Actualites Reggae / Dancehall - Albums - Riddims Reportages & Dossiers reggae Tous les artistes Reggae / Dancehall Sons & Videos Reggae Forum Reggaefrance - Reggae / Dancehall

Voir ce site en Francais  View this website in English
  

INTERVIEW : NEMO

Nemo

 
Propos recueillis par : Sébastien Jobart
le jeudi 07 avril 2005 - 9 904 vues

 Imprimer 
 
    Réactions
 (8)   

Nemo reconnaît ne pas avoir la « gueule de l'emploi ». Et pourtant, après plusieurs allers-retours en Jamaïque, il revient en France avec une expérience et un CV que personne ne refuserait. Artiste apatride qui, après avoir percé à Kingston, veut (re)tenter sa chance à Paris, Nemo est singulier dans le paysage du reggae hexagonal. Un premier album enregistré avec les Roots Radics, encore inédit en France, puis un deuxième, en cours de réalisation (et qui compte les duos avec Beenie Man, Wayne Smith et Georges Clinton), sont les armes avec lesquels il espère bien, cette fois-ci, conquérir son public.


Reggaefrance / Tu es plongé dans la musique depuis tout jeune…
Nemo / On m'a mis au Conservatoire très tôt. J'ai fait de la flûte traversière pendant dix ans : forcément, j'ai baigné dans la musique. Ensuite, j'ai fait un rejet de toute la musique classique. J'ai vite monté des groupes vers 14 ans. Ce n'était pas du tout reggae, mais funk. De fil en aiguille, il y a eu un deuxième puis un troisième groupe, qui était assez métissé, avec un peu de reggae.

Qu'est-ce qui t'a poussé vers le reggae ?
Une anecdote, en fait. Je me suis fait cambriolé tous mes disques : 300 vinyles de Prince, tous les bootlegs, des disques rares… Trois jours après, je vois mon voisin qui était en train de jeter 250 vinyles, dans lesquels il y avait 150 LP de reggae, et plein de 7" et de 12"... Il s'était tout racheté en CD et avait la flemme de s'en occuper. Moi, je n'y connaissais rien… Il y avait du Tiger, Cocoa Tea, Sanchez… Le premier que j'ai écouté c'était Big Youth, et je suis resté scotché. Tiger, c'est mon deejay, celui qui me fait le plus marrer je crois. Scéniquement, c'est celui dont je m'inspire le plus. Après j'ai commencé les sounds systems, vers 16-17 ans. J'ai fait Les Peupliers, L'Espace Masséna… J'ai changé mille fois de nom, de Little Nemo à Captain Nemo, pour arriver à Nemo.

Pourquoi décides-tu de partir en Jamaïque ?
Pour me faire violence. Parce que je commence à réaliser qu'on me refuse le micro parce que j'ai pas la bonne coupe de cheveux, la bonne couleur de peau, ou parce qu'on ne me connaît pas. Au final, personne ne veut me donner le micro. Par contre, tout le monde veut chanter à mes concerts. Lassé, j'ai décidé de savoir si j'avais quelque chose à faire dans ce milieu. Donc je pars en Jamaïque, sans aucun contact. On me dit de ne surtout pas prendre un hôtel à Waterhouse, et c'est pourtant ce que je fais. Petit à petit, je me suis fait des amis, qui le sont restés. Après, je me suis posé avec un pote italien qui m'a rejoint à Ocho Rios. Une guitare, deux chanteurs… On se posait devant les hôtels. Je me suis débrouillé, inscrit à des talents shows… Mes potes jamaïcains m'ont aidé à écrire mes textes, à corriger mon patois.

Comment as-tu été reçu par les artistes ?
Je n'ai jamais eu de soucis. Pas de méfiance, au contraire, super faciles d'accès. A part une ou deux exceptions. Tu viens d'ailleurs, donc ils sont intéressés. Ils aiment la musique. A part quand ils sont "hype", comme Bounty Killer ou Vybz Kartel. Et même là… Beenie Man, c'est lui que j'étais parti chercher. Deux jours avant de partir, j'ai réussi à le voir, grâce à Joyce, de Rainbow Castle. Elle m'a amené chez Beenie Man avec Richie Poo, un des selectas assez reconnu et aimé sur l'île.
Trois ans auparavant, on s'était croisé sur un show, et j'avais dit à Beenie Man que j'attendais le jour où je pourrais me payer une combinaison avec lui. Quand je suis entré, il m'a reconnu : il m'a demandé de chanter, et tout de suite après on se mettait au travail. Son frère lui avait écrit une chanson pour notre duo, mais finalement on l'a écrite ensemble. Il a été très généreux, alors que pour moi, si il ne devait y en avoir qu'un seul qui se la jouait, c'était Beenie Man. Maintenant je comprends pourquoi certains le critiquent. C'est juste le mec le plus envié de Jamaïque.

Tu as fait plusieurs aller-retours réguliers en Jamaïque…
C'est surtout ce dernier voyage en Jamaïque qui a été le déclic. Le premier jour où je suis arrivé, je me suis fait cambrioler, chez un pote. C'était un hasard, juste un endroit où il y avait des Blancs qui entrent et qui sortent… Je me suis retrouvé sans rien : ni passeport, ni argent. C'est là que je me suis rendu compte de qui était mes amis. C'est pas Jah Thomas qui m'a aidé, mais Jah Mike, ou Gabri Selassie de Rockers International, assistant de Augustus Pablo. C'est grâce à lui que j'ai pu reprendre la route. Il y a des anges en Jamaïque.

Comment vis-tu cette situation qui fait qui tu es plus reconnu en Jamaïque qu'en France ?
On est rarement prophète en son pays… Il y a des matins où je me dis ça, d'autres où je ne comprends pas. Mais c'est justement pour ça que je m'entête, que je m'applique à faire un album pour la France, avec des duos avec Beenie Man, Vegas, et des textes en français… Je vais essayer car je pense que j'ai une place à prendre. Ca prendra peut-être un peu plus de temps... S'il n'y pas d'avancée après cet album, je pense que je partirai pour de bon. Entre la Jamaïque, le Japon, les Etats-Unis… Essayer de se reculer. Le problème en France, c'est que les gens voient d'abord et investissent après. Ici, on aime bien catégoriser. Moi je ne suis ni un artiste reggae, ni dancehall. J'aime aussi le hip hop, le funk. Le reggae et le dancehall sont dans mon cœur, mais je suis un métissage de tout ça.

Tu es Italien, tu vis en France, et tu es surtout connu en Jamaïque… Comment vis-tu ce statut d'apatride ?
C'est devenu mon identité. C'est en Jamaïque à l'Easter Fest, qu'on m'a donné mon surnom. Je prends un forward, et je descends. Le speaker veut me faire remonter et comme il ne se souvient pas de mon nom, il lance : "hey cross breed, come back !" Race bâtarde ! C'est moi. Je suis une race bâtarde, un truc hybride.

Ca donne le titre à l'album, avec Jah Thomas. Comment l'as-tu rencontré ?
En chantant dans la rue, je vois Jah Tomas sans savoir vraiment qui c'est, je vois sa Mercedes et sa dent en or. Il m'emmène pour enregistrer un titre, et puis une face B, et finalement un album. Sans rien me dire, il deal avec son associé aux Etats Unis, Silver Kamel. Et je me retrouve à Tuff Gong avec les Roots Radics. A la différence d'autres artistes dans les étrangers qui font du reggae, je ne suis pas calqué mélodiquement ou lyricalement sur un artiste. Je change de pattern mélodique tous les huit mesures, comme un flûtiste en fait. Flabba Holt m'a dit : "You're like a bird whistler". Ce côté pinson… un peu comme Vegas. Mon style vocal, c'est une espèce de singjay, un peu deejay parce que j'aime les grosses voix et que j'ai naturellement une voix parlée qui est grave. Quand je chante, c'est soit l'un soit l'autre. J'aime bien jouer de mes trois voix. Sur scène je m'amuse en alternant ma voix de deejay, la voix de tête aérienne ou ma voix de singer.

Que "Cross Breed" soit sélectionné aux Grammy Awards, ça te flatte ?
Non, ça me fait souffler. Je me dit que ce n'est pas complètement un rêve. C'est ce qui a fait que cet album ne soit pas un mirage. Je ne gagne pas encore grand-chose dessus. En France, il n'est pas sorti et personne ne me connaît...

Sur cet album, tu chantes : « Ne t'avises pas de me test comme le font Sizzla Capleton, évites les "buss" les "listen dat", craches pas les "faya bun" ». Le mimétisme est devenu une constante de la scène française…
J'ai écrit cette chanson pour éviter à ceux qui ont l'intention de me clasher de se ridiculiser. Parce que c'est ça que je leur recracherait. Ca veut dire :"Si tu veux me tester, fais le avec quelque chose d'original. Teste moi vraiment, mais ne le fais avec les paroles d'un autre ou la mélodie d'un autre." En France il y a énormément d'imitateurs. C'est gênant quand c'est systématique. Si tu me testes avec la mélodie d'un autre, je vais le reconnaître tout de suite.
Les Jamaïcains le font aussi, mais ils le font bien. Luciano a été le copycat de Dennis Brown, mais pas seulement. Après il y a tout une famille derrière : Bushman, Natty King… En Jamaïque, ils se rendent des comptes entre eux. Je n'ai jamais vu des Français chanter ces chansons devant Capleton, et je ne pense pas qu'ils le feraient parce que ça peut aller très loin. Parfois, on est à la limite du plagiat. Dans le même ordre idée, la culture déplacée m'agace : déplacer des problèmes qui, ici, n'ont pas lieu d'être.

Tu fais référence à l'homophobie ?
Entre autres. Les flingues, les Bobos… faut arrêter. On vit dans un autre monde. La récupération de tous ces sujets me consterne un peu. Textuellement, je trouve dommage que les Français récupèrent tout ça. Il y a des chanteurs talentueux comme Straïka D qui savent raconter des histoires. Loo Ranks, Difanga, Taïro… Et même dans le slackness ! Vybz Kartel me fait hurler de rire même s'il va parfois trop loin. Pour moi c'est un "stand up comedian", un mec qui raconte des blagues de cul. S'il s'appelait Eddy Murphy, ça marcherait très bien. Mais la culture jamaïcaine est telle qu'elle est. Et Vybz Kartel existe dans le patrimoine jamaïcain, c'était General Echo avant. Il est intéressant.
En France, il y a moyen de développer ça. Les artistes slack ne vont pas assez loin, ils se prennent trop au sérieux et ne sont pas assez drôles. Ou trop proches, encore une fois, des artistes jamaïcains. Mais heureusement, il y a plein d'artistes dans l'ombre en train de bourgeonner. Le reggae prend un essor en France. La scène parisienne est dure, mais quand tu vas en province, dans le sud, c'est autre chose.

Tu chantes : « Je n'ai pas d'intérêt particulier pour le clash, la compétition, rien ne vaut le feu l'ambiance d'une bonne combinaison. » Le clash est un passage obligé désormais, tu le refuses ?
Je ne vais pas aller clasher qui que ce soit. Par contre, si on me clash je répond. Mais je préfère associer les forces et improviser sur un même thème avec la complicité de l'instant plutôt que guerroyer fébrilement. Parce qu’un clash, c'est toujours avec des textes redits ou déjà écrits. La vraie impro n'existe pas, c'est un mythe.

Toujours dans les textes : « Beaucoup de Mc Photocopie sans style ni lyrics ni morale ont la parole ». Tu ne vas pas te faire beaucoup d'amis… 
Oui mais en même temps seuls ceux qui se reconnaîtront m'en voudront… En Jamaïque, chacun choisit un personnage : c'est la Commedia Del Arte. Ils sont tous respectables dans leurs excès. La réalité du marché, c'est qu'une poom poom tune se vend beaucoup plus qu'une chanson conscious. Sauf si tu as une voix exceptionnelle. J'aime la singularité. Ca m'agacerait de ressembler à qui que ce soit. Dans mes influences, il y a Fly Stone, Björk, Janis Joplin, Ben Harper, Prince, Georges Clinton… Je sais que j'ai une voix bizarre. C’est parce que je me suis fait savater à 13 ans : douze fractures du nez, deux mois et demi d'hôpital. Mais je les remercie, ça m'a permis d'avoir une voix singulière, une espèce de résonance dans le nez.

Sur Personne , tu chantes : « Personne, je ne suis personne »... Tu ne donnes pas le bâton pour te faire battre ?
Non, parce que c'est vrai. Je ne suis rien. Nemo veut dire « personne » en latin. J'ai choisi ce nom pour ça. J'ai envie de faire défroncer les sourcils, d'être un peu un clown qui fait passer un bon moment. Et en même temps avec des textes engagés. Je n’aspire pas à gagner des millions mais à faire de la musique. Mon seul trip c’est de voyager en chantant. Je veux chanter et raconter des histoires. J'aime bien l'auto-dérision.

C’est peu courant dans le milieu…
J'ai mon identité et je ne changerai pas. C’est ce que je dis dans l’allumette, sur le deuxième album. C'est un album auto-produit où je vais dans tous les styles, en réponse à tous ceux qui voudraient me cantonner dans un style. C'est pour leur dire "fuck them !". Je veux parler à tout le monde, et je ne veux pas rendre les gens plus cons. Je n’engrangerai jamais à la violence, ou à la bêtise. La responsabilité textuelle, c'est très très important. Je ne veux pas que mes enfants apprennent mes chansons avec des grosses conneries dedans. La musique, c'est pas ça. Ca peut être très vulgaire, mais à bon escient. Avec la vulgarité, on peut faire naître de très belles choses, même avec des mots crus, pour décrire une réalité. C'est pour ça que je respecte certains artistes super hardcore. Mais quand c'est déplacé… Dans un pays comme la France, on peut se singulariser. Si tu es Zaïrois, ou que tu as grandi à Aubervilliers, tu as mille choses à raconter, juste là sous ton nez. Moi je suis ni un badman, ni un rasta. Je suis un Smile Entertainer, c'est ce que je dis dans mes chansons : je veux faire sourire les gens. Si je peux changer leur quotidien ne serait-ce qu'une seconde, je suis heureux.

Un dernier mot ?
Je voudrais remercier tout spécialement Loo Ranks. Il n'y en pas beaucoup qui me soutiennent en France. Récemment, dans un sound, c'est grâce à lui que j'ai pu m'exprimer. Je bless Jah Faya, Saï, Eliman, Tarzan, Lion Scott, qui défend ma cause, mon manager Mathieu, et tous ceux qui m'ont aidé. Et mes ennemis aussi ; je remercie tous ceux qui ne me donnent pas le micro, parce que ça m'a forgé, je me suis endurci. Ils m'ont changé.


 Imprimer       Réactions
(8)   

RÉACTIONS


8 réactions
Appréciation générale :

biiiigggggg voice

gros talent

un vrai artiste

big up


je découvre cet artiste (meci myspace) c enoooorme !! chapeau man !

mega deaaaaad!!!!!

les sons arrivent très bientôt.....

Je n'ai pas encore pu écouter nemo mais j apprécie sa culture reggae (si la mienne me permet de juger la sienne) et sa vision des choses... pourquoi pas un reggae français? M'enfin... la jamaïque c'est beau mais de toute façon on sera pas black (en tout cas moi ce sera dur) même avec du cirage et pis on est des riches même la pire zone en france c'est pas trench town (j'y suis pas aller mais je pense que ça à rien de comparable) Voilà je salue le garçon et j'ai hâte de l entendre poser... comme Jack je pense que ce serait bien de pouvoir accès à son son et ce sera vraiment Très Bien ;-)

je le trouve complétement nul comme artiste texte / flow et en plus il est trop prétentieux.

Interview interessante vous auriez du mettre un son en écoute pour donner un apercu de sa vibe

bonne itw , meme si j ai encore un peu de mal avec sa voix
a suivre en toutcas
big up !


Ajouter une réaction :
 Note :
 Nom : *
 E-mail :
 Commentaire : *
 
Vous consentez à ne pas poster de messages injurieux, obscènes, raciste, diffamatoires, menaçants ou tout autre message qui violerait les lois en vigueur.
L'adresse IP de chaque message est enregistrée afin de faire respecter ces conditions.

   
Abijah Sons à l'écoute
  Admiral T Sons à l'écoute
  Admiral Tibet Sons à l'écoute
  Aidonia Sons à l'écoute
  Alaine Sons à l'écoute
  Alborosie Sons à l'écoute
  Alkaline
  Alkaly Sons à l'écoute
  Alozade Sons à l'écoute
  Alpha Blondy
  Alpheus Sons à l'écoute
  Alton Ellis
  Anthony B Sons à l'écoute
  Anthony Cruz Sons à l'écoute
  Anthony Johnson Sons à l'écoute
  Apach Sons à l'écoute
  Assassin Sons à l'écoute
  Avaran
  Azrock Sons à l'écoute
   
Baby Cham Sons à l'écoute
  Baby G Sons à l'écoute
  Barrington Levy Sons à l'écoute
  Bascom X Sons à l'écoute
  Batch Sons à l'écoute
  Bazil
  Beenie Man Sons à l'écoute
  Beres Hammond Sons à l'écoute
  Beta Simon
  Big Youth
  Biga Ranx Sons à l'écoute
  Bitty McLean
  Black Uhuru
  Bling Dawg Sons à l'écoute
  Bob Marley
  Bobby Konders Sons à l'écoute
  Bost & Bim Sons à l'écoute
  Bounty Killer Sons à l'écoute
  Brahim Sons à l'écoute
  Brick & Lace
  Bronco Knowledge
  Broussaï Sons à l'écoute
  Buckey Ranks Sons à l'écoute
  Bugle Sons à l'écoute
  Buju Banton Sons à l'écoute
  Bunny Rugs Sons à l'écoute
  Bunny Wailer
  Burning Spear
  Burro Banton Sons à l'écoute
  Bushman Sons à l'écoute
  Busta Rhymes Sons à l'écoute
  Busy Signal Sons à l'écoute
   
Cali P Sons à l'écoute
  Capleton Sons à l'écoute
  Caporal Nigga Sons à l'écoute
  Carlton Bubblers
  Carlton Livingston
  Cecile Sons à l'écoute
  Charlie Chaplin
  Chezidek Sons à l'écoute
  Chico Sons à l'écoute
  Chrisinti
  Christopher Ellis
  Chronicle
  Chronixx Sons à l'écoute
  Chuck Fender Sons à l'écoute
  Chukki Starr Sons à l'écoute
  Clinton Fearon Sons à l'écoute
  Clive Hunt
  Cocoa Tea Sons à l'écoute
  Collie Buddz Sons à l'écoute
  Conrad Crystal Sons à l'écoute
  Cornell Campbell Sons à l'écoute
  Courtney John Sons à l'écoute
  Crown Prince Sons à l'écoute
  Culture
  Cutty Ranks Sons à l'écoute
   
Daddy Mory Sons à l'écoute
  Daddy Yod Sons à l'écoute
  Damian Marley Sons à l'écoute
  Danakil Sons à l'écoute
  Danny English Sons à l'écoute
  David Rodigan Sons à l'écoute
  Daville Sons à l'écoute
  Daweh Congo Sons à l'écoute
  Dean Fraser Sons à l'écoute
  Delly Ranks Sons à l'écoute
  Demarco
  Dennis Brown Sons à l'écoute
  Determine Sons à l'écoute
  Devonte Sons à l'écoute
  Dezarie Sons à l'écoute
  Diana Rutherford Sons à l'écoute
  Difanga Sons à l'écoute
  Dj Master Will Sons à l'écoute
  Don Carlos Sons à l'écoute
  Don Corleon Sons à l'écoute
  Don Miguel
  Duane Stephenson Sons à l'écoute
  Dub Inc Sons à l'écoute
  Dubmatix
  Dubtonic Kru Sons à l'écoute
   
Earl 16 Sons à l'écoute
  Earl Chinna Smith
  Elephant Man Sons à l'écoute
  Etana Sons à l'écoute
  Everton Blender Sons à l'écoute
   
Fantan Mojah Sons à l'écoute
  Fat Freddy's drop
  Flamengo Sons à l'écoute
  Frankie Paul Sons à l'écoute
  Freddie McGregor Sons à l'écoute
  Frenchie Sons à l'écoute
  Frisco Kid
  Full Hundred sound Sons à l'écoute
  Fundé
  Furybass Sons à l'écoute
  Future Troubles Sons à l'écoute
   
Gappy Ranks Sons à l'écoute
  Garnett Silk
  General B
  General Degree Sons à l'écoute
  General Levy Sons à l'écoute
  Gentleman Sons à l'écoute
  George Nooks
  Ghost Sons à l'écoute
  Ginjah
  Glamma Kid Sons à l'écoute
  Glen Washington Sons à l'écoute
  Gramps Morgan Sons à l'écoute
  Gregory Isaacs Sons à l'écoute
  Groundation
  Gyptian Sons à l'écoute
   
Harry Toddler
  Hawkeye Sons à l'écoute
  Hollie Cook
  Horace Andy
   
I-Octane Sons à l'écoute
  I-Wayne Sons à l'écoute
  Iba MaHr Sons à l'écoute
  Ijahman
  Ill Inspecta Sons à l'écoute
  Iqulah Sons à l'écoute
  Israel Vibration
   
Jabba Sons à l'écoute
  Jah Cure Sons à l'écoute
  Jah Mali Sons à l'écoute
  Jah Mason Sons à l'écoute
  Jah Shaka
  Jah Thunder Sons à l'écoute
  Jah Warrior Sons à l'écoute
  Jah9 Sons à l'écoute
  Jamelody Sons à l'écoute
  Janik Sons à l'écoute
  Jaqee
  Jazzwad Sons à l'écoute
  Jim Murple memorial Sons à l'écoute
  Jimmy Cliff
  John Holt
  Johnny Osbourne Sons à l'écoute
  Josie Mel
  Julian Marley
  Junior Delgado Sons à l'écoute
  Junior Kelly Sons à l'écoute
  Junior Reid Sons à l'écoute
   
K2R Riddim
  Kabaka Pyramid Sons à l'écoute
  Kanka
  Kardinal Offishal Sons à l'écoute
  Ken Boothe Sons à l'écoute
  Khago
  Kiddus I
  King Far I sound
  Kingston Ladies
  Kinkeliba Sons à l'écoute
  Kiprich Sons à l'écoute
  Konshens Sons à l'écoute
  Krys Sons à l'écoute
  Kulcha Knox Sons à l'écoute
  Ky-mani Marley Sons à l'écoute
   
Lady Saw Sons à l'écoute
  Lady Sweety
  Lee Perry
  Lexxus Sons à l'écoute
  Linval Thompson Sons à l'écoute
  Little Espion Sons à l'écoute
  Little Hero Sons à l'écoute
  Livin' Soul
  LKJ
  Lloyd Brown Sons à l'écoute
  LMS Sons à l'écoute
  Lone Ranger
  Loo Ranks Sons à l'écoute
  Lord Kossity Sons à l'écoute
  Louie Culture Sons à l'écoute
  LP International Sons à l'écoute
  Luciano Sons à l'écoute
  Lucky Dube
  Luddy Sons à l'écoute
  Lukie D Sons à l'écoute
  Lusdy Sons à l'écoute
  Lutan Fyah Sons à l'écoute
   
Macka B
  Macka Diamond Sons à l'écoute
  Mad Cobra Sons à l'écoute
  Mad Killah
  Mada nile Sons à l'écoute
  Manasseh Sons à l'écoute
  Manjul
  Marcia Griffiths Sons à l'écoute
  Masicka Sons à l'écoute
  Massive B
  Matinda Sons à l'écoute
  Matisyahu
  Mavado Sons à l'écoute
  Max Romeo Sons à l'écoute
  Merciless Sons à l'écoute
  Meta Dia
  Michael Prophet
  Michael Rose Sons à l'écoute
  Mickee 3000 Sons à l'écoute
  Midnite Sons à l'écoute
  Mighty Crown Sons à l'écoute
  Mighty Diamonds
  Military Man Sons à l'écoute
  Million Stylez Sons à l'écoute
  Mo'Kalamity Sons à l'écoute
  Monty Alexander Sons à l'écoute
  Morgan Heritage Sons à l'écoute
  Moses I Sons à l'écoute
  Mr Vegas Sons à l'écoute
  Ms. Thing
  Munga
  Murray Man Sons à l'écoute
   
Naâman
  Nanko Sons à l'écoute
  Natty Jean
  Natty King
  Natural Black
  Nazareken Tiken Sons à l'écoute
  Neg'Marrons
  Nemo Sons à l'écoute
  Nereus Joseph Sons à l'écoute
  Nicky B Sons à l'écoute
  Niggah Mickey Sons à l'écoute
  Ninjaman
  Norrisman
  Nuttea Sons à l'écoute
   
Omar Perry Sons à l'écoute
   
Pablo Moses
  Papa Tank Sons à l'écoute
  Patrice
  Paul Elliott Sons à l'écoute
  Perfect Sons à l'écoute
  Pierpoljak Sons à l'écoute
  Piratedub Sons à l'écoute
  Popcaan Sons à l'écoute
  Pow Pow
  Pressure Sons à l'écoute
  Prince Alla
  Prince Malachi
  Protoje Sons à l'écoute
  Pupa Jim Sons à l'écoute
   
Queen Ifrica Sons à l'écoute
  Queen Omega Sons à l'écoute
   
Raggasonic
  Raging Fyah Sons à l'écoute
  Ranking Joe Sons à l'écoute
  Ras Attitude Sons à l'écoute
  Ras Mac Bean Sons à l'écoute
  Ras Shiloh
  Red Rat Sons à l'écoute
  Richie Spice Sons à l'écoute
  Rico Rodriguez
  Roberto Sanchez Sons à l'écoute
  Rod Taylor Sons à l'écoute
  Romain Virgo Sons à l'écoute
  Rootz Underground
  Ruff Cutt Sons à l'écoute
   
Saël Sons à l'écoute
  Saïk
  Sanchez Sons à l'écoute
  Sandeeno Sons à l'écoute
  Sean Kingston
  Sean Paul Sons à l'écoute
  Sebastian Sturm Sons à l'écoute
  Seeed
  Sentinel
  Serani Sons à l'écoute
  Serge Gainsbourg
  Seyni
  Shabba Ranks Sons à l'écoute
  Shadow Killa
  Shaggy Sons à l'écoute
  Shockin Murray Sons à l'écoute
  Singing Melody Sons à l'écoute
  Sir Samuel
  Sister Carol Sons à l'écoute
  Sizzla Sons à l'écoute
  Smiling D Sons à l'écoute
  Solo Jah Gunt
  Spanner Banner Sons à l'écoute
  Spragga Benz Sons à l'écoute
  Stanley Beckford Sons à l'écoute
  Starckey Banton Sons à l'écoute
  Steel Pulse Sons à l'écoute
  Stephen Marley Sons à l'écoute
  Stephen McGregor
  Steve Mosco Sons à l'écoute
  Straika D Sons à l'écoute
  Sugar Minott Sons à l'écoute
  Sugar Roy Sons à l'écoute
  Supa John Sons à l'écoute
   
Taïro Sons à l'écoute
  Taiwan MC
  Taj Weekes Sons à l'écoute
  Takana Zion Sons à l'écoute
  Tanto Metro Sons à l'écoute
  Tanya Stephens Sons à l'écoute
  Tarrus Riley Sons à l'écoute
  Tarzan Sons à l'écoute
  Terry Linen Sons à l'écoute
  The Black Seeds
  The Congos Sons à l'écoute
  The Gladiators
  The Pioneers
  The Skatalites
  Third World
  Tiken Jah Fakoly
  Tippa Irie
  Tiwony Sons à l'écoute
  TOK Sons à l'écoute
  Toma  Sons à l'écoute
  Tommy Lee
  Tony Matterhorn Sons à l'écoute
  Tony Rebel Sons à l'écoute
  Tony Tuff
  Toots & The Maytals
  Trinity Sons à l'écoute
  Triston Palmer Sons à l'écoute
  Turbulence Sons à l'écoute
  Twinkle Brothers
  Typical Féfé Sons à l'écoute
   
U-Brown Sons à l'écoute
  U-Roy Sons à l'écoute
  Uman Sons à l'écoute
   
Vybz Kartel Sons à l'écoute
   
Ward 21 Sons à l'écoute
  Warrior King Sons à l'écoute
  Wayne Marshall Sons à l'écoute
  Wayne Wonder Sons à l'écoute
  Willi Williams Sons à l'écoute
  Winston McAnuff Sons à l'écoute
   
Yabby You
  Yahadanai Sons à l'écoute
  Yaniss Odua Sons à l'écoute
  Yellowman Sons à l'écoute
   
Zareb
  Zebra Sons à l'écoute
  Ziggi Recado Sons à l'écoute
  Ziggy Marley
  Zumjay Sons à l'écoute

 
 Vous êtes ici : Accueil >> Artistes à la une >> Interview
  
Site créé par l'agence© 1999-2017