge Gainsbourg
  Seyni
  Shabba Ranks Sons à l'écoute
  Shadow Killa
  Shaggy Sons à l'écoute
  Shockin Murray Sons à l'écoute
  Singing Melody Sons à l'écoute
  Sir Samuel
  Sister Carol Sons à l'écoute
  Sizzla Sons à l'écoute
  Smiling D Sons à l'écoute
  Solo Jah Gunt
  Spanner Banner Sons à l'écoute
  Spragga Benz Sons à l'écoute
  Stanley Beckford Sons à l'écoute
  Starckey Banton Sons à l'écoute
  Steel Pulse Sons à l'écoute
  Stephen Marley Sons à l'écoute
  Stephen McGregor
  Steve Mosco Sons à l'écoute
  Straika D Sons à l'écoute
  Sugar Minott Sons à l'écoute
  Sugar Roy Sons à l'écoute
  Supa John Sons à l'écoute
   
Taïro Sons à l'écoute
  Taiwan MC
  Taj Weekes Sons à l'écoute
  Takana Zion Sons à l'écoute
  Tanto Metro Sons à l'écoute
  Tanya Stephens Sons à l'écoute
  Tarrus Riley Sons à l'écoute
  Tarzan Sons à l'écoute
  Terry Linen Sons à l'écoute
  The Black Seeds
  The Congos Sons à l'écoute
  The Gladiators
  The Pioneers
  The Skatalites
  Third World
  Tiken Jah Fakoly
  Tippa Irie
  Tiwony Sons à l'écoute
  TOK Sons à l'écoute
  Toma  Sons à l'écoute
  Tommy Lee
  Tony Matterhorn Sons à l'écoute
  Tony Rebel Sons à l'écoute
  Tony Tuff
  Toots & The Maytals
  Trinity Sons à l'écoute
  Triston Palmer Sons à l'écoute
  Turbulence Sons à l'écoute
  Twinkle Brothers
  Typical Féfé Sons à l'écoute
   
U-Brown Sons à l'écoute
  U-Roy Sons à l'écoute
  Uman Sons à l'écoute
   
Vybz Kartel Sons à l'écoute
   
Ward 21 Sons à l'écoute
  Warrior King Sons à l'écoute
  Wayne Marshall Sons à l'écoute
  Wayne Wonder Sons à l'écoute
  Willi Williams Sons à l'écoute
  Winston McAnuff Sons à l'écoute
   
Yabby You
  Yahadanai Sons à l'écoute
  Yaniss Odua Sons à l'écoute
  Yellowman Sons à l'écoute
   
Zareb
  Zebra Sons à l'écoute
  Ziggi Recado Sons à l'écoute
  Ziggy Marley
  Zumjay Sons à l'écoute

 
 Vous êtes ici : Accueil >> Artistes à la une >> Interview
  
Site créé par l'agence© 1999-2019